Chiffres et statistiques

Progression de la production cinématographique en Europe depuis dix ans

L’Observatoire européen de l’audiovisuel, organisme de service public paneuropéen basé au Conseil de l’Europe, à Strasbourg, a publié, mardi 13 février 23018, un rapport qui fait état du nombre de films produits en Europe, en nette augmentation de 47 % depuis 2007 puisqu’il passe de 1 444 à 2 124 en 2016.

La production cinématographique en 2016

En 2016, la production de films cinématographiques a connu son deuxième niveau le plus élevé depuis 1952. Elle recule très légèrement avec 17 films de moins à 283 films agréés mais demeure à un niveau élevé. Le nombre de films d’initiative française recule de 5,6 % à 221 films. Les premiers et deuxièmes films représentent 51,6% des films d’initiative française en 2016. Le nombre de premiers films d’initiative française diminue pour atteindre 80 titres en 2016 (cinq de moins qu’en 2015), celui des deuxièmes films recule également et s’établit à 34 titres (quatre de moins qu’en 2015).

Le CNC aménage son Fonds Nouveaux Médias

Depuis près de dix ans, le Fonds d’Aides aux Projets pour les Nouveaux Médias soutient des œuvres audiovisuelles innovantes spécifiquement conçues pour le numérique. Il accompagne toutes les phases de réalisation d’un projet (écriture, développement, production) et cible autant les auteurs que les producteurs. Une proposition de réforme de ce fonds a été adoptée par le CNC courant avril 2016.

Bilan du CNC de la production cinématographique au 1er semestre 2015

En comparaison du premier semestre 2014, le CNC constate une tendance à la hausse du volume de production et des budgets des films. Les investissements totaux augmentent ainsi de 35 %, le budget moyen des films de 16 % et le nombre de films à gros budget est aussi en augmentation.

Les chiffres clés du cinéma français en 2014

Chaque année, le Festival de Cannes a été l’occasion pour le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) de publier son rapport annuel concernant l’année écoulée. D’une manière générale, la fréquentation des salles – nombre d’entrées générées par les longs métrages, films courts et "hors film" – et leurs recettes ont progressé courant 2014 alors que le prix moyen du billet a diminué, ainsi que, dans le domaine de la production, le nombre des jours de tournage.

Newsletter ThinkandAct Les bilans 2014 de la FICAM et du CNC
Par Valérie Champetier pour Think and Act

Pluie de chiffres cette première semaine de février 2015 sur le secteur de la production cinématographique française en 2014 ! Think and Act vous propose un double numéro spécial de sa Newsletter d’analyse et de comparaison des chiffres du CNC et et de la Ficam pour réussir à se projeter dans l’avenir. Episode 1 : le bilan 2014.

Le CNC établit le bilan de la fréquentation des salles de cinéma en 2014

En 2014, la fréquentation des salles de cinéma augmente de 7,7 % et dépasse les 200 millions d’entrées. 208,43 millions d’entrées ont ainsi été réalisées, soit le deuxième plus haut niveau depuis 47 ans (211,5 millions d’entrées en 1967 et 217,2 millions en 2011) : un résultat très au-dessus du niveau moyen des dix dernières années (196,47 millions).

Baisse annoncée des investissements et du nombre de tournages par le CNC et la Ficam

Au cours des neuf premiers mois de 2014, les investissements dans les films agréés par le CNC baissent de 22,7 % et le nombre de films agréés eux-mêmes diminue de 8,3 % pour un total de 177 films. Entre 2013 et 2014, la production de longs métrages de fiction d’initiative française est en retrait de 17 %, comptant 110 projets contre 133 en 2013.

"Evaluation des retombées économiques directes et indirectes des crédits d’impôts"

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) publie sur son site Internet une étude d’évaluation des retombées économiques directes et indirectes des crédits d’impôts cinéma, audiovisuel, jeu vidéo et international. Cette étude dresse une présentation détaillée des dispositifs et de leurs évolutions depuis leur mise en œuvre et évalue les effets de ces dispositifs sur la localisation des dépenses, la dynamique industrielle, l’impact sur l’emploi. Plus précisément, elle évalue les retombées économiques et fiscales induites par ces dispositifs.

Communiqué de presse de la Ficam Baromètre long métrage - 1er semestre 2014

Mardi 15 juillet 2014
Précisions méthodologiques à propos des chiffres CNC / FICAM
L’Observatoire " Métiers et Marchés " de la Ficam recense auprès des Industries techniques les productions de films de long métrage (FIF) dont le premier jour de tournage est constaté et déclaré par ses adhérents entre le 1er janvier et le 30 juin de l’année civile.

Le CNC répond au rapport de la Cour des comptes

Paris, le 2 avril 2014
Le rapport public thématique de la Cour des comptes publié aujourd’hui souligne le succès « incontestable » de la politique de soutien à la production cinéma et audiovisuelle que la France a mise en place. C’est en effet cette politique active, étroitement corrélée à l’évolution économique du secteur, qui permet à la France de développer une filière industrielle créatrice d’emploi et de valeur (près de 1 % du PIB et 340 000 emplois sur notre territoire), capable de produire des œuvres qui participent à la construction et à la promotion de notre culture et de notre identité.

La place des femmes dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle

Le Centre national du cinéma et de l’image animée a réalisé une étude sur la place des femmes dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Cette étude analyse les effectifs féminins présents au sein du CNC, dans les attributions d’aide, dans la réalisation de films et dans les sociétés de production audiovisuelle et cinématographique. Cette étude met en lumière l’évolution de la place des femmes dans les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel, entre 2008 et 2012.

Les premiers chiffres de la production cinématographique 2013

Les films d’initiative française : volume stable, financement en recul 209 films d’initiative française ont été agréés en 2013, comme en 2012. Les investissements réalisés dans la production de ces films diminuent de 4,3 % à 1,02 milliard d’euros en 2013 (-45,50 M€).

Fréquentation en salles – juillet 2013

Selon les dernières estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective, la fréquentation cinématographique atteint 13,68 millions d’entrées au mois de juillet 2013, soit 19,4 % de moins qu’en juillet 2012.

Les coûts de production des films en 2012

Pour la dixième année consécutive, le CNC a réalisé une étude sur la structure des coûts de production des films d’initiative française ayant reçu un agrément de production.

Fréquentation en salles en janvier 2013

Selon les dernières estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective, la fréquentation cinématographique atteint 14,41 millions d’entrées au mois de janvier 2013, soit 10,8 % de moins qu’en janvier 2012. 

Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont estimées à 202,52 millions, ce qui constitue une diminution de 7,3 % par rapport aux 12 mois précédents.

Chiffres de la production et baisse du nombre de jours de tournage en France en 2012

Avec 279 films, la production de films agréés s’établit au plus haut niveau jamais atteint, avec une croissance de 7 films par rapport à l’année 2011. Cette hausse est portée par les coproductions internationales (+9 films). Les films intégralement français passent de 152 en 2011 à 150 en 2012. 1,34 milliard d’euros sont investis dans la production de films en 2012, soit 47 M€ de moins que l’année précédente (-3,4 %).

0 | 18 | 36 | 54 | 72 | 90 | 108