François Ozon

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (104)

Articles (120)

Le directeur de la photographie Pascal Marti, AFC, parle de son travail sur "Jeune & jolie", de François Ozon

Les entretiens au Festival de Cannes

Pascal Marti, AFC exerce le métier de chef opérateur depuis le milieu des années 1980. On lui doit beaucoup de longs métrages aux styles très différents (avec des réalisateurs tels Cedric Kahn, André Téchiné, Jean-François Stévenin…). Il a signé également de nombreuses campagnes publicitaires (aux côtés, entre autres, de Jean-Paul Goude ou Thierry Poiraud). Il signe aujourd’hui les images de Jeune & jolie qui marque le retour de François Ozon dans la course à la Palme d’or. (F. R.)

Où Pascal Marti, AFC, parle de son travail sur "Frantz", de François Ozon

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Le parcours de Pascal Marti, AFC, est relativement éclectique. Il a éclairé de nombreuses publicités et collaboré avec des réalisateurs de long métrage tels que Cédric Kahn, André Téchiné, Patrice Chéreau, François Favrat, Claire Denis… Après avoir travaillé au côté de François Ozon sur Jeune et jolie et Une nouvelle amie, Pascal Marti remporte le César 2017 pour Frantz.

Entretien avec le directeur de la photographie Manu Dacosse, SBC, à propos de son travail sur "L’Amant double", de François Ozon
Entretien filmé, par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Dans un entretien filmé, Manu Dacosse, SBC, raconte la fabrication de L’Amant double, sa première collaboration avec François Ozon. Un thriller psychanalytique qui évoque à la fois l’univers de David Cronenberg et celui de Brian de Palma.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Le Procès de Viviane Amsalem", de Ronit et Sholmi Elkabetz

Les entretiens au Festival de Cannes

Après avoir débuté sa carrière de directrice photo sur les films de Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs), Jeanne Lapoirie éclaire plusieurs films de François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste, Ricky) et de Valeria Bruni Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau, Actrices, Un château en Italie). Son parcours l’amène à travailler sur des films très différents, il suffit pour s’en rendre compte de visionner Michael Kholhass, d’Arnaud des Pallières, puis Le Procès de Viviane Amsallem. Pour ce film israélien de Ronit et Sholmi Elkabetz, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs, Jeanne Lapoirie nous confie comment elle a abordé son travail en fonction des choix radicaux des deux réalisateurs.

"Un film se fait tout seul"
Des propos de Jeanne Lapoirie, AFC

Propos et entretiens

A l’occasion de la récente sortie en salles de Michael Kohlhaas, le film d’Arnaud des Pallières que Jeanne Lapoirie, AFC, a photographié, l’hebdomadaire Le Nouvel observateur (17-23 août 2013) et Sophie Grassin ont demandé à la directrice de la photographie de « livrer sa méthode et raconter le tournage du film ».

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Jeanne Lapoirie de Ozon à Ozu

Propos et entretiens

Le paysage cinématographique est mutant. L’importance de bouleversements technologiques incessants n’échappe pas aux techniciens français. Les yeux de la nouvelle génération des « chefs op’ » sont souvent sans visage, quasiment sans voix. Et Jeanne Lapoirie, l’une de ses chefs de file, d’avouer elle-même « ne pas aimer parler de son travail ».
C’est pourtant à elle que nous avons demandé deux ou trois choses. Pour son parcours, symptomatique d’une position de curiosité et d’ambivalence revendiquée.

Lundi 16 mai
L’AFC à Cannes au jour le jour

Lundi 16 mai

  • Les films AFC du jour
  • Un certain regard
    • Le Temps qui passe de François Ozon, photographié par Jeanne Lapoirie
      Projections à 14 h et 22 h au Théâtre Claude Debussy
  • Semaine de la critique
    • The Great Ecstasy of Robert Carmichael de Thomas Clay, photographié par Yorgos Arvanitis
      Projections à 14 h au Théâtre La Licorne et à 20 h 30 à l’Espace Vignasse Valbonne
  • Membres de l’AFC présents à Cannes
    Yorgos Arvanitis, Michel Amathieu, Rémy Chevrin, Laurent Dailland, Jean-Noël Ferragut, Pierre-William Glenn, Eric Guichard, Jean-Michel Humeau, Jeanne Lapoirie, Romain Winding et toujours, bien sûr, Nathalie d’Outreligne, qui sera présente pendant toute la durée du Festival
    Pour lire toutes les informations, cliquez sur l’icône ci-dessous

