Jacques Doillon

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (114)

Articles (124)

Le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, parle de son travail sur "Rodin", de Jacques Doillon

Les entretiens au Festival de Cannes

Pour cette première collaboration avec Jacques Doillon, Christophe Beaucarne, AFC, SBC, plonge dans l’univers de la création du grand plasticien Rodin. Il propose pour ce film d’époque une image organique, en lumière naturelle, et crée une véritable alliance entre la terre et le blanc des hautes lumières.

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Editorial in the January 2010 newsletter
by Caroline Champetier

Editoriaux de la Lettre

For the past few months, we - the officers and initiators of "active dialogues" - have been struck by the accuracy and depth of the contributions to these " active dialogues" between members of the AFC. We now choose to give room to one of them, whose distance from us, both in terms of experience and geography, allows him to understand that our concerns should push us to share tirelessly, in order to build a future for our profession.

Following is an excerpt contributed by Philippe Rousselot, AFC, ASC to these " active dialogues".

Cinematographer Caroline Champetier, AFC, discusses her work on "Holy Motors" by Léos Carax

Les entretiens au festival de Cannes

Caroline Champetier, AFC, has worked alongside Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin and Xavier Beauvois, to name a few. It was thanks to the success of Of Gods and Men (Des hommes et des dieux) that she won the César award for Best Cinematography in 2001. Her work has been frequently selected for competition in the Cannes Film Festival (The Sentinel, Don’t Forget You’re Going to Die, The School of Flesh, H Story, Tokyo, Of Gods and Men), she is back this year with Holy Motors, the first new feature-length film by Léos Carax in eleven years. This film reprises ten characters, including the character invented during their 2008 collaboration on the Merde segment from the skit-based film Tokyo, also directed by Michel Gondry and Bong Joon Ho).

LHOMME... à la caméra
Par Éric Dumage, AFC

Pierre Lhomme

Quelle belle rencontre, j’eus… de partager dix années d’assistanat caméra avec Pierre… À la fin, en 1984…, Pierre me proposa de voler de mes propres ailes, tout en précisant que si je ne trouvais pas de films, je pourrai l’appeler ! Ce n’était pas qu’il souhaitait se séparer de moi, bien au contraire, mais juste sa générosité. Notre amitié resta intacte jusqu’au bout.

Agenda

festival de Cannes 2006

  • Journée du lundi 22 mai 2006
  • Membres de l’AFC présents à Cannes
    Michel Amathieu, Jean-Jacques Bouhon, président de l’AFC, Jean-Noël Ferragut, vice-président de l’AFC, Pierre-William Glenn, président de la CST, Jean-Michel Humeau, Jean-Louis Vialard et toujours, bien sûr, Nathalie d’Outreligne, qui sera présente pendant toute la durée du Festival.

Présentation de la rétrospective Caroline Champetier à la Cinémathèque française Aux aguets
Par Bernard Payen

Les Cinémathèques

Comment approcher et saisir l’intimité extrême de personnages cinématographiques ? La directrice de la photographie Caroline Champetier, en 33 ans et environ 70 films, a su répondre à cette question en nouant des liens fidèles avec les cinéastes Xavier Beauvois, Jacques Doillon, Claude Lanzmann, Benoit Jacquot, établissant également des ponts entre Jean-Luc Godard, Arnaud Desplechin, Philippe Garrel et Leos Carax, sans oublier Nobuhiro Suwa ou Amos Gitai. Elle continue d’accompagner de jeunes cinéastes, comme le palestinien Tawfik Abu Wael ou récemment Hélène Zimmer.

Juste " de mon point de vue "
par Hélène Louvart

Billets d’humeur

L’hiver 2004-2005... Dix semaines de tournage pour le film de Sandrine Veysset, un des derniers projets qu’Humbert B. avait réussi à mettre sur pied, déjà tant bien que mal...
Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? La disparition d’un homme et tout s’arrête, ou bien se consume à petit feu. (...)

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Holy Motors" de Léos Carax

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier, AFC, a collaboré avec Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin et Xavier Beauvois, entre autres. C’est d’ailleurs à l’occasion du succès de Des hommes et des dieux qu’elle a remporté le César de la Meilleure photographie en 2011.
Habituée des sélections cannoises (La Sentinelle, N’oublie pas que tu vas mourir, L’Ecole de la chair, H/Story, Tokyo, Des hommes et des dieux), elle revient cette année avec Holy Motors, le nouveau long métrage de Léos Carax après onze ans d’absence. Un film qui reprend parmi dix autres personnages celui de leur collaboration en 2008 (le segment Merde du film à sketchs Tokyo, réalisés également par Michel Gondry et Bong Joon Ho).

Le directeur de la photographie Robbie Ryan, BSC, ISC, parle de son travail sur "Moi, Daniel Blake", de Ken Loach

Les entretiens au Festival de Cannes

Robbie Ryan, BSC, ISC, apparaît de manière fulgurante en 2009 avec le magnifique Fish Tank, d’Andrea Arnold, après une belle carrière dans le court métrage britannique.
En 2011, il est récompensé à Camerimage (Grenouille de bronze) pour Les Hauts de Hurlevents, de la même Andrea Arnold qu’il accompagne à Cannes cette année. Il est aussi depuis trois films de DoP de Ken Loach et vient de finir à New York le tournage de Yeh Din Ka Kissa, de Noah Baumbach, c’est peu dire qu’il est dans le vent… (CC)

Hommages de la communauté internationale à Jacques Monge

Jacques Monge

Les plus grands opérateurs Steadicam qui avaient côtoyé Jacques nous ont fait parvenir de chaleureux messages. Ses amis Garrett Brown - l’inventeur du Steadicam® -, Chris Fawcett, Dan Kneece, Ruben Sluijter, Alessandro Brambilla, mais aussi Jack Churchill, frère de Ted Churchill, les Français Loïc Andrieu, Philippe Bordelais, Jake Russell – opérateur que Jacques a formé ces dernières années et qui a cadré Steadicam Paradox(e), de Frédéric Ducomet-Boquier – rendent hommage à celui qui n’a jamais cessé de former, conseiller et soutenir des opérateurs Steadicam passionnés, aujourd’hui parmi les meilleurs, dont son propre fils, Valentin. Régis Prosper, de Cartoni France, importateur actuel du Steadicam et membre associé de l’AFC, se joint à eux pour témoigner.

