Eddy Mitchell

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (102)

|

Articles (93)

Laurent Machuel, traverser le désert
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic-Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En ce début d’année 2017, en plein cœur de l’hiver, Laurent Machuel parcourt le nord des États-Unis. Un soir, il se retrouve au milieu d’une route dans l’immensité verglacée de la plaine. Il voit alors le soleil se coucher face à lui dans le prolongement exact de la route et, en se retournant, il voit aussi la lune se lever à l’autre extrémité en une symétrie parfaite.

Editorial de la Lettre de juillet-août 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

L’été arrive avec ses nombreux tournages et des vacances pour certains.
Dans quelques jours, l’avant-première de juillet avant de se retrouver à la rentrée pour celle de septembre. Justement cette rentrée qui inaugurera une nouvelle activité " Les Déjeuners de l’AFC ", rendez-vous trimestriel ou nous pourrons nous rencontrer de manière plus approfondie entre opérateurs et associés. Nous vous en reparlerons dès le retour des vacances en vous proposant le planning de ces rencontres.

François Catonné parle de son travail sur "Boxes" de Jane Birkin
Sélection officielle, hors compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Une histoire de boîtes. Les boîtes dans lesquelles nous rangeons nos souvenirs, les boîtes pour les transporter, les boîtes qui restent au milieu du salon attendant d’être, enfin, déballées. Toutes ces boîtes à souvenirs sont mises en scène par Jane Birkin. Une foule d’acteurs pour l’accompagner dans ce voyage, dans le passé, dans le présent. Un lieu unique en Bretagne, une maison de famille, Jane interprétant son propre rôle, dans sa propre maison.
François Catonné l’a également accompagnée dans ce voyage si personnel, si atemporel.

Editorial de la Lettre de mai 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, c’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles. » Sénèque

En cette année d’élection, l’AFC n’a pas failli à la tradition et suite à l’Assemblée Générale Ordinaire du 24 mars, je me retrouve face à la difficile tâche de la relève. Par où commencer et de quelle manière ?

Editorial de la Lettre de juillet-août 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

La période estivale a été entamée et déjà de nombreux tournages sont en cours. L’AFC a connu une activité forte ces dernières semaines et la vitalité de nos membres associés plus que soutenue : en effet, à l’approche des vacances pour certains et des tournages pour d’autres, TSF nous a fait découvrir sa toute nouvelle salle de projection 35 numérique lors d’une soirée où fut projeté le film L’ennemi intime photographié par notre confrère italien Giovanni Fiore Coltellacci, l’occasion d’un échange passionnant entre les opérateurs AFC et M. Coltellacci. De même, Panavision nous propose une journée Porte Ouverte le 6 juillet afin de découvrir leurs dernières acquisitions mais aussi de renforcer les liens qui nous unissent.

Sven Nykvist
par François Catonné

Sven Nykvist

François Catonné a été premier assistant opérateur de Sven Nykvist sur un film de Roman Polanski Le Locataire et un de Louis Malle Blackmoon. Il nous a fait parvenir le témoignage ci-dessous et quelques photos prises par Bernard Prim et par lui-même.

Editorial de la Lettre de juin 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Avec le soutien de la CST présidée par Pierre-William Glenn, de Laurent Hébert son délégué général, et du CNC, l’AFC a connu cette année au Festival de Cannes un dynamisme nouveau à travers les différents évènements et activités qui ont eu cours pendant la quinzaine. Cette présence n’aurait pu avoir lieu sans le soutien actif de nos membres associés.
C’est pourquoi je tiens avant tout à remercier chaleureusement tous ceux et toutes celles qui ont permis que nous existions encore plus que les années précédentes, Aaton, Agfa, Cininter, Fujifilm, Kodak, K5600, Maluna Productions, Panavision Alga Techno et Quinta Industries, ainsi qu’Apple Solution Expert Vidéo pour son aide exceptionnelle.

