Patrice Leconte

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (115)

Salauds de pauvres

Film de Christophe Alévêque, Beef, Brigitte Brusquet, Rémi Cotta, Jean-Claude Deret, Charles Dubois, Sophie Forte, GiedRé, Nadia Kozlowski-Bourgade, Patrice Leconte, Phil Marboeuf, Albert Meslay
Produit par 18 Jours
Photographié par

Jean-Marie Dreujou, AFC

Lire l'article

Articles (89)

Vos chefs op sont à l’honneur dans la presse spécialisée !

Propos et entretiens

Denis Lenoir est cité dans l’American Cinematographer du mois de mai, concernant l’ASC Award qu’il a reçu pour l’image de "Uprising" de Jon Avnet.

Jean-Pierre Sauvaire est dans l’American Cinematographer du mois d’avril. Un article conséquent relate son travail sur "Vidocq" de Pitoff.

Eduardo Serra répond aux questions du Technicien du film du 15 avril au 15 mai à propos de "Rue des plaisirs" de Patrice Leconte.

Director of photography Jean-Marie Dreujou, AFC, discusses his work on “The Dance of Reality”, by Alejandro Jodorowsky

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Jean-Marie Dreujou, AFC, has been a faithful partner to Jean-Jacques Annaud since they worked together on Two Brothers. He is responsible for the cinematography of eight films by Patrice Leconte (including Girl on the Bridge, which was nominated for the César Award for best Cinematography in 2000). Today, writer, director and poet Alejandro Jodorowski has entrusted him with the camera on his latest movie, The Dance of Reality, an autobiographical film he directed on the eve of his eighty-third spring.

Bernard Zitzermann, "un type bien"
Par Jean-François Robin, AFC

Bernard Zitzermann

Lorsqu’un de nos "collègues" disparaît, il est de bon ton d’écrire une espèce "d’oraison", comme le faisait Bossuet. Nous n’avons pas le talent de Bossuet et le propos n’est pas de briller. Mais simplement de dire, comme moi, qui ai peu de souvenirs de Zizi, que ce souvenir qu’il a laissé dans ma mémoire n’est que rire, sympathie et chaleur.

Le directeur de la photographie Jean-Marie Dreujou, AFC, parle de son travail sur "La danza de la realidad", d’Alejandro Jodorowsky

Les entretiens au Festival de Cannes

Jean Marie Dreujou, AFC, est depuis Deux frères le fidèle collaborateur de Jean-Jacques Annaud. Il a également signé l’image de huit films au côté de Patrice Leconte (dont La Fille sur le pont, nommé au César de la meilleure photo en 2000). Aujourd’hui, c’est l’écrivain, réalisateur et poète Alejandro Jodorowski qui lui confie la caméra sur La danza de la realidad, un film autobiographique réalisé à l’aune de ses quatre-vingt-trois printemps. (FR)

Cinematographer Thierry Arbogast, AFC discusses his work on Atiq Rahimi’s “The Patience Stone (Syngue Sabour)”
By François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Thierry Arbogast, AFC is best known for his more than twenty-year-long collaboration with director and producer Luc Besson that began with La Femme Nikita in 1990. But he was also the director of cinematography of The Horseman on the Roof by Jean-Paul Rappeneau, The Crimson Rivers by Mathieu Kassovitz, and Ridicule by Patrice Leconte. In The Patience Stone, he accompanied writer Atiq Rahimi in the screen adaptation of his novel, which was awarded the Goncourt Prize in 2008.

55e Festival International de Cannes
Les films photographiés par les membres de l’AFC

festival de Cannes 2002

Sélection officielle : "Kedma" d’Amos Gitaï, photographié par Yorgos Arvanitis "Le Principe de l’incertitude" de Manoel de Oliveira photographié par Renato Berta "Marie-Jo et ses 2 amours" de Robert Guédiguian photographié par Renato Berta "L’Adversaire" de Nicole Garcia, photographié par Jean-Marc Fabre "Demonlover" d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir Hors compétition (clôture) "And Now... Ladies and Gentlemen" de Claude Lelouch, photographié par Pierre-William Glenn Séance spéciale "La Dernière lettre" de Frederik Wiseman, (...)

En pensant à Claude Ruellan
par François Catonné

Claude Ruellan

On n’imagine pas l’importance qu’a eue Claude Ruellan pour beaucoup d’entre nous.
Quand j’étais assistant les caméras étaient peu fiables, et il y avait toujours quelque chose qui finissait par clocher dans les réglages. C’était toujours la veille du tournage qu’on découvrait un nouveau pépin, un défaut qui allait forcément mettre le film en péril.

