Gaumont

Productions

Résultats de la recherche

Films (109)

Articles (201)

Les images restaurées de Cannes Classics

Nos associés à Cannes

Dans le cadre de Cannes Classics, des laboratoires de postproduction français et étrangers ont travaillé à la restauration de films dits de patrimoine. Eclair et Hiventy, entre autres, ont participé à certains de ces travaux de restauration.

Un Chronomégaphone Gaumont bat tous les records de prix de vente pour un appareil de cinéma

Lire, voir, entendre

Dimanche 7 juin 2015, avait lieu dans un château de Touraine la vente aux enchères d’un des premiers appareils du cinéma parlant, un Chronomégaphone, mis au point par Léon Gaumont en 1902 et perfectionné en 1910. Ayant appartenu à Charles Proust et en parfait état de conservation, il a été acquis pour 1,24 millions d’euros (frais compris) par un représentant de la société Gaumont.

Les salariés des cinémas Gaumont Pathé en colère !

Côté profession

Par un communiqué en date du 27 mars 2013, un certain nombre de salariés des cinémas Gaumont Pathé souhaitaient attirer l’attention sur le sort qui leur est réservé par leur employeur et sur les conséquences des choix opérés par celui-ci sur le devenir des salles de cinéma.

La cinémathèque Gaumont met en ligne ses archives filmées
par Jean-Michel Frodon

Revue de presse

Le Monde, 24 décembre 2002

Six mille heures de documents filmés vont être mis gratuitement à disposition. Sur le site http://www.gaumontpathearchives.com, il était déjà possible à tout internaute de trouver par mot-clé la liste de l’ensemble des sujets traités par les Actualités Gaumont (et Eclair) entre 1910 et 1980, avec les textes intégraux des commentaires.

Overview of the 2017-2018 Season of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque Française
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

For the second year in a row, Laurent Mannoni invited the AFC to attend the last meeting of the 2017-2018 season of the Scientific Council of the Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française. The meeting took place in the storage rooms at Bercy, and there, the eleven “extra-mural” members in attendance were told about the current season’s conferences, recent acquisitions and gifts to the collection, and the schedule of upcoming conferences.

Retour sur la saison 2017-2018 du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

Pour la deuxième année, Laurent Mannoni avait convié l’AFC à la clôture de la saison 2017-2018 du Conseil scientifique du Conservatoires des techniques de la Cinémathèque française. Réunis dans les réserves de Bercy, ses onze membres "hors-les-murs" présents ont pu prendre connaissance du bilan des conférences, des récents dons et acquisitions venant enrichir les collections et du calendrier des conférences à venir.

Yves Angelo parle de son travail sur "Blanche comme neige", d’Anne Fontaine, et des optiques Zeiss

Optiques

Alors que le film Blanche comme neige, d’Anne Fontaine, sortait en salles en avril dernier (sortie en DVD et Blu-ray le 21 août chez Gaumont), se terminait le tournage de Police, de la même réalisatrice et toujours photographié par Yves Angelo. Celui-ci a accepté de partager son expérience avec les optiques Zeiss très différentes qu’il a choisies pour ces deux films, les Zeiss Supreme et les Master Anamorphic, fournies par RVZ. L’occasion d’interroger en toute sincérité l’héritage culturel historique des outils, la notion de belle image et les transformations du métier de directeur de la photo qu’il pressent.

Les films comme vous ne les avez jamais (re)vus !

Rencontres, Projections, Diffusions

Depuis le mois de janvier 2009, Gaumont propose de retrouver dans les salles un grand film du patrimoine français par mois, entièrement restauré en numérique et en haute définition.
Le but annoncé par Gaumont étant de permettre aux spectateurs de revoir en salle des œuvres qui ont été des grands moments de cinéma et aux plus jeunes de les découvrir, sur grand écran et dans des conditions de projection optimales.

Thierry Jault
par Yves Cape

Nouveaux venus à l’AFC

Thierry est né en 1957 à Toulon de parents nivernais. Promis à une belle carrière d’ingénieur physique, brusquement, sa trajectoire dévie vers les salles obscures de cinéma. Une passion est née ! Il sort de l’Ecole Louis-Lumière en 1979 et débute comme assistant caméra, la suite s’enchaînera.