Lettre ouverte au président de l’Académie des César
par François Lartigue

Billets d’humeur

Monsieur le président,
Vous trouverez, ci-joint un chèque d’un montant de 50 euros correspondant à la somme que vous m’avez réclamée dans votre dernier courrier. Grâce à l’acquittement de cette modeste somme, vous me dites que je serai en droit de voter pour les César 2006.
Permettez-moi néanmoins de vous exprimer mon sentiment en quelques points.

Welcome to the new AFC active members
The AFC welcomes Laurent Brunet, Claude Garnier, Marc Koninckx and François Lartigue

Nouveaux venus à l’AFC

At the last two board meetings, one of which was held in late November (just when the last Newsletter came out) and in mid-December, several new active and associate members were admitted and they have come to join us at the AFC : the directors of photography Laurent Brunet, Claude Garnier, Marc Koninckx and François Lartigue.

Editorial de la Lettre de novembre 2007
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Internationalisation de notre profession, mixité culturelle des équipes de tournage ainsi que délocalisation multiples, les films ne se fabriquent plus de la même manière. Pour suivre cette évolution, les rencontres et les échanges des acteurs de la fabrication des films est indispensable.

Voyage dans le temps
par Rémy Chevrin

Journaux et carnets de bord

Un clin d’œil à tous les cinéphiles et férus de slapstick.
Lors du tournage du dernier film de Yann Moix, Cineman, j’ai eu le plaisir de tourner une scène de burlesque à la manière de… ou plus au moins. Le plaisir aussi de tourner sur support argentique noir et blanc, avec filtrage noir et blanc, maquillage, études de couleurs et de contraste pour le noir et blanc. J’ai rajouté un iris et une caméra à manivelle…

A Françoise Eléfantis...
par Rémy Chevrin

Françoise Eléfantis

A Françoise Eléfantis, figure emblématique du monde de la pellicule, dans les années 1980-1990, pour une génération d’opérateurs qu’elle aimait tant couver de ses délicates et chaleureuses attentions.

Françoise Eléfantis, qui a été pendant vingt-deux ans directrice de ventes long métrage chez Kodak-Pathé, nous a quittés le samedi 8 décembre 2007. Elle venait d’avoir soixante-six ans.

Tom Stern, ASC, at the AFC
by Remy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

It was during an evening in Cannes that I had the pleasure and the honor to meet Tom Stern : he was the president of the jury for the Vulcan prize for Technical Artist awarded by the CST, and I was able to spend a few hours talking with him about the business and the responsibilities it engenders.

Editorial de la Lettre de mai 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

A chaque année, ses nouveautés : après l’expérience enrichissante d’une première présence l’année dernière à Cannes en partageant le stand de la CST, nous serons de nouveau à Cannes du 14 au 25 mai au Village International Pantiero mais dans un stand indépendant " Le Pavillon de l’Image AFC ". Un stand couvert de 25 m2 et une terrasse de la même surface permettront d’accueillir les directeurs de la photographie présents pendant le festival, mais aussi des producteurs et des réalisateurs.

Panasonic un nouvel associé
par Rémy Chevrin

Nouveaux venus à l’AFC

C’est avec grand plaisir que nous accueillons au sein de l’AFC la société Panasonic Cinéma que, déjà, de nombreux directeurs de la photo ont eu l’occasion de connaître lors de tournages de films de longs métrages et de télévision.
Son représentant en France, Guilhem Krier, nous présentera plus en détail dans les semaines qui viennent la société ainsi que ses diverses activités.

L’éditorial de la Lettre d’avril 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Succès du 8e Micro Salon : plus de 1 700 visiteurs et un espace agrandi par le deuxième studio qui accueillait cette année la machinerie.
De nombreuses nouveautés concernant les caméras numériques : présence de la Phantom et de ses images au stand Panavision, la Red à l’espace TSF, mais aussi la Pénélope d’Aaton.
Nous aurons l’occasion d’en reparler dans les semaines à venir et j’espère que de nombreuses réactions viendront nourrir cette actualité brûlante.

