Fanny Ardant

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (102)

Articles (97)

The AFC present at the IDIFF 2005
by Jean-Noël Ferragut (with the help of Gérard de Battista, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

No need, for once, to rush up the steps of the Cannes Festival Palais, dressed like a penguin and adjusting one’s bow tie, in order to attend the 3rd edition of the IDIFF (International Digital Film Forum) which took place from the 2d to the 4th of February, 2005. All that was needed was an interest, however small, in anything that borders on what has come to be known as « digital cinema ». For this is what IDIFF is about.

Entretien avec le directeur de la photo André Szankowski, AFC, AIP, à propos de son travail sur "Cosmos", d’Andrzej Żuławski

Les entretiens à Camerimage

Né au Brésil en 1979, ayant passé sa vie aux USA, en Angleterre, au Portugal et en France, André Szankowski, AFC, AIP, a aussi des racines polonaises (par son père). Invité pour la première fois à Camerimage, il viendra présenter Cosmos, le nouveau film du cinéaste franco-polonais Andrzej Żuławski. Rencontre avec cet opérateur trilingue à la carrière internationale.

Interview with cinematographer André Szankowski, AFC, AIP, about "Cosmos", directed by Andrzej Żuławski

Les entretiens à Camerimage

Born in Brazil in 1979, and a citizen of the world, having lived in the USA, England, Portugal and France, Andre Szankowski, AFC, AIP, also has Polish roots (his father). For his first invitation to attend Camerimage, he will present Cosmos, the new film by Franco-Polish director Andrzej Żuławski. Get to know this trilingual cinematographer with an international career.

Theo Angelopoulos, mon compagnon de route
Par Yorgos Arvanitis, AFC

In memoriam

Il y a quelques jours un grand créateur, un grand cinéaste, digne représentant de son pays et de la Nouvelle Vague du cinéma européen, a perdu sa vie accidentellement sur le lieu du tournage de son dernier film, Theo Angelopoulos.
« Quelle bêtise, de traverser le périphérique de Pirée avec le viseur à l’œil ! », telle a été ma première réaction. Mais ensuite, je me suis dit qu’il est mort sur son lieu de combat ! Et ça m’a consolé.

Chris Marker left us What do you mean, you never know ?
By Gérard de Battista, AFC

Chris Marker

May 1985, filming Level Five on Okinawa, Japan’s southernmost island. Extremely small team : Marker and me, him with a Walkman-style tape recorder modified by Antoine Bonfanti, and me with an Arri 16 SR, a Zeiss 11-110mm zoom lens, a backpack containing a magazine, film, and changing bag.

Nikon France, nouveau membre associé de l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Comme annoncé précédemment, le CA de l’AFC a décidé d’accueillir la société Nikon France au sein de l’association en tant que membre associé. Michel Abramowicz, AFC et Vincent Jeannot, AFC, ses parrains, nous présente Nikon France, créée en 1987 et dont le siège est basé actuellement à Champigny-sur-Marne.

Prix Nobel de physique ou variations et suites pour grains de lumière sur le mode quantique
Par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Qui s’intéresse un tant soit peu à la lumière ne peut qu’écarquiller grand les yeux en tentant d’assister au spectacle de l’infiniment petit des photons, ces particules élémentaires qui la composent et que deux physiciens viennent pour ainsi dire de dompter, le Français Serge Haroche et l’Américain David Wineland, se voyant ainsi récompensés, par le prix Nobel 2012, de leurs travaux sur l’interaction fondamentale entre ladite lumière et la matière qui nous entoure.

"Un film se fait tout seul"
Des propos de Jeanne Lapoirie, AFC

Propos et entretiens

A l’occasion de la récente sortie en salles de Michael Kohlhaas, le film d’Arnaud des Pallières que Jeanne Lapoirie, AFC, a photographié, l’hebdomadaire Le Nouvel observateur (17-23 août 2013) et Sophie Grassin ont demandé à la directrice de la photographie de « livrer sa méthode et raconter le tournage du film ».

A Amiens, une belle semaine de cinéma
Par Gérard de Battista, AFC

Caméflex 2013

Huit films en compétition cette année, et deux récompensés. Le Grand prix à Leçons d’harmonie, d’Emir Baigazin (Kazakhstan), un premier film très fort, portrait d’un adolescent secret et mal dans sa peau venu d’un monde rural pauvre et rude, confronté dans un collège aux brimades et à la violence des petits chefs de clans et à l’autorité semi-militaire de l’institution.

