Jean-Paul Belmondo

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (98)

Articles (91)

Coutard, "Prénom Raoul"
Raoul Coutard nous a quittés

Raoul Coutard

Raoul Coutard s’en est allé ! Le célèbre directeur de la photographie et réalisateur s’est éteint, mardi 8 novembre 2016, près de Bayonne, à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Avec sa disparition, c’est l’acteur majeur d’un large champ de la photographie de cinéma des soixante dernières années – qu’il a couvert entre 1956 (La Passe du diable, de Pierre Schoendoerffer) et 2001 (Sauvage innocence, de Philippe Garrel) – qui tire une dernière fois sa révérence.

Coutard, “First Name : Raoul”
Raoul Coutard has passed away

Raoul Coutard

Raoul Coutard has passed away ! The famous cinematographer and director left this world on Tuesday, 8 November 2016, near Bayonne, at the age of 92. With his passing, a major figure of the cinematography world of the last sixty years – from 1956 with Pierre Schoendoerffer’s La Passe du Diable to 2001 (Philippe Garrel’s Sauvage Innocence) – has taken his last bow.

Vincent Jeannot, AFC, tourne avec le projecteur LED Lumos Hawk 150
Un projecteur distribué par Cartoni

Lumière, Energie et Accessoires

Directeur de la photographie membre de l’AFC, Vincent Jeannot est dans le métier depuis plus de quarante ans. Il a tourné, entre autres, avec Henri Alekan, avec Luc Besson sur Le Dernier combat, Subway et Le Grand bleu, et avec Francis Huster et Jean-Paul Belmondo dans Un homme et son chien. A l’été 2018, il a tourné un long métrage en Bourgogne. Pour la lumière, il s’est adressé à Jacqueline Delaunay (Acc&Led), où il a rencontré Régis Prosper (Cartoni France), qui lui a proposé le projecteur LED Lumos Hawk 150. Retour sur cette expérience.

Parution de "Vincent Rossell - Photographies de cinéma 1957-1984"

Livres et revues

Vincent Rossell, photographe de plateau reconnu, a travaillé sur plus de 80 films de 1956 à 1999, notamment sur Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (1957), Le Jour le plus long, de Gerd Oswald (1962), Charade, de Stanley Donen (1963) ou Le Train, de John Frankenheimer (1964). Cet ouvrage rassemble plus de 400 photos en noir et blanc prises entre 1957 et 1984, essentiellement des photos de tournage – ambiances de plateau, portraits d’acteurs, de réalisateurs, de techniciens au travail.

The AFC present at the IDIFF 2005
by Jean-Noël Ferragut (with the help of Gérard de Battista, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

No need, for once, to rush up the steps of the Cannes Festival Palais, dressed like a penguin and adjusting one’s bow tie, in order to attend the 3rd edition of the IDIFF (International Digital Film Forum) which took place from the 2nd to the 4th of February, 2005. All that was needed was an interest, however small, in anything that borders on what has come to be known as « digital cinema ». For this is what IDIFF is about.

Autoportrait d’un peintre, filmé image par image avec un Canon 5D
Par François Catonné, AFC

Rencontres, Projections, Diffusions

Avec Albert Sauteur, peintre suisse installé près de Fribourg, nous avons décidé en 2011 de réaliser une expérience, peut-être unique : qu’il peigne son autoportrait et qu’on le filme image par image, depuis le blanc de la toile jusqu’à l’œuvre terminée. Cet autoportrait, il l’a commencé en octobre 2011, achevé en mai 2012, après sept mois et 107 séances de travail.

Entretien avec le directeur de la photographie Philippe Le Sourd, AFC, à propos de son travail sur "Les Proies", de Sofia Coppola
"Moonlight en Louisiane"

Les entretiens au Festival de Cannes

Pour son nouveau long métrage, la réalisatrice américaine Sofia Coppola a décidé de porter à l’écran le roman de Tomas Cullinan, Les Proies, qui narre l’irruption d’un soldat ennemi blessé dans un pensionnat de jeunes filles au beau milieu de la guerre de sécession. Un remake (sans l’être) de la première adaptation faite par Don Siegel en 1971 avec Clint Eastwood dans le rôle du soldat. Pour cette nouvelle version, les femmes sont à l’honneur et composent un casting prestigieux autour du personnage de John Mac Burney (Colin Farrell). Philippe Le Sourd, AFC, signe les images de ce film tourné en Louisiane. (FR)

Interview with Cinematographer Philippe Le Sourd, AFC, about his work on Sofia Coppola’s “The Beguiled”
"Moonlight in Louisiana"

Les entretiens au Festival de Cannes

For her latest feature-length film, American director Sofia Coppola decided to make an adaptation of Tomas Cullinan’s novel The Beguiled, which tells the story of an enemy soldier’s unexpectedly imposing himself on a boarding school for young girls in the middle of the American Civil War. A remake (but not quite) of the earlier adaptation by Don Siegel in 1971 starring Clint Eastwood in the role of the soldier. For the new version, women are given the primary emphasis and make up a prestigious casting around the character of John Mac Burney (Colin Farrell). Philippe Le Sourd, AFC, was director of photography for this Louisiana-filmed movie. (FR)