Le directeur de la photographie Philippe Rousselot, AFC, ASC, parle de son travail sur "Et au milieu coule une rivière", de Robert Redford

Les entretiens au Festival de Cannes

Projeté en copie restaurée dans le cadre de la section Cannes Classics, Et au milieu coule une rivière, de Robert Redford, est le film qui a valu à Philippe Rousselot, AFC, ASC, l’Oscar de la Meilleure photographie en 1993. Cette chronique de l’Amérique rurale des années 1920 dépeint le trajet de deux frères interprétés par Brad Pitt et Craig Sheffer. Le chef opérateur, actuellement en préparation à Londres du deuxième opus des Animaux fantastiques, de David Yates, revient sur ce film marquant de sa prestigieuse carrière. (FR)

La directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Lazzaro felice", d’Alice Rohrwacher

Les entretiens au Festival de Cannes

Avec une cinquantaine de longs métrages à son actif, la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, a collaboré avec de nombreux réalisateurs français et internationaux. Elle signe l’image de deux longs métrages étrangers cette année à Cannes : Petra, de Jaime Rosales, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, et Lazzaro felice, d’Alice Rohrwacher. C’est la troisième fois qu’Hélène Louvart travaille avec la réalisatrice italienne. En 2014, Les Merveilles avait remporté le Grand prix à Cannes. La réalisatrice revient cette année sur la Croisette avec Lazzaro felice, en Compétition officielle. (BB)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Mes impressions sur le FIFF 2006 (Festival de Namur)
par Pierre Lhomme

Festivals, Rencontres, Projections et Prix

Le Festival Francophone de Namur, initié voilà vingt ans par René Fauvel alors président d’UGC Belgique, est une heureuse rencontre. La gentillesse et l’énergie de toute une équipe donnent à cette belle ville une fête cinématographique à multiples facettes aidée avec passion par la municipalité. Dans le jury, on retrouve et on découvre des collègues d’Algérie, du Québec, d’Angola, de Belgique et de France dont la présidente, efficace et souriante Dominique Blanc.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Christophe Pollock
par William Lubtchansky

Christophe Pollock

En 1976, ma fille Irina avait comme instituteur en CP un jeune homme : Christophe Pollock. Un jour, il vint me voir sachant que j’étais directeur de la photo pour me demander mon avis : il aimait beaucoup le cinéma, il était cinéaste amateur et aurait aimé quitter l’enseignement pour travailler dans la prise de vues. (...)

Christophe Pollock
par Caroline Champetier

Christophe Pollock

J’aurais aimé avoir le temps nécessaire, pour retracer les quatre années où Christophe Pollock et moi avons été les assistants de William Lubtchansky, surtout certains de ces moments où l’intelligence, l’humour et la profondeur de Christophe m’ont saisie. (...)

Le Festival de Venise annonce la sélection officielle
de sa 63e édition

Films AFC dans les festivals

Plusieurs films français ou en co-production et photographiés par des membres de l’AFC se trouvent dans cette sélection :

  • L’Intouchable de Benoît Jacquot, photographié par Caroline Champetier, avec Isild Le Besco, Bérangère Bonvoisin, Marc Barbé
  • Private Fears in Public Places (Petites peurs partagées) d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, avec Lambert Wilson, Sabine Azema, André Dussollier, Laura Morante, Pierre Arditi, Isabelle Carré (France, Italie)
  • Nuovomondo (The Golden Door) d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Godard, avec Charlotte Gainsbourg, Vincenzo Amato, Francesco Casisa (Italie, France)

Et hors-compétition :

  • Quelques jours en septembre de Santiago Amigorena, photographié par Christophe Beaucarne, avec Juliette Binoche, John Turturro, Sara Forestier, Nick Nolte (France, Italie).

The International Community pays its respects to Jacques Monge

Jacques Monge

Jacques’ friends who were also eminent Steadicam cameramen sent us warm messages. His friends Garrett Brown – the inventor of the Steadicam® –, Chris Fawcett, Dan Kneece, Ruben Sluijter, Alessandro Brambilla, as well as Jack Churchill (Ted Churchill’s brother), and, from France, Loïc Andrieu, Philippe Bordelais, and Jake Russell – a cameraman that Jacques trained over the last few years and who filmed Frédéric Ducomet-Boquier’s film Steadicam Paradox(e)– all paid tribute to a man who never stopped training, advising, and supporting Steadicam operators who are passionate about their profession, and who are today the world’s best in the field, including his own son, Valentin. Régis Prosper, of Cartoni France, the current importer of the Steadicam and an associate member of the AFC, also shared his memories with us.

Tous les agendas précédents

L’agenda de Cannes

  • Vendredi 26 mai
  • Pas de films AFC du jour
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • L’Amant double, de François Ozon, photographié par Manu Dacosse, SBC, projection au Grand Théâtre Lumière à 15h et 19h.
  • Le film sera de nouveau projeté le samedi 27 mai, salle du Soixantième à 16h30.
  • Voir l’entretien filmé sera mis en ligne à l’heure de la première projection.