Les films AFC à Cannes

Vendredi 20 mai

En Sélection officielle

  • Kilomètre zéro de Hiner Saleem, photographié par Robert Alazraki
  • Peindre ou faire l’amour d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu, photographié par Christophe Beaucarne
  • Free Zone d’Amos Gitaï, photographié par Renato Berta et Laurent Brunet
  • Lemming de Dominik Moll, photographié par Jean-Marc Fabre

Sélection Un certain regard

  • Le Temps qui passe de François Ozon, photographié par Jeanne Lapoirie
  • Habana Blues de Benito Zambrano, photographié par Jean-Claude Larrieu

Sélection de la Semaine Internationale de la Critique

  • The Great Ecstasy of Robert Carmichael de Thomas Clay, photographié par Yorgos Arvanitis
  • Imposture de Patrick Bouchitey, photographié par Antoine Roch

Quinzaine des réalisateurs

  • La Moustache d’Emmanuel Carrère, photographié par Patrick Blossier

Le directeur de la photographie Antoine Héberlé, AFC, parle de son travail sur "Mon tissu préféré", de Gaya Jiji

Les entretiens au Festival de Cannes

Certains directeurs de la photographie accompagnent des metteurs en scène français autant que des réalisateurs étrangers. Antoine Héberlé, AFC, fait partie de ceux-là. Tout au long de sa carrière, qu’il a débutée en 1993 avec Laurence Ferreira Barbosa pour Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel, il va travailler aux côtés de Laetitia Masson, Alain Guiraudie, Stéphane Brizé et collaborer avec le Marocain Faouzi Bensaïdi, le Palestinien Hany Abu Assad et les Israéliens Edgar Keret et Shira Geffen. Nous le retrouvons sur la Croisette pour son travail sur un premier film syrien, Mon tissu préféré, de Gaya Jiji, en sélection à Un Certain Regard. (BB)

Cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, discusses her work on Robin Campillo’s film “120 Beats per Minute”

Les entretiens au Festival de Cannes

The career of cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, has been shaped by her relations with very different directors, from Téchiné to Valeria Bruni Tedeschi, Ozon to des Pallières, and Israeli directors Ronit and Sholmi Elkabetz. She designed the lighting on the first two films by Robin Campillo, Laurent Cantet’s set designer and editor. Her first feature-length film, The Returned, was made into an eponymous television series that has become a legend in both France and the United States. After directing Eastern Boy, Robin Campillo made his début at Cannes in the official competition with 120 Beats per Minute. (BB)

The AFC at Cannes 2005

festival de Cannes 2005

A daily column was put on line on our site www.afcinema.com during the entire Festival.
Nathalie d’Outreligne and AFC directors of photography will be present at Cannes during the entire time and will welcome you at the Panitiero International Village, in the booth of the French National Film Commission.
The jury of the Caméra d’Or will be presided this year by Abbas Kiarostami. He will be shouldered by Romain Winding, AFC, Patrick Chamoiseau, writer, Malik Chibane, director, Scott Foudas, critic, Luc Pourrinet, Arane-Gulliver Laboratory, Roberto Turigliatto, Turin Festival, Yves Allion, critic.

  • The AFC Films at Cannes

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "120 battements par minute", de Robin Campillo

Les entretiens au Festival de Cannes

Le parcours de la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, est balisé par des rencontres avec des réalisateurs très différents, allant de Téchiné à Valeria Bruni Tedeschi, en passant par Ozon, des Pallières ou les réalisateurs israéliens Ronit et Sholmi Elkabetz. Elle a éclairé les deux premiers films du scénariste et monteur de Laurent Cantet, Robin Campillo. Son premier long métrage, Les Revenants, a été adapté pour une série éponyme devenue mythique aussi bien en France qu’aux États-Unis. Après avoir réalisé Eastern Boy, Robin Campillo fait son entrée pour la première fois sur la Croisette avec, en compétition officielle, 120 battements par minute. (BB)

Tous les agendas précédents

L’agenda de Cannes

  • Vendredi 26 mai
  • Pas de films AFC du jour
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • L’Amant double, de François Ozon, photographié par Manu Dacosse, SBC, projection au Grand Théâtre Lumière à 15h et 19h.
  • Le film sera de nouveau projeté le samedi 27 mai, salle du Soixantième à 16h30.
  • Voir l’entretien filmé sera mis en ligne à l’heure de la première projection.

