Lustre

Postproduction

Index des termes :

Lustre;Luster

Résultats de la recherche

Films (53)

Articles (45)

Entretien avec le directeur de la photographie Christophe Beaucarne, AFC, SBC, à propos du film "Tournée" de Mathieu Amalric
En compétition au Festival de Cannes 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Christophe Beaucarne enchaîne les tournages depuis une vingtaine d’années et collabore avec de nombreux réalisateurs, dont Bruno Podalydès, Cédric Klapisch, Arnaud et Jean-Marie Larrieu, Jaco Van Dormael… Pour preuve, il signe l’image de deux films à Cannes cette année, Hors la loi de Rachid Bouchareb et Tournée de Mathieu Amalric.

Entretien avec le directeur de la photographie Vincent Mathias, AFC à propos du film "Le Nom des gens" de Michel Leclerc
En sélection à la Semaine de la critique 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Vincent Mathias signe son troisième film en RED.

 Comment présenteriez vous ce nouveau film ?

Vincent Mathias : C’est une comédie romantique sur fond d’utopie politique et de questionnement sur l’origine des gens. Un film un peu inclassable. L’histoire d’un couple que tout oppose et qui va vivre une histoire d’amour intense. Le réalisateur Michel Leclerc a débuté comme monteur et puis réalisateur pour Télé Bocal, une télévision libre très engagée politiquement. Le Nom des gens est son second long métrage après J’invente rien.

Caroline Champetier parle de son travail sur "L’Avocat de la terreur" de Barbet Schroeder
Sélection officielle, Un Certain Regard

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Le tournage de L’Avocat de la terreur s’est déroulé sur plusieurs mois de façon discontinue.
L’enquête n’a jamais cessé, les informations arrivaient, donnant un suspens formidable à chaque rencontre et provoquant d’autres rencontres.
Il y a eu deux entretiens en longueur avec Jacques Vergès distants de quelques mois, mais le moment fort du tournage a été le voyage à Alger. Très vite, il a été clair que tout partait de la guerre d’Algérie, des premiers attentats du FLN répondant à ceux de l’OAS, des condamnés à mort algériens, du collectif d’avocats mis en place par Jacques Vergès et d’autres avocats français et algériens, de la conceptualisation par Vergès de " la défense de rupture ".

L’Avocat de la terreur (Terror’s Advocate)
directed by Barbet Schroeder, cinematography by Caroline Champetier, AFC

festival de Cannes 2007

L’Avocat de la terreur was shot discontinuously over several months.
With the ongoing investigation, informations would keep coming in, which made for incredibly suspenseful meetings and constantly provoked new encounters.
Two lengthy interviews were conducted with Jacques Vergès at a few months interval, but the high point of the shooting was the trip to Algiers.

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, à propos du film "Impardonnables" d’André Téchiné

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Julien Hirsh, AFC, a travaillé avec André Téchiné comme assistant opérateur sur Alice et Martin en 1998. Il retrouvera le réalisateur en 2003 pour photographier Les Temps qui changent. C’est grâce à une quatrième collaboration avec Téchiné que nous retrouvons Julien pour nous parler d’Impardonnables, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs.
Adapté du roman éponyme de Philippe Djian, Impardonnables est entièrement tourné à Venise avec Carole Bouquet, André Dussolier, Mélanie Thierry et Adriana Asti.

"Profession film", premier numéro et n°572...

Livres et revues

Profession film, le mensuel des productions @ cinéma télévision publicité internet vient de publier son premier numéro (octobre 2007, n° 572).
Dans son éditorial, le rédacteur en chef Charles Patin O’Coohoon explique que « ce n° 572 ne ressuscite pas Le technicien du film » mais que le rôle de ce nouveau magazine est d’en perpétuer l’histoire.

Quatre nouveaux membres à l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

La dernière Lettre annonçait l’arrivée d’Alex Lamarque, le retour de Manuel Téran et celui de la société Duboi au sein de l’AFC.
Eric Guichard, Michel Abramowicz et Rémy Chevrin nous les présentent ce mois-ci.
Un lecteur particulièrement assidu nous faisait récemment remarquer que nous avions tout bonnement passé sous silence dans ces pages la présence d’un membre nouvellement admis parmi nous, Benoît Chamaillard.
Que Patrick Blossier qui nous le présente ici et Benoît lui-même nous prient de bien vouloir nous en excuser.
L’AFC souhaite à tous la bienvenue.

L’EST a eu en charge les effets visuels d’ "Océans" (4e et dernier épisode)
Chronique de Christian Guillon

Laboratoires, Postproduction, VFX

Respecter les comédiens
Ce sera une séquence de pollution qui suivra ce plan.
Il y a d’abord une série d’images censées être prises par le satellite et qui doivent révéler la pollution. Ce sont des côtes, des estuaires, des embouchures de fleuves desquels se déverse, dans la mer, une matière noire inquiétante.

