Alfonso Cuarón

Réalisation
Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (50)

Articles (67)

Alfonso Cuarón raconte à Emmanuel Lubezki comment il a tourné "Roma"
Devenu son propre chef opérateur, le réalisateur s’interrogeait : "Que ferait Chivo ?"

Propos et entretiens

Le site web amériain IndieWire, dédié au cinéma indépendant à travers de nombreux articles ou entretiens, vient de mettre en ligne un dialogue entre Alfonso Cuarón et Emmanuel “Chivo” Lubezki, où le fidèle directeur de la photographie interroge le réalisateur sur ses choix et la façon dont il a mis en images, lui-même, son dernier film, Roma.

Arri félicite les lauréats de la Mostra de Venise 2018

Technique

Le Festival de Venise est non seulement le plus ancien mais aussi l’un des festivals de cinéma les plus prestigieux au monde. Comme par le passé, Arri était présent sur le Lido pour la 75e Biennale du cinéma ainsi que dans les coulisses de la plupart des films primés du festival.

Une moisson de prix pour les films tournés avec les caméras Arri

Technique

Alors que la saison des prix s’achève en beauté avec les Oscars, Arri félicite chaleureusement les gagnants des Oscars, César, Baftas, ASC Awards, DGA Awards, Spirit Awards et Golden Globes, où de nombreux films tournés avec les caméras Arri ont été primés. Pour la neuvième fois consécutive, l’Oscar du meilleur film est décerné à un long métrage utilisant une caméra Arri, Green Book : sur les routes du Sud.

Where cinematographer Caroline Champetier, AFC, speaks about her work on "The Innocents", directed by Anne Fontaine
By François Reumont for the AFC

Les entretiens à Camerimage

The Innocents, directed by Anne Fontaine, recounts the meeting of a young Red Cross volunteer with a group of nuns, in the Polish countryside, just after the War. The occupants of the convent, victims of rape by Red Army soldiers during the liberation of Poland, are confronting the ensuing pregnancies, which they do not want disclosed to the outside world. Torn between religious obligation and maternal instinct, the destiny of these women, who have taken vows of celibacy, is suddenly in question...

Eric Gautier présente Céline Bozon

Nouveaux venus à l’AFC

Je connais le travail de Céline depuis un film de Jean-Paul Civeyrac, Le Doux amour des hommes (2002). Je me souviens d’une image très structurée et classique, mais aussi élégante et sensuelle (comme chez Bresson). Le film a été tourné en vidéo, en format Beta numérique à l’époque ; tant de " Cinéma " dans l’image électronique me semblait une prouesse…

Pour Kodak, Emmanuel Lubezki, AMC, ASC, raconte... Terrence Malick

festival de Cannes 2011

Célébré à Cannes, The Tree of Life réalisé par Terrence Malick constitue l’un des événements cinématographiques majeurs de l’année. Après Le Nouveau monde, il marque aussi une nouvelle collaboration entre ce cinéaste hors du commun et son directeur de la photographie Emmanuel Lubezki déjà nommé quatre fois à l’Oscar de la meilleure photographie pour deux films d’Alfonso Cuaron (La Petite princesse et Les Fils de l’homme), Sleepy Hollow de Tim Burton en 2000 et... Le Nouveau monde en 2006.

"Light Fantastic - The Making of ’The Revenant’"
Où Emmanuel "Chivo" Lubezki, ASC, AMC, parle de l’utilisation de l’Alexa 65, de l’enregistrement et du worflow Codex

Caméras numériques

The Revenant n’est pas seulement l’un des films les plus attendus de 2016, il est aussi hautement susceptible d’emporter un nombre important de prix en cette saison de récompenses : il a obtenu, entre autres nominations, celle de la meilleure photographie. Le travail du directeur photo mexicain Emmanuel "Chivo" Lubezki, AMC, ASC – qui a travaillé avec les toutes dernières caméras grand format, dans un froid horrible et en utilisant uniquement la lumière naturelle – a été salué par la critique comme "expérience cinématographique ultime".

