Christian Vincent

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (103)

Articles (70)

55e Festival International de Cannes
Les films photographiés par les membres de l’AFC

festival de Cannes 2002

Sélection officielle : "Kedma" d’Amos Gitaï, photographié par Yorgos Arvanitis "Le Principe de l’incertitude" de Manoel de Oliveira photographié par Renato Berta "Marie-Jo et ses 2 amours" de Robert Guédiguian photographié par Renato Berta "L’Adversaire" de Nicole Garcia, photographié par Jean-Marc Fabre "Demonlover" d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir Hors compétition (clôture) "And Now... Ladies and Gentlemen" de Claude Lelouch, photographié par Pierre-William Glenn Séance spéciale "La Dernière lettre" de Frederik Wiseman, (...)

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Entretien avec la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, à propos du film "Copacabana" de Marc Fitoussi
En sélection de la Semaine de la Critique 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Hélène Louvart a photographié les films de Sandrine Veysset, Marc Recha, Dominique Cabrera, Christian Vincent (entre autres !) et tout récemment le dernier film de Wim Wenders.
Marc Fitoussi signe avec Copacabana son deuxième long métrage. Après avoir été scénariste pour la télévision, il réalise des courts métrages puis un premier long métrage en 2006 La Vie d’artiste avec Sandrine Kiberlain, Denis Podalydès et Emilie Dequenne.
Copacabana réunit, pour la première fois à l’écran, Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah et, pour une première collaboration, Marc Fitoussi et Hélène Louvart.

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Les Apaches", de Thierry de Peretti

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart : « Le film a été tourné en Corse. L’histoire est tirée d’un fait réel, se passant en été, au sud de l’île. Nous avons tourné quelques scènes en plein mois d’août, comme la virée nocturne en voiture dans les ruelles de Porto Vecchio, la " dance-party en après-midi " sur une plage (bondée), et la boîte de nuit qui n’était ouverte que pendant l’été. Puis nous avons filmé plus tranquillement les autres scènes pendant l’automne. »...

Plus Camerimage 2013, les impressions d’un juré
Par Denis Lenoir, AFC, ASC

Camerimage

Dans ma chambre d’hôtel hier soir, avant ma dernière nuit à Bygdoszcz, rentrant de la dernière fête de cette 23e édition de Camerimage, j’ai soudain compris que depuis plus de trente ans je mène une vie secrète, une vie dont je ne peux parler qu’avec d’autres chefs opérateurs, les seuls qui puissent la comprendre puisque eux aussi mènent la même double vie.

Plus Camerimage 2013, the impressions of a judge
By Denis Lenoir, AFC, ASC

Camerimage

In my hotel room last night, before my last night spent in Bygdoszcz, coming home from the last party of the 23rd annual Camerimage event, I suddenly understood that for over thirty years, I have been leading a secret existence, a life that I can only discuss with other cinematographers, the only people who are capable of understanding it because they lead the same double life.

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Le Meraviglie (Les Merveilles)", d’Alice Rohrwacher

Les entretiens au Festival de Cannes

Nous avions déjà tourné avec Alice Rohrwacher Corpo celeste au sud de l’Italie il y a trois ans. En Super 16 mm, un film essentiellement tourné tout à l’épaule. Le film avait rencontré un grand succès – une sélection à la Quinzaine des réalisateurs, puis l’équivalent du César du meilleur premier film en Italie, ainsi que de nombreux prix dans différents festivals, et le prix du meilleur film européen, ce qui est déjà pas mal pour une premier film…

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Xenia", de Panos H. Koutras

Les entretiens au Festival de Cannes

Xenia, de Panos Koutras. Une rencontre avec Panos l’hiver dernier, un projet de film coproduit par la France, la Grèce et la Belgique. J’avais pu voir son précédent film Strella, et ce film avait été pour moi une forme de révélation, autant pour l’image, que pour ses partis pris et sa liberté d’expression. Le scénario de Xenia était totalement construit, précis, et Panos est un réalisateur qui cherche, travaille et finit par trouver ce qu’il aime.

