Cinéboutique, la boutique cinéma

|

Les admirateurs de Gabriel l’avaient déjà confortablement installé et, munis d’appareils adéquats, mesuraient le poids de la lumière afin de lui tirer le portrait avec des effets de contre-jour. Bien que toutes ces attentions le flattassent, il s’enquit cependant du destin de sa nièce. Ayant appris de Fédor Balanovitch que la dite se refusait à suivre le mouvement, il […] redescend et se jette sur Zazie qu’il saisit par le bras et entraîne vers le car. Les caméras crépitent.

Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, 1959

Où Philippe Rousselot, AFC, ASC, parle de son travail...

Tout l'univers AFC