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Grace de Monaco", d’Olivier Dahan

Les entretiens au Festival de Cannes

Les collaborations régulières d’Eric Gautier avec de nombreux metteurs en scène français – Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Léos Carax, Patrice Chéreau, Alain Resnais – font de lui un directeur de la photo à la fois reconnu et estimé. Il s’est exporté aux Etats-Unis à l’occasion de son travail sur les films de Walter Salles, Carnet de voyage puis On the Road. Son expérience à l’étranger s’est poursuivie avec Into the Wild, de Sean Penn, et Hotel Woodstock, d’Ang Lee. Après plus d’une quarantaine de longs métrages et de collaborations très fidèles, Eric Gautier cherche toujours à renouveler ses expériences. Il travaille pour la première fois avec Olivier Dahan sur Grace de Monaco, le film d’ouverture du 67e Festival de Cannes.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "On the Road" de Walter Salles

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est pour une seconde collaboration qu’Eric Gautier retrouve Walter Salles sur les routes Nord américaines. Carnets de voyage était aussi en sélection officielle à Cannes en 2004 où Eric avait été récompensé pour son travail par le prix Vulcain de l’artiste technicien. L’adaptation filmée du roman culte de Jack Kerouac On the Road, en sélection officielle de ce 65e rendez-vous cannois, a inspiré à Eric une image sans cesse réinventée.

Où la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Les Innocentes", d’Anne Fontaine
Par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens à Camerimage

Les Innocentes, d’Anne Fontaine, évoque la rencontre d’une jeune volontaire de la Croix-Rouge avec un groupe de religieuses dans la campagne polonaise de l’immédiat après-guerre. Victimes de viols de la part de l’armée rouge lors de la libération du pays, les pensionnaires du couvent doivent peu à peu faire face à une série de grossesses qu’elles ne veulent sous aucun prétexte voir ébruiter. Partagées entre devoir religieux et instinct maternel, le destin de ces femmes vouées initialement au célibat va être bouleversé...

Cinematographer Eric Gautier, AFC, discusses his work on Jia Zhang-ke’s film "Ash Is Purest White"

Les entretiens au Festival de Cannes

Director Jia Zhangke is one of the most critically acclaimed Chinese director and the one best-loved by international audiences. He has already presented a number of films at Cannes (I Wish I Knew, A Touch of Sin, Mountains May Depart). He entrusted Eric Gautier, AFC, with the cinematography of his last feature-length film. Eric Gautier is the cinematographer of France’s greatest directors (Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Alain Resnais, Patrice Chéreau) and also shot Into the Wild, On the Road, and Hotel Woodstock for Ang Lee. He is accompanying Jia Zhang-ke on his walk up the red carpet at Cannes this year, where the film Ash Is Purest White is in official competition. (BB)

De nouvelles du format Arriraw

Caméras numériques

Le format d’enregistrement de la caméra Arri Alexa " ArriRaw " est maintenant bien lancé comme en témoignent nombre de films tournés ou en tournage.
Le fabricants de logiciels de postproduction ont eux aussi bien avancé sur le traitement de ce format, certains sont déjà prêts et validés par Arri, d’autres sont en cours de développement et/ou test.
Les avantages de l’ArriRaw et quelques exemples des uns et des autres...

Et vogue le succès : retour de Cannes pour Kodak !

Nos associés à Cannes

Pas moins de 12 000 professionnels du cinéma ont cette année encore fréquenté l’appartement Kodak tout au long du 63e Festival international du film qui s’est tenu à Cannes du 12 au 23 mai dernier. Lieu convivial par excellence, l’appartement Kodak (devenu incontournable) a une fois de plus atteint son objectif : favoriser les rencontres et faciliter les échanges entre professionnels du monde entier. Autre succès pour Kodak sur la Croisette, le retentissement jamais démenti du prix de la Caméra d’or qu’en partenaire privilégié du cinéma, Kodak (...)

Tous les agendas de Camerimage 2018

L’agenda de Camerimage

L’agenda du samedi 17 novembre
17h - 20h Cérémonie de clôture de Camerimage 2018 - Opera Nova, Grand auditorium
20h30 - 22h45 Projection de If Beale Street Could Talk, de Barry Jenkins, photographié par James Laxton - Opera Nova, Grand auditorium
23h15-1h30 Projection de Destroyer, de Karyn Kusama, photographié par Julie Kirkwood - Opera Nova, Grand auditorium.

Panavision Alga Techno et la Genesis au Festival de San Sebastián

Caméras numériques

Nous organisons avec notre agent en Espagne, EPC, le 26 septembre prochain durant le Festival de San Sebastián un Atelier de prise de vues avec Alfonso Cuaron (Children of Men, Harry Potter, Paris je t’aime…) et Affonso Beato (The Queen, Dark Water, En chair et en os…) avec le concours de l’AEC. Le thème sera les tournages " hybrides ", le mélange caméras film et caméra numérique. Le matin débat animé par Benjamin Bergery et l’après-midi prises de vues avec la Genesis.