A Digital Original : "A Secret", an interview with Gérard de Battista, AFC
by Wilfrid Sempé, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

On November 7th, 2007 at the Espace Cardin, Paris 8th, the AFC and CST organized an event entitled “From Digital to 35mm” based around Claude Miller’s film, A Secret. A discussion with the film’s director of photography, Gérard de Battista followed the screening. Wilfrid Sempé wished to continue this discussion by talking with Gérard who “went digital” once again on a Claude Miller film.

Chaîne numérique HD à GTC

Laboratoires, Postproduction, VFX

GTC vient de se doter d’une chaîne numérique HD complète. Cette chaîne se compose d’une carte HD pour le Spirit Data Ciné, d’un système eQ de Quantel comprenant 80’ de capacité disque avec l’option QColor, d’une station de travail QPaintbox pour la retouche et les génériques, d’un disque Wsd/Hd de Accom doté d’une capacité de 20’, le tout connecté par un réseau GigaEthernet, et d’un magnétoscope Sony Hdcam SR.

" Le Gant ", anatomie d’un futur en " 4K " ?
par Philippe Soeiro, en charge de la veille technologique aux Laboratoires Eclair

Technique

Ce fut lors d’une rencontre fortuite à Montréal en avril 2004 avec René Villeneuve qu’Eclair eut vent pour la première fois du projet Le Gant et de son ambitieux pari de tournage et postproduction 4K mettant côte à côte le 35 mm et un prototype de la caméra Origin de Dalsa. Il s’agissait de la première expérience mettant le meilleur du 35 mm face aux images de la première caméra numérique capable de capturer une résolution et une dynamique comparable au négatif 35 mm.

L’AFC présente à l’IDIFF 2005
par Jean-Noël Ferragut (avec la complicité de Gérard de Battisa, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

Nul besoin, pour une fois, d’escalader quatre à quatre les marches du Palais du Festival de Cannes en ajustant son nœud papillon, habillé en queue-de-pie, pour assister à la 3e édition de l’IDIFF (International Digital Film Forum) qui s’est tenue du 2 au 4 février 2005. Il suffisait de s’intéresser, un tant soit peu, à tout ce qui a trait de près ou de loin avec ce que l’on appelle désormais le " cinéma numérique ". En effet, l’IDIFF se veut le reflet du développement de ses technologies.

Au festival de Locarno, 9 m2 pour deux, par Jimmy Glasberg

Films AFC dans les festivals

Le film 9 m2 pour deux que j’ai co-réalisé avec Joseph Césarini est enfin terminé. Première copie 35 mm, étalonnée avec talent sur le " Lustre " par Alexandra Pocquet, " shootée " sur Arrilaser chez Mikros, développée et tirée par le labo Arane. Nous avons été sélectionnés pour une première présentation au festival de Locarno dans la section Cinéastes du présent.

L’EST réalise les effets visuels du film " Indigènes "
entretien paru dans " le technicien du film "

Laboratoires, Postproduction, VFX

Entretien accordé à François Reumont par Kevin Berger, superviseur des effets spéciaux, à propos du travail effectué par notre associé L’EST sur l’amplification numérique des effets spéciaux pyrotechniques du film de Rachid Bouchareb Indigènes photographié par Patrick Blossier.
Pour ce film tourné en 35 mm Scope, L’EST a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe d’effets spéciaux Les Versaillais.
Cet entretien est paru dans un numéro hors série Cannes daté du 24 mai 2006. (...)

Les Rencontres de l’IDIFF 2007 s’installent cette année à La Rochelle
du 6 au 8 février

Salons, expositions et conférences techniques

Cette année, la 5e édition d’IDIFF aura lieu à l’Espace Encan de La Rochelle. La manifestation se déroulera du 6 au 8 février 2007.
Comme les années précédentes, la manifestation sera composée d’ateliers de présentation de caméras haute définition, de systèmes d’étalonnage numérique, et de conférences.
Vous pouvez lire les détails du programme plus loin dans cet article...

Autour de la projection du film de Claude Miller "Un secret" L’image en version originale
un entretien de Wilfrid Sempé avec Gérard de Battista

Entretiens avec des directeurs de la photographie

L’AFC et la CST organisaient, le 7 novembre à l’Espace Cardin, une soirée " Du numérique au 35 mm " autour de la projection du film de Claude Miller Un secret, en présence Gérard de Battista, son directeur de la photographie. Un débat suivait la projection.

Wilfrid Sempé a souhaité prolonger ce débat en s’entretenant avec Gérard qui " numérique " à nouveau sur un film de Claude Miller.

The AFC present at the IDIFF 2005
by Jean-Noël Ferragut (with the help of Gérard de Battista, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

No need, for once, to rush up the steps of the Cannes Festival Palais, dressed like a penguin and adjusting one’s bow tie, in order to attend the 3rd edition of the IDIFF (International Digital Film Forum) which took place from the 2d to the 4th of February, 2005. All that was needed was an interest, however small, in anything that borders on what has come to be known as « digital cinema ». For this is what IDIFF is about.