Editorial de la Lettre de mars 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

Un mois de février qui s’achève sous de fortes interrogations : le temps des questions se pose face aux mutations qui se profilent à l’horizon, mais aussi le temps de la présence et du dialogue, tous ensemble, acteurs impliqués ou non dans le débat qui doit maintenant s’ouvrir afin de préserver ce que nous possédons de plus inestimable, le cinéma. Il semble que de nombreux partenaires savent que le temps des batailles est loin derrière nous et que le dialogue et l’échange seront les seules armes pour faire vivre les énergies si fortes qui animent l’ensemble des industries du cinéma.

Une expérience nouvelle et enrichissante : le Salon du Cinéma
par Rémy Chevrin

Vie des associations, sociétés et fédérations

Pour la deuxième année consécutive, le Salon du Cinéma, organisé par Jonathan Bryant et Delphine Delvaux, s’est déroulé porte de Versailles et a reçu à cette occasion plus de 80 000 visiteurs de tous âges.
L’AFC y était invitée en compagnie des autres associations de techniciens du cinéma composant l’Inter Association : scriptes (LSA), chefs décorateurs (ADC), cadreurs (AFCF), chefs monteurs (LMA), régisseurs (ARF), repéreurs (ARC), assistants réalisateurs (AFAR) et enfin directeurs de casting (ARDA).

Editorial de la Lettre de janvier 2008
par Rémy Chevrin

Editoriaux de la Lettre

L’année se termine avec ses hauts et ses bas : je ne ferai pas de rétrospective sur les différents événements qui se sont déroulés, mais il est un point sur lequel je voudrais m’étendre, c’est le coup de tonnerre qui vient de se passer dans le domaine des laboratoires cinématographiques français. Quinta Industries a racheté la totalité des parts d’Eclair qui lui manquait. La nouvelle est tombée, il y a quelques jours et je ne crois pas me tromper en affirmant qu’elle plonge l’ensemble des directeurs de la photographie dans une certaine perplexité. Et l’AFC n’est probablement pas la seule instance à se poser des questions aussi bien sur l’avenir de notre travail que sur la qualité des services offerts. Car, à travers cette reprise, quand parle-t-on cinéma et image ?

Editorial
par Jean-Jacques Bouhon, Rémy Chevrin, Jean-Noël Ferragut, Eric Guichard

Editoriaux de la Lettre

Lors du dernier Festival de Cannes, nous avons lancé l’idée de créer durant l’édition 2007, année de son 60e anniversaire, un Pavillon international de l’image.
Manifester notre présence à Cannes de manière visible et pérenne est, en effet, une nécessité absolue. 2007 sera l’année ou jamais de montrer que l’image a toute sa place au sein du Festival et que l’ensemble de l’AFC, actifs et associés réunis, regroupe des acteurs incontournables du cinéma français.

Tonino Delli Colli
par François Catonné

Tonino Delli Colli

La première rencontre avec un grand chef opérateur, c’est un moment essentiel dans la vie d’un assistant opérateur. Pour moi ça a été Tonino Delli Colli pour Lacombe Lucien de Louis Malle. Il en imposait tout de suite, mais en même temps pour tout le monde, c’était Tonino. Aucune distance avec ses assistants, et immédiatement une bonne relation avec tout le monde. Un personnage.

Une mise à l’épreuve
par Rémy Chevrin

Billets d’humeur

Au mois de juin, quatre opérateurs de l’AFC (Denys Clerval, Bruno Delbonnel, Carlo Varini et moi-même) ont été conviés à former le jury d’examen de fin d’étude de la section image de l’ENS Louis-Lumière.

l’AFC accueille un nouveau membre
Rémy Chevrin, présenté par Laurent Dailland

Carnet d’adresses

Petite fiche signalétique : Il a l’œil qui brille ! Une femme charmante ! Trois enfants ! Il est directeur de la photo ! J’ai découvert Rémy dans la publicité, nous sommes dans la même agence d’opérateurs (First-one). Après ses "classes" d’assistant opérateur, Rémy a tourné de plus en plus de pubs, de plus en plus belles, il s’est fait une place au soleil (ce qui est de bon goût dans la pub !...) Mais, pour un opérateur, ce serait triste de ne pas faire du cinéma, le vrai métier... Je l’ai présenté à plusieurs reprises à des réalisateurs, mais ça n’a jamais (...)