Sorties en salles en janvier pour Panavision

Technique

Parmi les films pour lesquels Panavision Alga/Cinecam/Belgique ont fourni le matériel de prise de vues, en voici six dont la sortie en salles est programmée au cours du mois de janvier 2014.

Le Micro Salon 2011 en quelques mots
par Eric Guichard et Jean-Noël Ferragut

2011

Difficile de trouver de nouveaux qualificatifs pour ce cru 2011.
Tout d’abord, de grands remerciements sincères et chaleureux vont à toute l’équipe de La fémis qui, malgré la lourde charge de l’enseignement, nous accueille et nous soutient chaque année depuis onze ans déjà. Merci aussi à cette météo si clémente qui permit aux fumeurs de ne pas mourir de froid…

Suite à la 11e édition du Micro Salon, l’AFC exprime ses plus vifs remerciements...
par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

2011

Chaque année, depuis 2001, le fait d’organiser le Micro Salon, pour une association telle que l’AFC, tient à peu de chose près du miracle... S’il s’est produit une nouvelle fois, ce n’est pas uniquement dû à la volonté acharnée de quelques-uns mais grâce à l’aide efficace et sans faille offerte par nombre d’organismes, sociétés et personnes sans lesquels le Micro Salon ne pourrait se tenir.
Qu’au nom des directeurs de la photographie de l’AFC, ils en soient vivement, chaleureusement et personnellement remerciés...

Où il aura été question, le 13 décembre dernier, de souffler les 75 bougies de la marque Angénieux
par Jean-Noël Ferragut

Optiques

Malgré un froid de canard et un ciel augurant fort de sérieuses chutes de neige, c’est à l’invitation de Thales Angénieux et de Philippe Parain, son PDG, que plusieurs d’entre nous, représentant l’AFC, ont fait le voyage jusqu’à Saint-Héand. Ce petit village haut perché, regardant paisiblement la plaine du Forez, abrite en effet les installations actuelles de la plus connue des marques d’objectifs.
Caroline Champetier n’ayant pu se joindre à nous, c’est à Maurice Fellous, Denis Rouden, Marc Salomon et moi-même qu’est revenu le plaisir de manifester la présence de l’AFC aux différents événements organisés pour célébrer cet heureux anniversaire.

Les films Eclair, GTC, Centrimage et Postmoderne à Cannes 2009

festival de Cannes 2009

De nombreux films sélectionnés à cette 62e édition du Festival de Cannes ont été développés et/ou postproduits par les laboratoires photochimiques et/ou numériques français membres associés de l’AFC.
Voici la liste des films traités par Eclair, GTC, Centrimage et Postmoderne selon les différentes sélections...

Ouagadougou, extérieur petit matin
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

NB Ce billet aurait dû paraître dans la Lettre de décembre, mais les surprises que réservent l’Internet et ses serveurs pour le moins facétieux en ont décidé autrement.

Nul besoin, à Ouagadougou, de réveil-matin pour vous sortir de la torpeur d’une nuit finissante. Les coqs environnants, nombreux même en pleine ville, se sont chargés de vous chanter en écho la bonne nouvelle : il est 5 heures et quelques et le jour va bientôt se lever.

La presse plongée, chez Kodak, au cœur d’un étalonnage
par Jean-Noël Ferragut et Vincent Jeannot

Kodak

A l’occasion de la présentation des nouvelles pellicules de la gamme Vision3, la négative 5213/7213 (200 ISO Tungstène)et l’intermédiaire 2254/5254, Kodak a convié, le lundi 14 juin dernier, la presse professionnelle à l’Espace Cinéma de la rue Villiot. Grâce à la participation de Mikros image, qui y avait installé une console d’étalonnage numérique au milieu de la salle, l’auditorium s’est transformé en salle d’étalonnage numérique avec projection sur grand écran.

"La terra trema", version L’Aquila
par Jean-Noël Ferragut

Ecoles, Formation et Ateliers

Le 6 avril dernier, à 3h32 du matin, la terre a tremblé à L’Aquila et dans ses environs. Une grande partie du centre historique de cette ville des Abruzzes de 72 000 habitants, dont 27 000 étudiants, s’est effondré.
L’Aquila abritait l’Accademia Internazionale per le Arti e le Scienze dell’Immagine (Académie internationale pour les arts et les sciences de l’image), une école supérieure de cinéma et de communication audiovisuelle fondée en 1993 à l’initiative de Gabriele Lucci, qui avait créé avec Luciano Tovoli, AIC, ASC le Prix Nestor Almendros décerné à un directeur de la photographie. L’Académie a été en partie détruite.

