Cinéboutique, la boutique cinéma

Accueil de l'AFC > Vie professionnelle > Le Grand méchant loup

Le Grand méchant loup

Un film de

Nicolas et Bruno

Photographié par

Laurent Dailland

Sortie : 10 juillet 2013

Le Grand méchant loup est ma deuxième collaboration avec Nicolas et Bruno et j’ai pris encore plus de plaisir à tourner avec eux que sur leur premier film, La Personne aux deux personnes. Nicolas et Bruno sont très " demandeurs ”, très précis (trop diront certains) et ont une connaissance et une exigence rares sur le cadre et la lumière. Le terme de metteur en scène leur va très très bien.

Pour moi, l’enjeu était aussi de faire mon premier long métrage en numérique. La préparation de ce film s’est passée au moment où on avait enfin des retours sur l’exploitation des premiers films français en numérique et je me suis battu pour tourner le film en Raw. Je n’ai pu obtenir qu’un tournage en Red
Voir Caméra Red dans l’index

à cause essentiellement du budget de postproduction. Comme mes réalisateurs sont des cinéastes, ils m’ont soutenu pour tourner le film avec des objectifs anamorphiques. Il est vrai que les essais comparatifs Master Prime
Voir Zeiss-Arriflex Série Master Prime dans l’index

/ Hawk anamorphiques étaient sans appel. Le rendu des optiques anamorphiques avec les déformations, la profondeur de champ réduite et les " flares " collaient bien au film. J’ai dû apprivoiser cette caméra de " geek " et son étrange encombrement.

Etrange encombrement de la caméra Red à l
Etrange encombrement de la caméra Red à l’épaule
DR
Vue d
Vue d’artiste "défrisante"
DR

J’avoue que la préparation des plans caméra à l’épaule m’a défrisé.
Le film est une très libre adaptation des Trois petits cochons, un peu moins pour les enfants… On suit l’histoire de trois frères.

Fred Testot, Kad Merad et Benoît Poelvoorde, trois frères
Fred Testot, Kad Merad et Benoît Poelvoorde, trois frères
Photogramme

C’est un film tourné avec élégance dans de très beaux décors. Benoît Poelvoorde
Voir Benoît Poelvoorde dans l’index

jouant un des conservateurs du château de Versailles, nous avons pu tourner dans des lieux magiques.
Mais c’est pour une scène dans la galerie des glaces que j’ai atteint mon " seuil de Peter " ! Nicolas et Bruno voulaient une scène dans ce gigantesque décor, de nuit, toute lampes éteintes, les acteurs s’éclairant juste avec leur téléphone portable et bien sûr à 100 images par seconde ! Les contraintes de ce décor historique et les installations lumières impossibles, le budget ne nous permettant pas une scène entièrement truquée, j’avoue que sans une caméra numérique, je ne sais pas comment j’aurais fait. Comme sur nos films français on ne nous accorde plus de vrais pré-lights, quand on a allumé une demi heure avant de tourner, j’étais assez tendu ! Finalement la scène nous montre ce décor comme on ne l’a jamais vu.

Effet nuit dans la Galerie des glaces
Effet nuit dans la Galerie des glaces
Photogramme
Galerie des glaces, plan rapproché
Galerie des glaces, plan rapproché
Photogramme

Si j’en crois les premières critiques, le film semble attendu. C’est une comédie, mais un vrai film de cinéma drôle et émouvant servi par beaucoup de talents.

Benoît Poelvoorde et Charlotte Le Bon
Benoît Poelvoorde et Charlotte Le Bon
Photogramme

Au milieu de la morosité des " débats " sur le cinéma en France, je vous garantis avec ce film une bonne dose de plaisir et d’optimisme.

Réalisation : Nicolas Charlet et Bruno Lavaine
Production : Manadarin Cinéma


Diffuser

Equipe

Opérateur Steadicam : Mathieu Caudrois
Coloriste : Isabelle Julien Voir Isabelle Julien dans l'index
1ère assistante caméra A et cadre : Océane Lavergne Voir Océane Lavergne dans l'index
1ers assistants caméra B : Arnaud Gervet / Philippe Ramdame / Raphaël Douge
Data manager : Anne-Angèle Bertoli Voir Anne-Angèle Bertoli dans l'index
Stagiaire image : Dario Fau
Chef machiniste : Gil Fontbonne Voir Gil Fontbonne dans l'index
Chef électricien : Pascal Pajaud Voir Pascal Pajaud dans l'index

tout l'univers AFC