Accueil de l'AFC > Vie professionnelle > Goodbye Morocco

Goodbye Morocco

Photographié par

Hélène Louvart , AFC

Avec

Lubna Azabal Voir Lubna Azabal dans l'index , Rasha Bukvic, Faouzi Bensaïdi

Sortie : 13 février 2013

- Modifié le
Deuxième collaboration avec Nadir. Nous avions tourné ensemble Le Harem de Madame Osmane, son 1er film. Et pour Goodbye Morocco un tournage en numérique, qui était, bien évidemment, nouveau pour lui.

Nous avons tourné avec l’Alexa
Voir Alexa dans l’index

, avec des objectifs et des filtres qui " cassaient " un peu l’aspect " haute définition ". Nadir souhaitait retrouver un peu la texture du 35 mm, qu’il connaissait.
La moitié du film est tourné en nuit, dans des atmosphères plutôt sombres avec des lampes de poches et quelques lampadaires au loin, … et un effet lune en permanence, qui a été reconstitué avec une projecteur sur une nacelle. Nadir pouvait " juger " du niveau de luminosité en regardant le moniteur, et nos choix d’avoir une image assez sombre étaient donc totalement partagés entre nous, en direct. Je pense que, si nous avions tourné en 35, je ne serai pas allée aussi loin dans le niveau de pénombre, et Nadir ne m’aurait pas soutenue autant dans ce parti-pris.

Les séquences de jour étaient tournées soit sous un fort soleil à Tanger, soit sous un ciel plus brumeux à Casablanca, et les séquences de l’appartement à Tanger ont été tournées à Lyon…
Un scénario qui joue sur une apparente déconstruction de l’histoire, mais qui se reconstruit au fur et à mesure que le film avance. Et ceci est réalisé très finement par Nadir.


Diffuser

Equipe

Assistant opérateur : Laurent Coltelloni
Chef électricien : Emmanuel Demorgon et avec la collaboration de Azeddine Mazil pour la partie marocaine
Chef machiniste : Eric Aupetit

Technique

Matériel image/machinerie/électricité : TSF Caméra Voir TSF Caméra dans l'index /Grip/Lumière
Postproduction : Eclair Voir Eclair dans l'index Group
Etalonnage : Raymond Terrentin Voir Raymond Terrentin dans l'index

Tout l'univers AFC