Le Prix à payer

Jean-Pierre Ménard, las de voir sa femme lui refuser le “ devoir conjugal ”, décide de lui couper les vivres en instaurant une nouvelle règle entre eux :“ Pas de cul, pas de fric ! ” Jean-Pierre Ménard, riche homme d’affaires, a tout pour être heureux. Une belle réussite financière, une belle femme, Odile, une fille de seize ans, un bel appartement, et une belle voiture avec chauffeur, Richard. Mais Jean-Pierre a un souci. Cela fait maintenant plusieurs années que sa femme et lui font chambre à part, et Jean-Pierre se sent seul, très seul. Il ne sait plus comment faire, il ne sait plus quoi penser. Un peu perdu, il décide de se confier à son chauffeur.
Richard est aussi très contrarié en ce moment. Sa compagne, Caroline, a décidé d’écrire. Elle écrit nuit et jour depuis six mois. Richard se sent complètement délaissé et souffre de cette situation. Il est à bout et a un avis tranché sur les femmes : “ Elle est comme toutes les autres ! La vôtre, la mienne, toutes ! Elles profitent de notre pognon ! ”.
Il finit par asséner un précieux conseil à son patron : “ Coupez-lui un peu les vivres à la vôtre, et vous allez voir ! ” Jean-Pierre le prend au mot, subtilise en pleine nuit la carte de crédit de sa femme et instaure désormais une nouvelle règle entre eux : “ Pas de cul, pas de fric ! ”
Christian Clavier
dans Le Prix à payer, film photographié par Jean-François Robin

Équipe

Ecrit et réalisé par Alexandra Leclère
Premier assistant caméra : Nicolas Pernot
Chef électricien : Christophe Dural
Chef machiniste : Michel Strasser.

Technique

Tourné en Fuji 500, 250 et 64 ISO
Caméra Arricam de Bogard avec un zoom Angénieux et une série Cooke S4
Laboratoire LTC, étalonné par Chistian Dutac