Le directeur de la photographie Phil Méheux, "BSC Best Cinematography Award"
pour le film "Casino Royale" de Martin Campbell

BSC Awards

Lors du " BSC Summer Lunch " qui s’est tenu ce dimanche 15 juillet dernier aux studios de Pinewood (Angleterre), Billy Williams, membre d’honneur de la BSC, a annoncé sous les applaudissements enthousiastes de ses pairs que la Caméra d’or serait remise à Phil Meheux, BSC, pour sa photographie de la version 2006 du James Bond Casino Royale réalisé par Martin Campbell.

The AFC present at the IDIFF 2005
by Jean-Noël Ferragut (with the help of Gérard de Battista, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

No need, for once, to rush up the steps of the Cannes Festival Palais, dressed like a penguin and adjusting one’s bow tie, in order to attend the 3rd edition of the IDIFF (International Digital Film Forum) which took place from the 2nd to the 4th of February, 2005. All that was needed was an interest, however small, in anything that borders on what has come to be known as « digital cinema ». For this is what IDIFF is about.

Table ronde : les aventures digitales de l’image
dans les Cahiers du Cinéma de mars 2006

Propos et entretiens

A lire dans les Cahiers du Cinéma de mars un dossier sur " les aventures digitales de l’image ", composé d’une part, d’une table ronde réunissant Bertrand Bonello, Caroline Champetier, AFC Gilles Gaillard (Mikros Image), Eric Gautier, AFC et Barbet Schroeder et d’autre part, d’un entretien avec Denis Lenoir, AFC recueilli par Jean-Michel Frodon. rappelons que la revue avait consacré en février un article intitulé " Les chefs opérateurs rédigent leur charte " dont le sujet était, comme de bien entendu, la Charte de l’image de l’AFC (...)

Nominations pour le "BSC Award" de la meilleure photographie

BSC Awards

Nos confrères de la BSC (British Society of Cinematographers), association britannique des directeurs de la photographie, ont annoncé les nominations pour le " Best Cinematography Award " décerné à un film sorti dans les salles du Royaume Uni en 2006.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Vous n’avez encore rien vu", d’Alain Resnais

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Eric Gautier a débuté sa carrière de directeur de la photographie en 1991 au côté d’Arnaud Desplechin, et a collaboré avec lui pour tous ses longs métrages. Il a signé l’image des films de Patrice Chéreau, d’Olivier Assayas, de Claude Berri et de Léos Carax. C’est pour son film Cœur qu’Alain Resnais fait appel à ses compétences pour la première fois.
En sélection officielle, Vous n’avez encore rien vu est peut-être le film le plus inventif de ce grand metteur en scène français qui, à l’âge de 90 ans, risque de faire parler de lui sur la croisette.

Le Festival de Venise annonce la sélection officielle
de sa 63e édition

Films AFC dans les festivals

Plusieurs films français ou en co-production et photographiés par des membres de l’AFC se trouvent dans cette sélection :

  • L’Intouchable de Benoît Jacquot, photographié par Caroline Champetier, avec Isild Le Besco, Bérangère Bonvoisin, Marc Barbé
  • Private Fears in Public Places (Petites peurs partagées) d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, avec Lambert Wilson, Sabine Azema, André Dussollier, Laura Morante, Pierre Arditi, Isabelle Carré (France, Italie)
  • Nuovomondo (The Golden Door) d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Godard, avec Charlotte Gainsbourg, Vincenzo Amato, Francesco Casisa (Italie, France)

Et hors-compétition :

  • Quelques jours en septembre de Santiago Amigorena, photographié par Christophe Beaucarne, avec Juliette Binoche, John Turturro, Sara Forestier, Nick Nolte (France, Italie).

L’AFC présente à l’IDIFF 2005
par Jean-Noël Ferragut (avec la complicité de Gérard de Battisa, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

Nul besoin, pour une fois, d’escalader quatre à quatre les marches du Palais du Festival de Cannes en ajustant son nœud papillon, habillé en queue-de-pie, pour assister à la 3e édition de l’IDIFF (International Digital Film Forum) qui s’est tenue du 2 au 4 février 2005. Il suffisait de s’intéresser, un tant soit peu, à tout ce qui a trait de près ou de loin avec ce que l’on appelle désormais le " cinéma numérique ". En effet, l’IDIFF se veut le reflet du développement de ses technologies.

Les 33es Prix Goya

Les Goya

Organisée par l’Académie espagnole des Arts et Sciences du cinéma, la trente-troisième édition des Goya du Cinéma s’est déroulée samedi 2 février 2019 à Séville (Espagne). Le directeur de la photographie Josu Incháustegui, AEC, a reçu le Goya de la Meilleure direction de la photographie pour son travail sur La sombra de la ley, réalisé par Dani de la Torre. Le film a été tourné avec une Arri Alexa et des optiques anamorphiques : série Cooke et zoom Angénieux Optimo 44-440 mm T4.5.