CineDico
  • L’éditorial de la Lettre de décembre 2016

    Des anciens et des jeunes, des confirmés et des apprentis, des professionnels et des amateurs, des fabricants et des utilisateurs, du vin et de la vodka, il y a tout ça à Camerimage. Quand on regarde sur la carte où se situe Bydgoszcz, on a un peu peur de se retrouver perdu au milieu de nulle part…
  • Coutard, "Prénom Raoul"

    Raoul Coutard s’en est allé ! Le célèbre directeur de la photographie et réalisateur s’est éteint, mardi 8 novembre 2016, près de Bayonne, à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Avec sa disparition, c’est l’acteur majeur d’un large champ de la photographie de cinéma des soixante dernières années – qu’il a couvert entre 1956 (La Passe du diable, de Pierre Schoendoerffer) et 2001 (Sauvage innocence, de Philippe Garrel) – qui tire une dernière fois sa révérence.
  • EN BREF

    L’AFC accueillle un nouveau membre actif

    Lors d’une de ses récentes réunions, le CA de l’AFC a décidé d’accueillir le directeur de la photographie David Chizallet au sein de l’association en tant que membre actif. David Quesemand, AFC, l’un de ses parrains avec Philippe Ros, AFC, fait pour sa part l’une des présentations d’usage. Souhaitons d’ores et déjà à David une chaleureuse bienvenue !

|

Le traître, voilà ce que je suis. [...] Moi je suis arrivé avec mes mauvaises manières de reporter-photographe. J’aime le travail sur le vif et vite fait. Le joli, le "léché" m’écœurent. J’ai commencé par supprimer dans mes films tous les effets dits artistiques, ces choux gras des opérateurs, et au lieu de réclamer une armée de projecteurs, j’ai utilisé la lumière du jour. Elle a toujours du talent cette lumière. [...] Voilà pourquoi je dis que je suis un traître, moi opérateur, j’ai cassé la baraque des autres opérateurs.

Raoul Coutard, 1967

Pierre Schoendœrffer parle de l’Indochine, de la guerre et de la fraternité

Une photo au hasard

Tout l'univers AFC