Un point sur la situation des Studios de Bry

Côté profession

Depuis l’annonce, lundi 10 juin 2013 dans les pages du quotidien Le Parisien, de la vente, par le groupe Euro Media France, des terrains sur lesquels s’élève le site des Studios de Bry (situé en partie sur les communes de Bry-sur-Marne et de Villiers-sur-Marne), le monde du cinéma se préoccupe du devenir des différents centres d’activité que regroupe cet outil de travail bien connu de tous.

Camerimage 2014 par plaisir...
Par Denis Lenoir, AFC, ASC

Camerimage 2014

En dépit d’un président de jury, le réalisateur Albert Hughes, qui, quoique ou parce qu’un habitué de Camerimage, poussait la décontraction un peu loin, et une sélection, " Director’s Début ", à vrai dire peu excitante, j’ai eu une fois encore beaucoup de plaisir à participer à l’aventure Camerimage.

L’équipe d’ACS France présente au Micro Salon 2013

2013

Depuis 15 ans, ACS France s’appuie sur la qualité de ses produits pour proposer à ses clients l’image unique et parfaite au moment souhaité. Retrouvez toute l’équipe d’ACS France au 2e étage de La fémis pour le salon des directeurs de la photographie.

Bienvenue à Antoine Monod
par Laurent Dailland

Nouveaux venus à l’AFC

Le directeur de la photographie Antoine Monod, nouveau membre actif de l’AFC, nous est présenté par Laurent Dailland, l’un de ses parrains.

Antoine tourne actuellement son 6e long métrage. Il est devenu membre actif juste au début du tournage, nouvelle qui, m’a–t-il dit, lui a donné confiance, tout simplement…
Voilà quelqu’un qui croit à l’AFC et qui défendra bec et ongles la " cinématographie ".

Olivier Raoux, le môme !
par Laurent Dailland, AFC

Olivier Raoux

Une flaque d’eau, un parapluie et voilà Olivier lancé dans une improvisation mexicaine de Chantons sous la pluie !
Créateur de décors de cinéma et créateur de bonne humeur, je l’ai rencontré pour le film d’Alain Chabat, Le Marsupilami, une belle aventure qui sera son dernier tournage, et comme un témoignage de son exubérance...

LTC... Laurent Dailland, AFC témoigne

Côté profession

Il est évident que la disparition annoncée des Laboratoires Frasnay nous touche tous. Si j’emploie ce terme plutôt que LTC, c’est pour souligner que nos fournisseurs, il y a quelques années, étaient des " noms ", des " familles " , des " personnes ". Aujourd’hui, les visages ont laissé la place à des " spectres " agissant d’on ne sait où pour on ne sait qui... Tellement plus simple d’endosser le costume de Ponce Pilate.

Cinematographer Romain Winding, AFC, speaks about his work on "Les Adieux à la Reine", a film by Benoît Jacquot

Propos et entretiens

Les Adieux à la reine (after the eponymous novel by Chantal Thomas) tells the story of Sidonie (Léa Seydoux), who was Marie Antoinette’s (Diane Kruger) reader, who was fascinated by the Queen. The story unfolds at Versailles during the regime’s last days of July 14-16 1789.
This is the eighth film I’ve shot with Benoît Jacquot. We are used to and trust one another, which allows us to become even more creative every time we work together.

L’écharpe jaune d’Alain...
Par Hélène Louvart, AFC

Alain Derobe

Alain,
Nous avons travaillé ensemble sur Pina de Wim W. ... un projet qui n’était pas une mince affaire... Tu étais responsable, avec François Garnier, de la 3D et moi du cadre et de la lumière.
Et lors de notre première rencontre à Wuppertal, au petit déjeuner, tu as tout de suite été très clair avec moi : tu ne voulais pas faire l’image du film... tu t’occuperais du relief, et moi du reste... me précisant tout de même que cadrer en relief, c’était très différent de la 2D, et que je devrais adapter la lumière aussi en fonction de ton travail... J’avais bien compris le message ce jour-là.