Parler de Raúl Ruiz...
par Ricardo Aronovich, AFC, ADF

Raoul Ruiz

Parler de Raúl Ruiz parce qu’il nous a quittés m’est presque insupportable, en revanche parler de ce que nous avons vécu et créé ensemble me paraît plus vrai et plus près de sa ­passion pour le cinéma que nous partagions, ô combien !

L’agenda du vendredi 22 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, hors compétition, séance spéciale
  • Cendres et sang de Fanny Ardant, photographié par Gérard de Battista, projection salle du Soixantième à 20h15.
  • Sélection officielle, hors compétition, séance spéciale
  • Portrait de groupe avec enfants et motocyclettes de Pierre-William Glenn, photographié par Jean-Jacques Bouhon, Philippe Vene, projection salle Bunuel à 20h30.
  • Et aussi...
  • Syrin, Ibrahim, Malo et tous les autres..., exposition de photographies de Gilles Porte, avec la participation de Juliette Robert, Château des mineurs - Mandelieu la Napoule.

Kiss Me Deadly…
par Jean-Noël Ferragut

festival de Cannes 2009

Dans l’éditorial de la dernière Lettre, Caroline Champetier écrivait à propos du Festival qu’« il n’y a pas de limitation de vitesse à Cannes... ». Continuons sur sa lancée en usant, par métaphore et course automobile interposées, d’un style qui semble lui être cher.
Si la vitesse est effectivement de mise sur le circuit de la Croisette, les festivaliers ne carburent pas tous à plein régime... Question de mécanique, d’entraînement, de volonté, de chrono, ou tout simplement de pilote !

Frère Jean-Noël, celui qui se souvient de ses vies cannoises...
par JN Ferragut

festival de Cannes 2010

Le prix Vulcain de l’Artiste-Technicien, décerné par la CST, récompense un " artiste technicien " dont le travail est remarquable, dans un des films de la sélection officielle.
Cette année, le jury du prix Vulcain, présidé par Francine Lévy, directrice de l’ENS Louis-Lumière, était composé de Thierry Beaumel (directeur de la fabrication au Laboratoire Eclair), Jean-Noël Ferragut (directeur de la photographie, AFC), Alain Remond (General Manager, XpanD France), Eric Vaucher (Chef opérateur du son) et Maguy Fournereau (promotion 2009 - ENS Louis-Lumière).

At Amiens, a lovely week of cinema
By Gérard de Battista, AFC

Caméflex 2013

Eight films were in competition this year, and two received an award. First prize went to Harmony Lessons by Emir Baigazin (Kazakhstan) for a very strong first movie portraying a secretive and awkward adolescent from a poor, hardscrabble, rural background who is confronted with bullying and violence from both the little chieftains and the semi-military authority structure of his middle school.

Armand Barbault, l’homme qui aimait le cinéma
par Isabelle Scala

In memoriam

Armand Barbault, l’une des figures de la production française, nous a quittés le 13 avril 2018 dans sa quatre-vingt-sixième année. Son nom, cité au générique d’une trentaine de films en tant que producteur exécutif ou directeur de production, est étroitement lié à celui de cinéastes qu’il a accompagnés, tels que Truffaut, Miller, Godard, Chéreau, Téchiné, Cavalier ou encore Mikalkov.

Renato Berta, AFC, parle de son travail sur "L’Amant d’un jour", de Philippe Garrel

Les entretiens au Festival de Cannes

Depuis Charles mort ou vif, du Suisse Alain Tanner en 1969, le directeur de la photographie Renato Berta, AFC, a éclairé pas moins d’une centaine de longs métrages. Il accompagne les réalisateurs de la nouvelle vague et privilégie le cinéma d’auteur. Il croise Philippe Garrel très tardivement, en 2015, pour L’Ombre des femmes, puis signe l’image de L’Amant d’un jour, tourné en 35 mm argentique noir-et-blanc. L’Amant d’un jour, 27e long métrage s’inscrivant dans la longue carrière de ce réalisateur (très) indépendant, est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, dans le cadre du Festival de Cannes 2017. (BB)