Rendons à César ce qui est à César !
par Jimmy Glasberg

Billets d’humeur

Merci à Philippe Houdart de l’AFCF de s’être manifesté à propos des DVD de l’Académie des César.
Il propose que chacun d’entre nous, qui le souhaite, renvoie à l’Académie des César les DVD pollués par l’inscription sur toute la longueur du film et cela à titre de protestation. Je pense qu’il faut aller plus loin dans la démarche.

Cinéma : Financements sur le fil
par Thoma Sotinel

Revue de presse

Le Monde 13 avril 2007

Pour les producteurs et réalisateurs trouver des fonds s’apparente souvent à un parcours difficile. Exemple : J’attends quelqu’un, de Jérôme Bonnell produit par Les Films des Tournelles et La Môme d’Olivier Dahan, produit par Légende. Le premier a coûté 3 millions d’euros, le second 20 millions. Conçus, financés et réalisés dans deux mondes presque parallèles, leur addition constitue l’industrie française du cinéma.

Conflit sur la rémunération des techniciens du cinéma
par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 13 mars 2007

Depuis quelques semaines, les ouvriers et les techniciens du cinéma s’opposent aux producteurs de films sur le montant du salaire minimum, des heures supplémentaires, etc. Régisseurs, monteurs ou chefs costumiers se sont mis en grève le 7 mars, perturbant une bonne vingtaine de tournages. Rebelote le 8 mars. C’est la troisième vague de grèves depuis l’automne 2006. D’où l’inquiétude qui gagne les employeurs.

Eclair fête ses 100 ans à la Cinémathèque française et, entre autres, à Epinay-sur-Seine
jusqu’au 25 juin 2007

Vie des associations, sociétés et fédérations

  • Jusqu’au 25 juin, une rétrospective programmée à la Cinémathèque française met en lumière l’activité des studios Eclair.
  • Jusqu’au 24 juin, une exposition se tient jusqu’au 24 juin à la mairie d’Epinay-sur-Seine.

Cela fait 100 ans qu’Eclair accompagne l’histoire du cinéma.

Des propositions pour que les "gros" films français aident davantage les "petits"
par Nathaniel Herzberg

Revue de presse

Le Centre national du cinéma veut « renforcer la solidarité ».

« Le milieu n’est plus un pont, mais une faille. » Il y a un peu moins d’un an, un groupe de 13 professionnels du cinéma, conduit par la réalisatrice Pascale Ferran, choisissait ce titre provocateur pour dénoncer l’incapacité du système à soutenir les films ambitieux (Le Monde du 28 mars 2008). Le rapport déclenchait une vive émotion, et la ministre de la culture, Christine Albanel, confiait une mission au Centre national de la cinématographie (CNC).

Vendredi 6 février, le CNC a rendu public, dans l’hebdomadaire professionnel Le Film français, une première série de « conclusions » qui promettent, à leur tour, de provoquer quelques remous.

Hommage à Christian Héreau
Par Jimmy Glasberg

In memoriam

Le chef électricien Christian Héreau nous a quittés le 5 mai.
Je tiens à rendre hommage à ce grand monsieur de la lumière.
Je l’avais connu lorsqu’il travaillait avec mon ami le directeur de la photo Jean Boffety. Ils ont fait une longue route ensemble jusqu’à la disparition de Jean.
J’ai commencé à travailler avec lui plus tard, sur de nombreux films publicitaires, puis sur quelques films de long métrage et de télévision.

Caméra d’Or 2010
par Gérard de Battista

festival de Cannes 2010

Chaque année, un directeur de la photographie membre de l’AFC prend place au sein du jury de la Caméra d’Or.
Cette année, notre confrère Gérard de Battista a relevé le défi de cette captivante course contre la montre, tant le nombre de 1ers films à voir est grand, 24 pour le cru 2010.
Gérard nous livre ses réflexions.

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos du film "Hors-la-loi" de Rachid Bouchareb
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Hors-la-loi  : Rachid Bouchareb et Christophe Beaucarne remontent aux sources de la guerre d’Algérie
D’origine belge, Christophe Beaucarne a fait ses études à l’Insas. Il travaille depuis 1995 en tant qu’opérateur et a signé une vingtaine de longs métrages tout en conservant une activité régulière dans le domaine du film publicitaire. Parmi ses derniers films on peut citer
Le Parfum de la dame en noir de Bruno Podalydés, Paris de Cedric Klapisch, Irina Palm de Sam Gabarski ou Mr Nobody de Jacko van Dormael.

