Disparition du directeur de la photographie britannique Gerry Fisher, BSC

La Lettre AFC n°249

[English] [français]

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès, mardi 2 décembre 2014, de notre confrère, et néanmoins ami, le directeur de la photographie britannique Gerry Fisher, membre d’honneur de la BSC. Il était âgé de quatre-vingt-huit ans.

Né à Londres le 23 juin 1926, Gerald Fisher sert dans la Royal Navy durant la Seconde Guerre mondiale et, à partir de 1947, débute à la caméra comme assistant opérateur. Il passe ainsi six années aux Studios de Shepperton et on le compte, par exemple, parmi les assistants d’Armand Thirard sur Maria Chapdelaine, de Marc Allégret, en 1950.
En 1957, alors assistant sur Le Pont de la rivière Kwaï, de David Lean, le directeur de la photographie Jack Hildyard le fait passer au cadre, sur la deuxième caméra. A partir de 1958, il opèrera à ce poste, principalement avec Jack Hildyard – sur treize films dont Modesty Blaise, de Joseph Losey, en 1966, – mais aussi avec les directeurs de la photo Christopher Challis, Geoffrey Unsworth, Freddie Francis ou Douglas Slocombe. C’est avec Accident, de Joseph Losey, en 1966, que Gerry Fisher entame sa carrière de directeur de la photographie, qui, forte de soixante films et quelques, s’achèvera en 1998 avec Furia, d’Alexandre Aja.

Pour ne citer que quelques-uns des réalisateurs qu’il a côtoyés, on remarquera son travail sur des films de Sidney Lumet, Tony Richardson, Richard Fleischer, Irvin Kershner, Richard Lester, José Giovanni, Billy Wilder, John Huston, Gérard Pirès, José Pinheiro, John Frankenheimer ou encore Alexandre Arcady. Mais son œuvre sera surtout marquée par sa collaboration avec Joseph Losey, dont il photographie Cérémonie secrète (1968), The Go-Between (1970), Maison de poupée (1972), Une Anglaise romantique (1975), Mr. Klein (1976), Les Routes du Sud (1977) et Don Giovanni (1978).

En 1997, afin de rendre hommage à son travail en France, Gerry Fisher est nommé au grade de chevalier de l’ordre des Arts et Lettres. Alors qu’en 2003, il est membre du jury du prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, décerné au Festival de Cannes par la CST, il vient spécialement de Londres quelques mois plus tard pour remettre à Tom Stern, ASC, AFC, le trophée que ce dernier a obtenu pour ses images de Mystic River, de Clint Eastwood.
Nommé à deux reprises aux BSC Awards et aux BAFTA Film Awards pour The Go-Between, de Joseph Losey, et Aces High, de Jack Gold, Gerry Fisher est honoré par ses pairs de la BSC (British Society of Cinematographers), qui lui décernent, en 2008, un " Lifetime Achievement Award " pour l’ensemble de sa carrière.

(En vignette de cet article, Gerry Fisher à Cannes en 2003 - Photo JN Ferragut)