Films AFC dans les festivals

Qu’est-ce qui déclenche l’envie de faire un film ?
Ed Lachman, ASC, répond

Festival de Cannes 2018

Le film français propose quotidiennement, dans sa rubrique "Les déjeuners à la Plage des palmes", des courts entretiens avec des personnalités du cinéma présentes à Cannes. Le directeur de la photographie Ed Lachman, ASC, venu recevoir le Prix Pierre Angénieux ExcelLens in Cinematography, répond, entre autres, à la question de savoir ce qui déclenche son envie de faire un film.

"Smells like spleen spirit", par François Reumont pour l’AFC Entretien avec le directeur de la photographie Michael Gioulakis à propos de "Under the Silver Lake", de David Robert Mitchell

Les entretiens au Festival de Cannes

Après le succès international de It Follows, thriller horrifique conceptuel mettant en scène la jeunesse de Detroit, David Robert Mitchell se lance dans un projet bien plus ambitieux. Au centre du film, la ville de Los Angeles, comme un labyrinthe, et un jeune homme dilettante fan de Nirvana. Mal être, énigmes et suicide viennent compléter ce tableau d’une Amérique pétillante en surface mais dont la noirceur vient rappeler celle de David Lynch. Michael Gioulakis, chef opérateur de It Follows, fait de nouveau équipe avec le réalisateur américain pour ce film en compétition pour la Palme d’or.

Le palmarès de la 57e Semaine de la Critique

Festival de Cannes 2018

Le Jury de la 57e Semaine de la Critique, présidé par le réalisateur Joachim Trier, a décerné ses prix. Il a attribué le Grand Prix Nespresso à Diamantino, de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, photographié par Charles Ackley Anderson. Le Prix Découverte Leica Ciné du Court métrage est revenu à Ektoras Malo : I teleftea mera tis chronias, de Jacqueline Lentzou, photographié par Konstantinos Koukoulios.

"Je travaille de la même manière avec le numérique qu’avec la pellicule"
Hélène Louvart, AFC, à propos de "Petra", de Jaime Rosales

Festival de Cannes 2018

Le troisième numéro d’Ecran Total Cannes 2018 publie un entretien dans lequel la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur Petra, le film de Jaime Rosales présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Elle y explique les raisons de son choix d’accompagner le réalisateur à tourner en pellicule « tout en mettant quelques limites dans le procédé » si elle pouvait ressentir qu’ils allaient « aller trop loin à certains moments ».

Où le directeur de la photographie David Chizallet, AFC, parle de son travail sur "Long Day’s Journey Into Night", de Bi Gan

Les entretiens au Festival de Cannes

Une dizaine d’années après sa sortie du département Image de La Fémis, le chef opérateur David Chizallet, AFC, se fait remarquer pour son travail sur Mustang, de Deniz Gamze Ergüven, issue de la même promotion. Fidèle collaborateur d’Elie Wajeman - Alyah, Les Anarchistes -, il expérimente récemment la comédie avec Le Sens de la fête, d’Eric Toledano et Olivier Nakache. Une nouvelle aventure s’offre à lui grâce au film chinois Long Day’s Into Night, de Bi Gan, en compétition dans la section Un Certain Regard de ce 71e Festival. (BB)

"Peinture monochrome", par François Reumont Entretien avec le directeur de la photographie Łukasz Żal, PSC, pour "Cold War", de Pawel Pawlikowski

Les entretiens au Festival de Cannes

Après le très remarqué Ida (Oscar du Meilleur film étranger), en 2013, le cinéaste polonais Pawel Pawlikowski revient sur le devant de la scène avec Cold War, une histoire d’amour sur fond de musique et de tension entre l’Est et l’Ouest. C’est son compatriote Łukasz Żal, PSC, Grenouille d’or à Camerimage en 2013 pour Ida, qui signe les images, de nouveau en noir-et-blanc et au format 1,37. Le film est en Compétition officielle pour la Palme d’or 2018. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Pierre Aïm, AFC, à propos des "Chatouilles", d’Andréa Bescond et Eric Métayer

Les entretiens au Festival de Cannes

Lorsque Andréa Bescond et Eric Métayer reçoivent le Molière du Meilleur Seul en Scène en 2016 pour Les Chatouilles, un spectacle sur les violences sexuelles faites aux enfants, ils ne savent pas qu’ils viendront sur la Croisette deux ans plus tard avec le film éponyme qu’ils ont co-réalisé. S’entourant d’une équipe de choc pour ce premier film, ils font appel au directeur de la photographie Pierre Aïm, AFC, qui avait tourné Polisse, de Maïwen, résonance étrange avec Les Chatouilles... Le film est présenté dans la section Un Certain Regard. (BB)

Du son à l’image, par François Reumont pour l’AFC Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, parlent de "The State Against Nelson Mandela and the Others"

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une première tentative de reconstitution holographique par l’INA à l’église Saint-Eustache au mois de mars dans le cadre du Festival NewsImage, c’est au tour d’un documentaire de s’intéresser au procès fleuve de Rivonia (octobre 1963 à juin 1964). Proposition de cinéma rare mêlant à la fois le travail d’historien, de journaliste, de dessins et de composition musicale, L’Etat contre Nelson Mandela et les autres est construit uniquement à partir des enregistrements sonores du procès. Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, ont co-réalisé ce documentaire présenté en Séance Spéciale, Hors compétition. Ils nous en présentent la genèse et les enjeux de mise en scène.

"Portrait d’un tueur en série", par François Reumont pour l’AFC Le directeur de la photographie Manuel Alberto Claro, DFF, parle de "The House That Jack Built", de Lars von Trier

Les entretiens au Festival de Cannes

Au milieu d’une sélection assez neuve et rajeunie, 2018 marque aussi le retour d’un des grands cinéastes cannois, déclaré persona non grata du Festival depuis 2011 pour ses propos sur Hitler lors de la conférence de presse de Melancholia. Certes, Lars Von Trier n’est pas un authentique néo-nazi mais il semble avoir pêché par une tentative d’humour scandinave très mal négociée. The House That Jack Built offre le portrait d’un tueur en série interprété par Mat Dillon, aux côtés de Bruno Ganz et Uma Thurman. Manuel Alberto Claro, DFF, signe les images de ce troisième film de suite avec le cinéaste de Copenhague. (FR)

"Falling in love in Bombay", par François Reumont pour l’AFC Le directeur de la photographie Dominique Colin parle de son travail sur "Sir", de Rohena Gera

Les entretiens au Festival de Cannes

Dominique Colin (Seul contre tous, L’Auberge espagnole, Les Beaux gosses) a, cette année, signé les images d’un premier film réalisé par une Indienne, Rohena Gera, en compétition à la Semaine de la Critique. Un film entièrement tourné à Bombay, dans une ville où la première cinématographie mondiale fait partie intégrante du paysage. Retour sur cette love-story dans un immeuble de standing entre une bonne et son employeur. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Poupard, AFC, à propos d’"En Liberté !", de Pierre Salvadori

Les entretiens au Festival de Cannes

Julien Poupard, AFC, éclaire de nombreux premiers films dont Party Girl, de Claire Burger, Marie Amachoukeli et Samuel Theis, Les Ogres, de Léa Fehner, Divines, de Houda Benyamina ou encore Compte tes blessures, de Morgan Simon. Puis il rencontre un réalisateur confirmé, Pierre Salvadori, et va signer l’image de son dernier film, En Liberté !, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. (BB)

0 | ... | 54 | 72 | 90 | 108 | 126 | 144 | 162 | 180 | 198 | ... | 1242