Comment çà, on ne sait jamais ?
Par Gérard de Battista, AFC

Chris Marker

Mai 1985, tournage de Level Five, à Okinawa, l’île la plus au sud du Japon. Equipe ultra réduite : Marker et moi, lui avec un magnéto à cassettes façon Walkman, modifié par Antoine Bonfanti, et moi avec une Arri 16 SR, un zoom Zeiss 11-110 mm, un sac à dos avec magasin, pellicule et changing bag.

Chris Marker left us What do you mean, you never know ?
By Gérard de Battista, AFC

Chris Marker

May 1985, filming Level Five on Okinawa, Japan’s southernmost island. Extremely small team : Marker and me, him with a Walkman-style tape recorder modified by Antoine Bonfanti, and me with an Arri 16 SR, a Zeiss 11-110mm zoom lens, a backpack containing a magazine, film, and changing bag.

Ateliers prise de vues à la 27e édition du Festival Européen du court de Brest
Par Vincent Jeannot, AFC

Ecoles, Formation et Ateliers

En partenariat avec la formation Image et Son de Brest (ISB) au sein de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), a eu lieu mi-novembre la deuxième édition de cet atelier inauguré en 2011 par Rémy Chevrin, AFC. Ce dynamique Festival du court métrage brestois est hébergé au Quartz, étonnant complexe théâtral revêtu d’orange cette année, ce qui donnait une ambiance particulièrement festive au lieu.

Nikon France, nouveau membre associé de l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Comme annoncé précédemment, le CA de l’AFC a décidé d’accueillir la société Nikon France au sein de l’association en tant que membre associé. Michel Abramowicz, AFC et Vincent Jeannot, AFC, ses parrains, nous présente Nikon France, créée en 1987 et dont le siège est basé actuellement à Champigny-sur-Marne.

Les 2es Ateliers de la Fiction TV
Par Vincent Jeannot, AFC

Films de télévision

Pour la deuxième année consécutive à l’initiative de Quentin Raspail, les ateliers de la Fiction TV ont eu lieu dans le cadre du festival de La Rochelle qui s’est déroulé du 7 au 11 septembre dernier.
Cette année, tous les corps de métier ont été conviés à réfléchir à la situation de crise que traverse la fiction télévisuelle française.

Parler de Raúl Ruiz...
par Ricardo Aronovich, AFC, ADF

Raoul Ruiz

Parler de Raúl Ruiz parce qu’il nous a quittés m’est presque insupportable, en revanche parler de ce que nous avons vécu et créé ensemble me paraît plus vrai et plus près de sa ­passion pour le cinéma que nous partagions, ô combien !

Entretien avec Jacques Delacoux, PDG de Transvideo
Par Jean-Noël Ferragut, AFC et Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Rencontre avec Jacques Delacoux, l’un de ces membres associés de l’AFC qui, depuis que sa société Transvideo a rejoint l’association, n’a jamais entamé son " capital-sympathie ". Globe-trotter infatigable, entre salons internationaux, workshops, festivals et master class, il nous a ouvert les portes de son entreprise à Verneuil-sur-Avre. Pour évoquer ses débuts, les outils qu’il crée, la façon dont il conçoit son métier, ses rencontres, ses choix et, somme toute, ce qu’est tout simplement pour lui le cinéma.

Interview with Jacques Delacoux, CEO of Transvideo
By Jean-Noël Ferragut, AFC and Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

An encounter with Jacques Delacoux, one of the AFC’s associate members who has remained as genuine and likeable as the first day his company, Transvideo, became an associate member of our association. An indefatigable globetrotter, he attends international trade fairs, workshops, festivals, and master classes all over the world. He opened the doors of his company in Verneuil-sur-Avre to us, in order to tell us about the company’s beginnings, the equipment it manufactures, his perspective on his profession, his encounters, his choices, and to sum it up, just what cinema means to him.

Entretien avec Jean-René Failliot, directeur technique d’Arane-Gulliver
Par Rémy Chevrin, AFC, et Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Partenaire majeur depuis de nombreuses années auprès des directeurs de la photographie, aussi bien dans le domaine numérique qu’argentique, le laboratoire Arane-Gulliver évolue et propose depuis quelques semaines une nouvelle approche de ses activités à travers la création d’un outil de pointe technologique rue Médéric à Clichy à quelques encablures de ses locaux historiques. Vincent Jeannot et Rémy Chevrin ont rencontré Jean René Failliot, directeur de la société Arane pour nous parler de ses nouveaux outils et aussi de son parcours à travers l’histoire de son laboratoire.

