Impressions sur le "FNF/Imago Oslo Digital Cinema Conference 2019"

Par Marie Spencer, AFC, SBC

par Marie Spencer La Lettre AFC n°302

[English] [français]

Organisée par les directeurs de la photo norvégiens de la FNF et la fédération européenne Imago, en collaboration avec le Norwegian Film Institute et Nordisk Film & TV Fond, la 7e édition de l’"Oslo Digital Cinema Conference" s’est tenue les 18, 19 et 20 octobre 2019.

Trois jours intenses à Oslo, organisés de main de maître par Paul René Roestad et la FNF (association norvégienne des directeurs de la photo). Vivre cet événement, créé par Imago, m’a permis d‘arriver à la conclusion que l’AFC devrait, à nouveau, en faire partie.

Il n’est pas toujours facile, financièrement et familialement, de se rendre de par le monde, ici et là pour rencontrer des directeurs de la photo du monde entier. On ne fait pas toujours partie des directeurs de la photo honorés, invités, médaillés, sans pour autant ne pas avoir le même désir de cinéma, les mêmes besoins de partager notre métier avec nos pairs.
Ce court séjour à Oslo m’a nourrie pour quelques temps, humainement et cinématographiquement.
Entrer dans Imago pourra nous faciliter ces échanges, ô combien précieux.
Je me suis aperçu que, vu la compétition dans laquelle producteurs et réalisateurs nous mettent dans notre propre pays, il nous est plus difficile de partager, sincèrement, des moments de cinéma entre nous, directeurs de la photo français. Il est plus facile de le faire avec des opérateurs étrangers. Il faut aller au-delà de l’AFC et de la France pour aller à la rencontre des chefs opérateurs du monde entier.

Pendant ces trois jours, j’ai ressenti une grande convivialité.
Les journées étaient rythmées entre présentations techniques, débats intéressants, Master Classes brillantes et groupes de travail Imago.

- Leur travail sur les droits d’auteur des directeurs de la photo m’a particulièrement intéressée. Il était présenté par Bjorn Brem, avocat des auteurs dans l’audiovisuel auprès du Film Union norvégien.
www.filmforbundet.no

Il défend les droits d’auteur de la Director’s Guild ainsi que des directeurs de la photo norvégiens. Il s’occupe aussi de la façon dont les droits d’auteur peuvent être payés. Il travaille avec les directives européennes, pour veiller à ce que les différents créateurs dans l’audiovisuel aient une rémunération et des droits d’auteur appropriés et proportionnels. Il veille à créer de bonnes relations entre producteurs, distributeurs, ainsi qu’avec les plateformes de streaming (Netflix, HBO…), pour qu’à l’avenir, ils respectent les talents qui fabriquent les films.
Il y aura, en 2020, les résultats d’une étude, qu’Imago a lancée, sur les droits d’auteur de par le monde.

- Imago a aussi le désir de développer une vraie recherche sur la façon dont le cinéma est enseigné.
Kim Hogh a présenté son école au Danemark.
J’ai rencontré autour d’un café Petru Maier du European Film College.
C’était passionnant de parler avec lui des origines de cette école à aujourd’hui. L’école propose un cursus de huit mois et demi, intensif, qui, aux dires de Fabian Wagner, BSC, ASC, est une merveilleuse immersion et a été pour lui le meilleur tremplin pour pouvoir rêver et accéder, notamment, au métier de directeur de la photo. Petru prépare pour cet été un Summer Camp destiné à des étudiants en cinéma. Ce stage aura lieu du 14 juin au 4 juillet, à Ebeltoft au Danemark, dans les locaux du European Film College.
3 semaines ; 14 étudiants ; 3 professeurs ; 4 assistants ; 7 caméras ; 1 200 m de pellicule noir & blanc et couleur ; développement artisanal de pellicule réversible ; 2 projecteurs film 16 mm. La langue utilisée sera l’anglais. Petru organise ce stage avec Jean-Paul Jarry qui fait partie du Comité Éducation d’Imago.
petru.maier chez europeanfilmcollege.com
jean-paul.jarry chez laposte.net

- Les trois Master classes  – de Jakob Ihre FSF, animée par Rolf Hann, FNF, de ­Fabian ­Wagner, BSC, ASC, animée par Nigel Walters, BSC, ainsi que celle de Philip Øgaard, FNF, animée par Trond Tønder, FNF – m’ont passionnée… Les images projetées étaient uniquement celles de séries sur lesquelles ils avaient travaillé : respectivement "Chernobyl", "Games of Thrones" et "Beforeigners". Les entendre parler de leur métier avec autant de générosité, d’humilité et de passion m’a ravie. J’ai senti leur solitude, leurs préoccupations, leurs doutes, les horizons tellement différents dont ils sont, chacun, issus, et, bien sûr, leur amour du cinéma. Pouvoir les rencontrer, leur parler, échanger avec eux a été tellement riche !
Tant de cultures différentes sous un même toit, quel bonheur.

Master Class de Fabian Wagner, BSC, ASC, modérée par Nigel Walters, BSC
Photo Marie Spencer

J’ai aussi beaucoup parlé avec Nigel ­Walters, BSC, Christina Williams, RED UK, et Barry Grubb, Rosco UK. J’ai constaté l’énorme travail que Paul René Roestad, actuel président d’Imago, abat pour mener à bien cet événement. Il amène à chaque conférence, une vraie présence. Il est bienveillant et heureux de présenter toutes ses invités et leur travail. Il y a un vrai amour du cinéma et de ceux qui le font, dans son regard.
Cela donne très envie de l’accompagner et de l’aider, pour qu’Imago se développe encore plus et, surtout, grâce à l’immense expérience de l’AFC.