Darius Khondji, AFC, ASC, sheds light on his retrospective at the Cinémathèque française
By François Reumont for the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Before he was fêted within the temple of French cinephilia, Darius Khondji agreed to participate in a particular sort of interview during which we asked him to react to a series of surprise images. The DoP of Delicatessen and Seven discussed some of his memories, inspirations, anxieties, and passions with us. (FR)

Où Darius Khondji, AFC, ASC, éclaire sa rétrospective à la Cinémathèque française
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avant d’être célébré dans le temple de la cinéphilie française, Darius Khondji s’est prêté au jeu d’une interview où une série d’images surprises lui ont été proposées. Le chef opérateur de Delicatessen et Seven revient sur quelques souvenirs, inspirations, angoisses et passions. (FR)

Interview with cinematographer Denis Lenoir, AFC, ASC, regarding his work on Mia Hansen-Løve’s film “Eden”
Denis Lenoir films the 90s

Les entretiens à Camerimage

Eden, screened out of competition at Camerimage 2014, is one of the first cinematographic attempts at capturing the “rave party” scene and the birth of the French Touch musical movement in the 1990s and its ensuing international success. This conversation with Denis Lenoir, AFC, ASC, focuses on this sociologically very “French” biopic whose main character was mostly inspired by director Mia Hansen-Løve’s own brother. (FR)

Paris Cinéma du 29 juin au 12 juillet 2005
Fujifilm apporte son lot de pellicule

Longs métrages

Entre jeux olympiques et Paris Plage, du 29 juin au 12 juillet 2005, le cœur de la capitale vibrera au rythme du cinéma.
Sous l’impulsion de la municipalité, la troisième édition de cette manifestation tous horizons cinématographiques permettra de découvrir plus de 400 films, dont au moins une vingtaine d’avant-premières réunies autour d’une compétition dont le jury sera le public.

Cinematographer Antoine Héberlé, AFC, discusses his work on Gaya Jiji’s film “My Favourite Fabric”

Les entretiens au Festival de Cannes

Some cinematographers work with French directors as much as they do with foreign ones. Antoine Héberlé, AFC, is one of them. Throughout his career, which he began in 1993 with Laurence Ferreira Barbosa on Normal People are Nothing Special, he has worked with Laetitia Masson, Alain Guiraudie, Stéphane Briée, and also with Moroccan director Faouzi Bensaïdi, Palestinian director Hany Abu Assad, and Israeli directors Edgar Keret and Shira Geffen. This year, he is at Cannes for his work on his first Syrian film, My Favourite Fabric by Gaya Jiji, in selection in Un Certain Regard. (BB)

Denis Lenoir, AFC, ASC, entre deux
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir était déjà un chef opérateur confirmé quand il a lu l’essai que Pierre Bourdieu avait écrit sur la photographie, Un art moyen. L’hypothèse selon laquelle "les cancres de la bourgeoisie" réussissaient particulièrement bien dans la photo - une manière pour eux de ne pas se déclasser - l’avait intéressé. Denis Lenoir, qui ne s’était jamais soucié de travailler à l’école et qui était né dans ce milieu, s’était finalement reconnu dans cette analyse.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur le film "My Little Princess" d’Eva Ionesco

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est pour éclairer un récit autobiographique et pour son premier long métrage que la comédienne Eva Ionesco a fait appel à Jeanne Lapoirie, AFC. Un film de lumière, de photographie, un univers fantasque pour une réalité que la réalisatrice a voulu transcender en magnifiant la fiction. « La difficulté », dit-elle, « était de savoir comment filmer la photographie ».
Jeanne nous confie comment elle a tenté de répondre à ce défi visuel et comment elle a collaboré avec Eva Ionesco pour My Little Princess, sélectionné à la Semaine de la critique.