Les rencontres de la CST 2007
par Eric Dumage

Vie des associations, sociétés et fédérations

En ces moments de conflits sociaux, aux transports incertains, le succès des Rencontres CST du lundi 19 novembre 2007 se mesurait au sourire de ses organisateurs (Christian Archambeaud et Laurent Hébert).

Accueillis par la magique musique de la triumph de son président (Pierre-William Glenn), et par un agréable thé ou café chaud, la projection de All about Yvonne, court métrage de Karine Arlot (fémis 2007) ouvrait cette journée par 9 minutes de plaisir argentique 35 mm, nous permettant d’apprécier sa maîtrise de L’Orwo noir et blanc…

Jaffa
de Keren Yedaya, photographié par Pierre Aïm, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est en collaborant avec Mathieu Kassovitz (Métisse, La Haine, Assassin) que Pierre Aïm a démarré une carrière de directeur de la photographie de long métrage. Il a ensuite photographié plusieurs films d’Antoine de Caunes, de Samuel Benchetrit puis, dernièrement, il a travaillé sur Bienvenue chez les Ch’tis et Le Bal des actrices.
Avec Jaffa de l’Israélienne Keren Yedaya, il expérimente une image stylisée pour un film engagé, politique et populaire.

Une Révolution digitale (au doigt et à l’œil)
Par Jean-François Robin, AFC

Billets d’humeur

Comme un vieux grenadier de l’argentique dont j’ai traversé les âges et les aléas pendant près de quarante ans, lorsqu’à la suite de tractations et de décisions imposées par la production de Marius et Fanny, sous des prétextes économiques difficiles à vérifier, on s’est dirigé vers un tournage cent pour cent numérique, j’ai suivi à petits pas, ne sachant pas trop ce qui m’attendait, si j’allais être une victime ou un miraculé des nouvelles technologies (qui à force d’être nouvelles ne le sont plus vraiment).

Digital Motion Picture Center - Sony (DMPC)
Par Rémy Chevrin, AFC

Technique

L’AFC s’est rendue, le 15 octobre dernier, à Londres suite à l’invitation de Sony Europe, via Fabien Pisano, à la découverte du nouvel outil mis à la disposition des directeurs de la photographie ainsi que des réalisateurs, le DMPC (Digital Motion Picture Center - Sony).

Si les scènes de la vie conjugale m’étaient contées...
Entretien filmé avec le directeur de la photographie Rémy Chevrin, AFC, à propos de son travail sur "Chambre 212", de Christophe Honoré, par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Après Plaire, aimer et courir vite, sélectionné en Compétition officielle pour la Palme d’or 2018, le cinéaste Christophe Honoré revient à Cannes cette année avec Chambre 212, photographié par Rémy Chevrin, AFC. Un film où l’unité de temps et de lieu donne le schéma de narration, dans une mise en scène plus expérimentale.

La directrice de la photographie Crystel Fournier, AFC, parle de son travail sur "Bande de filles", de Céline Sciamma

Les entretiens au Festival de Cannes

Après sa sortie de La fémis, en 1998, Crystel Fournier, AFC, fait ses premiers pas comme directrice de la photographie au côté de Delphine Gleizes, qu’elle accompagnera pour tous ses films. Elle travaille également avec Fabienne Godet sur Sauf le respect que je vous dois, Ne me libérez pas, je m’en charge et Une place sur la terre. En 2006, elle rencontre Céline Sciamma pour Naissance des pieuvres et poursuit sa collaboration avec elle sur Tomboy. C’est pour le troisième long métrage de Céline Sciamma, Bande de filles, qui fait l’ouverture de la 46e édition de la Quinzaine des réalisateurs sur la Croisette que nous retrouvons Crystel. (BB)

La directrice de la photographie Josée Deshaies parle de son travail sur "Saint Laurent", de Bertrand Bonello

Les entretiens au Festival de Cannes

Josée Deshaies, que nous avions déjà rencontrée pour Avant que j’oublie, de Jacques Nolot, La Question humaine, de Nicolas Klotz, Rebecca H., de Lodge Kerrigan, et L’Apollonide, de Bertrand Bonello, nous parle de Saint Laurent, en compétition officielle à Cannes cette année. Sixième long métrage de Bertrand Bonello, elle a collaboré à tous ses films.

Cinematographer Josée Deshaies talks about her work on "Saint Laurent", directed by Bertrand Bonello

Les entretiens au Festival de Cannes

Josée Deshaies, who we have already met to discuss Before I Forget, by Jacques Nolot, Heartbeat Detector, by Nicolas Klotz, Rebecca H., by Lodge Kerrigan, and House of Tolerance, by Bertrand Bonello, discusses Saint Laurent, which is in the official competition at Cannes this year. This is Bertrand Bonello’s sixth feature film ; she has contributed to every single one. (BB)