UGC ne se projette pas dans le numérique
par Anastasia Lévy

Revue de presse

Libération du 20 janvier 2010

Le film de James Cameron, exploité à la fois en 2D et 3D (relief), a révélé une exploitation à deux vitesses. En France, seules 650 salles sont équipées de projecteurs numériques, sur les 5 418 salles actives. Ce qui signifie que moins de 12% des salles ont potentiellement pu diffuser le film en trois dimensions. Pour la première fois de manière notable, il existe une réelle différence dans les entrées en 2D et en 3D. Alors qu’il est diffusé dans 450 salles en 3D, pour le double de salles au total, les premières ont engrangé 65 % des entrées.

35 mm ou 4K, les films ont la mort aux trousses
Par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 2-3 décembre 2012
Ne dites jamais, à propos d’un film de patrimoine : « Quelle belle restauration ! » ; dites plutôt : « Quel beau film ! » Le mot " patrimoine " fait peur, c’est Serge Toubiana, patron de la Cinémathèque française, à Paris, qui le dit : « Le patrimoine est synonyme de corvée pour un responsable de télévision. »

L’éditorial de la Lettre d’octobre 2009
par Gérard de Battista, Caroline Champetier, Jacques Loiseleux, Robert Alazraki

Editoriaux de la Lettre

A la fin de la projection des Tontons flingueurs organisée par L’AFC et Gaumont avec le soutien de Kodak pour le serveur 2K, quelqu’un a posé innocemment la question à Maurice Fellous, directeur de la photographie du film :
« - Monsieur Fellous, comment trouvez-vous l’image ?
- Les blancs sont trop blancs ! », a-t-il répondu, et tous de se rendre compte qu’il découvrait ce nouvel état du film. Et sa réduction de dynamique.

Les Rencontres de l’IDIFF 2007 s’installent cette année à La Rochelle
du 6 au 8 février

Salons, expositions et conférences techniques

Cette année, la 5e édition d’IDIFF aura lieu à l’Espace Encan de La Rochelle. La manifestation se déroulera du 6 au 8 février 2007.
Comme les années précédentes, la manifestation sera composée d’ateliers de présentation de caméras haute définition, de systèmes d’étalonnage numérique, et de conférences.
Vous pouvez lire les détails du programme plus loin dans cet article...

Entretien avec Luciano Tovoli, AIC, ASC
Par Dominique Maillet

Caméflex 2015

Riche d’une carrière mélangeant les aventures les plus diverses, les expériences photographiques les plus extrêmes et les rencontres les plus marquantes, de Michelangelo Antonioni à Francis Veber, de Marco Ferreri à Gérard Oury ou Maurice Pialat, de Dario Argento à Barbet Schroeder, le directeur de la photographie italien Luciano Tovoli, AIC, ASC, a traversé plus de cinquante ans de cinéma international. En prélude au 3e Caméflex-AFC – du 7 au 11 février 2015 au Grand Action – Dominique Maillet s’est entretenu avec Luciano Tovoli.

Le Festival de Venise annonce la sélection officielle
de sa 63e édition

Films AFC dans les festivals

Plusieurs films français ou en co-production et photographiés par des membres de l’AFC se trouvent dans cette sélection :

  • L’Intouchable de Benoît Jacquot, photographié par Caroline Champetier, avec Isild Le Besco, Bérangère Bonvoisin, Marc Barbé
  • Private Fears in Public Places (Petites peurs partagées) d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, avec Lambert Wilson, Sabine Azema, André Dussollier, Laura Morante, Pierre Arditi, Isabelle Carré (France, Italie)
  • Nuovomondo (The Golden Door) d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Godard, avec Charlotte Gainsbourg, Vincenzo Amato, Francesco Casisa (Italie, France)

Et hors-compétition :

  • Quelques jours en septembre de Santiago Amigorena, photographié par Christophe Beaucarne, avec Juliette Binoche, John Turturro, Sara Forestier, Nick Nolte (France, Italie).

"Le 7e art va-t-il perdre la mémoire ?"
Par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 24 avril 2014
Prenez votre film favori : Citizen Kane, d’Orson Welles, L’Aurore, de Murnau, Les Enfants du paradis, de Marcel Carné, ou une production plus récente comme La Guerre des étoiles, de George Lucas. Imaginez maintenant que ce film disparaisse, à la manière d’un des livres autrefois déposés à la bibliothèque d’Alexandrie. Ou qu’on ne puisse plus le voir autrement que sur rendez-vous, comme un manuscrit du Moyen Age.