Accueil de l'AFC > Lire, voir, entendre > Revue de presse > ACS France, "filmeur de rêves..."

ACS France, "filmeur de rêves..."

vendredi 21 avril 2017 - Modifié le 21/04

Si les directeurs de la photographie font rarement l’actualité de la presse quotidienne, les industries techniques du cinéma ne sont quant à elles pas mieux loties. Une exception qui confirme la règle, l’article du Parisien libéré du mardi 18 avril 2017 consacré à ACS France Voir ACS France dans l’index , entreprise de référence en matière de prise de vues aériennes et spéciales.

Derrière des images aussi connues que celles du dernier James Bond ou de la finale de l’Euro 2016, se cachent la technologie et les techniciens d’une société qui fête cette année son 20e anniversaire, ACS France
Voir ACS France dans l’index

. En 1997, Fred North, pilote d’hélicoptère, cherche à introduire en Europe un système de stabilisation des images aériennes qui commence à se développer aux Etats-Unis, comme le rappelle Luc Poullain, son successeur à la tête d’ACS
Voir ACS France dans l’index

depuis 2003.
L’idée a fait son chemin puisque vingt ans plus tard, la société comptant entre huit et dix employés selon les périodes continue d’être reconnue comme une référence par les réalisateurs et les producteurs à travers le monde. Une longévité, un savoir-faire et des idées qui sont une force face à de nouveaux entrepreneurs de proximité indépendants qui proposent des services à moindres coûts.

« Les metteurs en scène nous font part de choses qui paraissent folles à la lecture du scénario et nous mettons toute notre technique en œuvre pour concrétiser leur imaginaire à l’écran », explique Luc Poullain, « ils viennent nous chercher parce nous avons du répondant, parce que nous innovons sans cesse. »
Ainsi pourra-t-on voir ACS France
Voir ACS France dans l’index

au générique de Dunkerque, de Christopher Nolan
Voir Xavier Nolan dans l’index

, ou de Star Wars, épisode VIII, pour lequel les opérateurs se sont déplacés au Chili et en Irlande. « On filme du rêve, c’est passionnant, non ? », conclut Luc Poullain.

(Source Le Parisien)

- Consulter le site Internet d’ACS France
Voir ACS France dans l’index

.


Tout l'univers AFC