Independencia
de Raya A. Martin, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Raya A. Martin est un jeune réalisateur philippin très remarqué dans les festivals. Un hommage lui était consacré au dernier Festival du Réel. Ses films évoquent l’histoire de son pays sous des formes très expérimentales.
Jeanne Lapoirie l’a rencontré au Festival du documentaire de Marseille (FID) et a été séduite par son film Indio Nacional, un film en noir et blanc, muet, accompagné au piano. Après la lecture du scénario d’Independencia, elle accepte l’aventure d’un film entièrement tourné aux Philippines.

Philippe Van Leeuw, AFC, prix "Nouveaux réalisateurs" au Festival de San Sebastián

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Pour ses premiers pas à la réalisation, notre ami le directeur de la photographie Philippe Van Leeuw, membre actif de l’AFC, s’est vu décerner le prix " Nouveaux réalisateurs " au 57e Festival international de Donostia-San Sebastián pour son film Le Jour où Dieu est parti en voyage, photographié par Marc Koninckx, AFC.
Le jury, présidé par le réalisateur français Laurent Cantet, a attribué son Prix de la meilleure photographie au directeur de la photo chinois Cao Yu pour City of Life and Death de Lu Chuan, film qui a également reçu la Coquille d’or du meilleur film.

Angel
de François Ozon, photographié par Denis Lenoir, AFC, ASC

Films AFC dans les festivals

François Ozon m’a proposé de le rejoindre sur un projet stylistiquement déjà développé et aux références visuelles déjà bien établies, Minnelli, Powell et Sirk, pour ne citer qu’eux. J’avais ainsi devant moi un réalisateur qui savait exactement ce qu’il voulait et qui ne faisait pas mystère qu’il m’engageait parce que certains de mes films passés lui promettaient que je saurais à la fois m’inscrire dans une tradition et offrir une relecture contemporaine de cette même tradition. Donc de faire, à mon niveau, la lumière et le traitement de l’image, ce que le projet Angel en son entier était déjà, un authentique mélodrame et en même temps une lecture critique du mélodrame en tant que genre narratif. Difficile de faire plus excitant...

Festival International du Film de Toronto 07
du 6 au 15 septembre 2007

Festivals divers

Le Festival international du Film de Toronto (Canada) tiendra sa 32e édition du 6 au 15 septembre 2007. Pendant cette quinzaine, 349 films de 55 pays seront présentés, dont 275 longs et moyens métrages. Il accueillera quelques 500 invités tels des réalisateurs, acteurs et autres professionnels de l’industrie cinématographique venus du monde entier.
Bon nombre de films français seront présentés dans les différentes sections du festival. A suivre, un aperçu de quelques-uns des films français qui seront projetés.

Festivals, Les films " AFC " présents dans les divers festivals de la rentrée

Films AFC dans les festivals

  • Films AFC présents à la 62e " Biennale Cinema " de Venise
  • Films AFC présents au 30e Festival international du film de Toronto
  • Films AFC présents au 53e Festival international du film de Donostia-San Sebastian

Denis Lenoir, AFC, ASC, the go-between
By Ariane Damain Vergallo for Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir is already a confirmed cinematographer when he reads Pierre Bourdieu’s essay, Photography : A Middle-brow Art.
The idea that ‘‘bourgeoisie dunces’‘ are particularly successful in photography - a way for them not to downgrade - has always interested him. Born in that milieu and a “lazy, lousy student,” Denis Lenoir totally recognizes himself in that analysis.

Demonlover
d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir

En Sélection officielle

« Faux film de genre, Demonlover fait se télescoper deux mondes, celui de la haute-finance internationale et celui de la pornographie sur Internet. Les personnages y portent des accessoires de marque, prennent l’avion en première classe, trahissent et tuent sans scrupule. Cela finit évidemment très mal. J’y ai vu dès la lecture du scénario la plus radicale dénonciation de notre société capitaliste contemporaine en tant qu’elle réifie avec leur accord plus ou moins conscient ses servants (et servantes) mêmes. Terrifiant car c’est de nous aussi qu’il (...)