Pour une ouverture de l’AFC
Contribution de Laurent Dailland, AFC, et Eric Guichard, AFC

Actualités AFC

L’arrivée récente de Pierre-Hugues Galien, dont nous sommes les parrains, mais bien au-delà avec l’arrivée de plusieurs nouveaux membres à l’AFC, et pour ne citer que quelques-uns – Renaud Chassaing, Pierric Gantelmi d’Ille, Romain Lacourbas, Stéphane Massis –, nous a permis de réfléchir aux nouveaux chemins qui peuvent s’ouvrir au sein de l’association.

Où l’"American Cinematographer" s’entretient avec Denis Lenoir, AFC, ASC, à propos de son travail sur "Eden", de Mia Hansen-Løve

Livres et revues

Dans son numéro de juin 2015, le magazine American Cinematographer publie un article intitulé "Trapped in a Groove (Pris les pieds dans le sillon)" dans lequel Iain Stasukevich s’entretient avec le directeur de la photographie Denis Lenoir, AFC, ASC, au sujet des choix techniques et esthétiques qu’il a été amené à faire pour le tournage du dernier film de Mia Hansen-Løve, Eden. Nous vous proposons ici de lire une traduction du début de cet entretien.

"Dark Night : une lueur dans la nuit"
Par Hélène Louvart, AFC

Propos et entretiens

Dans un article publié sur le site Internet du magazine américain de cinéma Movie Maker, la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur le film Dark Night, de Tim Sutton, où l’utilisation de l’éclairage urbain et des enseignes au néon donnent un éclat émouvant à l’obscurité naturelle. Nous vous proposons ci-après une traduction de ses propos.

"La Cité de la peur" projeté au Cinéma de la Plage
Le directeur de la photographie Laurent Dailland, AFC, parle de son travail sur "La Cité de la peur, une comédie familiale", un film de Les Nuls

Les entretiens au Festival de Cannes

La Cité de la peur, une comédie familiale revient sur la Croisette au Cinéma de la Plage. Evidemment, je pense à Alain Berbérian, le réalisateur de ce film qui nous a quittés trop tôt. Une ressortie, une projection à Cannes, lieu du crime... Je suis hyper content.

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, discusses her work on Alice Rohrwacher’s “Lazzaro felice”

Les entretiens au Festival de Cannes

Cinematographer Hélène Louvart, AFC, has filmed over fifty feature-length films during her career, and has worked with many French and foreign directors. She filmed two of the foreign feature-length films at Cannes this year : Jaime Rosales’ Petra, selected in the Directors’ Fortnight, and Alice Rohrwacher’s Lazzaro felice. This is the third time that Hélène Louvart has worked with the Italian director. In 2014, The Wonders won the Grand Prix at Cannes. The director is back this year on the Croisette with Lazzaro felice, in Official Competition. (BB)

L’"ombre éclairée" d’Agnès Varda
Par Hélène Louvart, AFC

Agnès Varda

Agnès, voila ces quelques lignes.
Notre dernière conversation date de ce janvier, tu m’as appelée vers les 23 heures, ainsi que le lendemain aussi, il était quasi minuit. J’ai de suite décroché et je n’ai pas osé te dire qu’il était tard. Tu paraissais à ta voix en pleine forme, me demandant ce que je faisais, où j’étais, et si je pouvais te conseiller un ou une étalonneuse en qui j’avais confiance pour ton dernier film.

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "La Vie invisible", de Karim Ainouz

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart, AFC, signe l’image de La Vie invisible, un film brésilien présent à Un Certain Regard 2019. Une histoire de deux sœurs qui se déroule des années 1950 à nos jours. Elle nous parle de sa relation de travail avec Karim Ainouz, le réalisateur, de leur volonté commune d’oser des univers visuels assez marqués, de savoir moduler leur envie afin de ne pas être au-dessus de l’histoire et des personnages, visuellement parlant. (FR)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "L’intrusa", de Leonardo di Costanzo

Festival de Cannes 2017

Film italien entièrement tourné dans la banlieue de Naples, dans un lieu unique, un centre de loisirs pour enfants, que nous avons en partie fait construire. Une méthode de cadre très libre, très subjective d’une manière générale, et beaucoup plus "posée" à d’autres moments. Mais très "instinctive" le plus souvent possible.