Micro Salon 2014, two intense and multifaceted days
By Jean-Noël Ferragut, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

2014

Now that the pages of the 14th Micro Salon have been turned, we take this time to reflect upon this event, which went by at the speed of light. We would like to mention the new discoveries and meetings with familiar friends, the lovely combination of the latest innovations and blasts from the past, and especially the friendly ambience that the AFC’s Directors of Photography attempted to maintain against all odds.

Le photographe Raymond Cauchetier vu par John Bailey, ASC, en VO

Lire, voir, entendre

Les plus curieux parmi les cinéphiles ayant visité l’exposition "Sculpteurs de lumière" organisée à la BiFi fin 2000 - début 2001 se souviendront d’avoir découvert le travail, et le nom, d’un photographe de plateau dont le regard s’attachait à mettre aussi bien en scène un Caméflex, entre autres caméras, tenu par Raoul Coutard, entre autres opérateurs, que les scènes et les équipes des tournages des films de François Truffaut ou de Jean-Luc Godard, entre autres réalisateurs, en l’occurrence Raymond Cauchetier.

La presse plongée, chez Kodak, au cœur d’un étalonnage
par Jean-Noël Ferragut et Vincent Jeannot

Kodak

A l’occasion de la présentation des nouvelles pellicules de la gamme Vision3, la négative 5213/7213 (200 ISO Tungstène)et l’intermédiaire 2254/5254, Kodak a convié, le lundi 14 juin dernier, la presse professionnelle à l’Espace Cinéma de la rue Villiot. Grâce à la participation de Mikros image, qui y avait installé une console d’étalonnage numérique au milieu de la salle, l’auditorium s’est transformé en salle d’étalonnage numérique avec projection sur grand écran.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Grace de Monaco", d’Olivier Dahan

Les entretiens au Festival de Cannes

Les collaborations régulières d’Eric Gautier avec de nombreux metteurs en scène français – Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Léos Carax, Patrice Chéreau, Alain Resnais – font de lui un directeur de la photo à la fois reconnu et estimé. Il s’est exporté aux Etats-Unis à l’occasion de son travail sur les films de Walter Salles, Carnet de voyage puis On the Road. Son expérience à l’étranger s’est poursuivie avec Into the Wild, de Sean Penn, et Hotel Woodstock, d’Ang Lee. Après plus d’une quarantaine de longs métrages et de collaborations très fidèles, Eric Gautier cherche toujours à renouveler ses expériences. Il travaille pour la première fois avec Olivier Dahan sur Grace de Monaco, le film d’ouverture du 67e Festival de Cannes.

Entretien avec le directeur de la photo Stéphan Massis, AFC, à propos de son parcours et de son travail sur "Tout schuss", de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Stephan Massis, récemment entré à l’AFC, nous raconte son parcours professionnel et, à l’occasion de la sortie le 13 janvier 2016 du film Tout schuss, réalisé par Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie avec José Garcia dans le rôle principal, nous commente ses choix techniques et en particulier son expérience avec le laboratoire Amazing Digital Studios. (VJ)

Où Ricardo Aronovich, AFC, ADF, parle du travail de restauration de "Providence", d’Alain Resnais

Propos et entretiens

A l’occasion de la sélection à la 70e Mostra, dans la section " Venezia Classici ", de Providence, le film d’Alain Resnais qu’il a photographié, Ricardo Aronovich, AFC, ADF, évoque le travail de restauration auquel il a collaboré en vue de la projection à Venise, de l’édition d’un DVD et de la ressortie du film au cinéma en DCP.

Une Révolution digitale (au doigt et à l’œil)
Par Jean-François Robin, AFC

Billets d’humeur

Comme un vieux grenadier de l’argentique dont j’ai traversé les âges et les aléas pendant près de quarante ans, lorsqu’à la suite de tractations et de décisions imposées par la production de Marius et Fanny, sous des prétextes économiques difficiles à vérifier, on s’est dirigé vers un tournage cent pour cent numérique, j’ai suivi à petits pas, ne sachant pas trop ce qui m’attendait, si j’allais être une victime ou un miraculé des nouvelles technologies (qui à force d’être nouvelles ne le sont plus vraiment).

La directrice de la photographie Diane Baratier, AFC, parle du travail de restauration de "Dragées au poivre", de Jacques Baratier

Les entretiens au Festival de Cannes

Diane Baratier a reçu en héritage de son père le soin de s’occuper de ses films. C’est après plusieurs années de travail juridique et de récupération des négatifs qu’elle présente à Cannes Classics Dragées au poivre, le film le plus populaire de ce cinéaste, poète et artiste peintre qu’était Jacques Baratier. (FR)

Raoul Coutard, le sens du don et du risque

Raoul Coutard

Dans le cadre de l’hommage que la Cinémathèque française avait rendu au directeur de la photographie Raoul Coutard en 2007, Eric Gautier, AFC avait écrit pour le programme un texte de présentation. En voici un extrait...