Andy

Après avoir tourné le film de Serge Hazanavicius, Tout là-haut, en 2016, la productrice Elisa Soussan m’a proposé de faire l’image de Andy, un film réalisé par Julien Weill, produit par My Family. Un challenge particulier puisque le film était financé à hauteur de 1,5 M d’euros et que la productrice tenait à le faire en annexe 1 classique sans jouer sur le levier des salaires des techniciens avec l’annexe 3.
Thomas, un doux oisif, a toujours réussi à mener sa vie sans faire le moindre effort ; jusqu’au jour où il se retrouve à la rue contraint de vivre dans un foyer. C’est là qu’il rencontre Margaux, qui y travaille mais surtout s’y réfugie après une histoire d’amour douloureuse. Obligé de travailler, Thomas pense avoir trouvé le job idéal : escort boy. Or, même ça il ne peut le faire comme tout le monde. Il va alors entrainer Margaux dans un partenariat aux rebondissements aussi drôles qu’inattendus.

Nous avons donc passé une grande partie de la pré-production et de la préparation à trouver des solutions techniques, artistiques et logistiques. Et l’exercice s’est avéré passionnant pour garder une tenue et une ambition identiques à celles que nous avions imaginées avec le réalisateur.

Comédie romantique et sociale se passant à Paris en hiver 2017, nous avons fait le choix qu’une grande partie des décors soit à quelques dizaines de mètres de notre décor principal qui était un foyer social dans le 19e arrondissement. Pas de déplacement lourd de camions, pas de perte de temps dans les journées à trois ou quatre décors, et optimisation du temps de tournage en "prélightant" en décalé le jour même (puisque nous n’avions les décors que la veille pour l’installation déco).
Autre choix important : pas de groupe électrogène car ma liste électrique était faite uniquement de petites sources HMI et beaucoup de LEDs, dont le fameux Senna (merci TSF et surtout merci Jacqueline Delaunay de ACC & LED).

David Kremer, chef électricien et Thaïs Beaufils, électricienne

Enfin, nous avons aussi beaucoup travaillé avec Julien et son assistant sur le plan de travail afin de réduire le temps de tournage à 25 jours, condition sine qua non pour la faisabilité financière du film.
Pour les moyens techniques, une solution compacte fiable et légère : j’ai utilisé une caméra Alexa Mini en 1,85, une série d’optiques fixes Summilux seule sans zoom et des rushes de 1h par jour en RAW sans LUT particulière et sans village vidéo.

Merci à toute mon équipe et à Arnaud Chauvin, "special thanks" pour son travail de déco si complexe dans ce genre de budget.

Bande-annonce officielle

https://youtu.be/QWw3PsaPLYY

Portfolio

Équipe

Premier assistant opérateur : Pierre Chevrin
Deuxième assistant opérateur : Martin Rossini
Chef électricien : David Kremer
Chef machiniste : Olivier Delaunay

Technique

Matériel caméra : TSF Caméra (Arri Alexa Mini, objectifs Leitz Summilux)
Matériels électrique et machinerie : TSF Lumière et TSF Grip
Laboratoire : Eclair
Etalonneur : Karim El Katari