Pascal Berhault
par Jean-Marie Dreujou

Billets d’humeur

L’année dernière quand Pascal Berhault m’a annoncé qu’il allait partir en retraite, j’ai eu du mal à le croire. J’ai toujours connu Pascal chez Alga, il était pour moi une sorte de \" force tranquille \". C’est quand je suis passé d’assistant à directeur de la photographie que je l’ai découvert davantage. Etant souvent en déplacement pour des tournages, je passais très peu chez Alga, mais, à chaque visite, je le croisais et, même après une longue absence, on échangeait nos points de vue sur les projets, les nouvelles technologies, le cinéma, etc. Pascal etait (...)

Table ronde : les aventures digitales de l’image
dans les Cahiers du Cinéma de mars 2006

Propos et entretiens

A lire dans les Cahiers du Cinéma de mars un dossier sur " les aventures digitales de l’image ", composé d’une part, d’une table ronde réunissant Bertrand Bonello, Caroline Champetier, AFC Gilles Gaillard (Mikros Image), Eric Gautier, AFC et Barbet Schroeder et d’autre part, d’un entretien avec Denis Lenoir, AFC recueilli par Jean-Michel Frodon. rappelons que la revue avait consacré en février un article intitulé " Les chefs opérateurs rédigent leur charte " dont le sujet était, comme de bien entendu, la Charte de l’image de l’AFC (...)

Entretien avec Yorick Le Saux et Denis Lenoir, AFC, ASC, à propos du film "Carlos" d’Olivier Assayas
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, hors compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Carlos : Olivier Assayas propulse la série télé vers le grand écran
Pour boucler les trois téléfilms consacrés au parcours du terroriste Carlos, Olivier Assayas a fait équipe avec Yorick Le Saux et Denis Lenoir. Une collaboration assez unique liée à la durée record du tournage (95 jours répartis sur près de 6 mois). Une série télé tournée dans un esprit cinéma, puisque deux versions devraient bientôt sortir en salle. Signe du caractère unique de ce téléfilm, la version intégrale de 5h30 est projetée pour la première fois à Cannes hors compétition.

59e édition du Festival de Cannes

festival de Cannes 2006

Le 59e Festival de Cannes se déroulera du 17 au 28 mai 2006.

Le jury de la sélection officielle sera présidé par le réalisateur taïwanais Wong Kar Wai, et sera composé de Monica Bellucci, comédienne, Helena Bonham Carter, comédienne, Lucrecia Martel, réalisatrice, Zhang Ziyi, comédienne, Samuel L. Jackson, comédien, Patrice Leconte, réalisateur, Tim Roth, comédien et réalisateur ainsi qu’Elia Suleiman, réalisateur.

Cette année encore, les diverses sélections du Festival comptent de nombreux films photographiés par des membres de l’AFC : en Sélection officielle et dans Un certain regard, Hors compétition, à la Quinzaine des réalisateurs.

Nous publierons les textes sur les films " AFC " sélectionnés à Cannes dans la rubrique Cannes au jour le jour sur notre site. (...)

Interview with cinematographer Denis Lenoir, AFC, ASC, regarding his work on Mia Hansen-Løve’s film “Eden”
Denis Lenoir films the 90s

Les entretiens à Camerimage

Eden, screened out of competition at Camerimage 2014, is one of the first cinematographic attempts at capturing the “rave party” scene and the birth of the French Touch musical movement in the 1990s and its ensuing international success. This conversation with Denis Lenoir, AFC, ASC, focuses on this sociologically very “French” biopic whose main character was mostly inspired by director Mia Hansen-Løve’s own brother. (FR)

Le 27e festival international " Manaki Brothers "
se déroule du 26 septembre au 1er octobre 2006 à Bitola (République de Macédoine)

Films AFC dans les festivals

Organisé par la MFPA (Association macédonienne des professionnels du film), le festival " Manaki Brothers ", du nom des frères Milton and Yanaki Manaki, fête sa 27e édition du 26 septembre au 1er octobre dans la ville de Bitola (Macédoine).
Comme chaque année, ce festival dédié à l’image cinématographique présente en compétition une sélection de 12 longs métrages.

Parmi les films en compétition, deux sont photographiés par des membres de l’AFC : De battre mon cœur s’est arrété de Jacques Audiard, photographié par Stéphane Fontaine, et The Secret Book du réalisateur macédonien Vlado Cvetanovsky, cophotographié par Thierry Arbogast et Bruno Privat.

Le directeur de la photographie allemand Michael Ballhaus recevra le prix spécial Golden Camera 300 couronnant l’ensemble de sa carrière cinématographique.

L’écart s’est creusé en 2005 entre petits et gros films français
par Nicole Vulser

Revue de presse

Le Monde, 22 mars 2006

Le nombre de films produits en 2005 en France a atteint le record de 240, selon la dernière étude du Centre national de la cinématographie (CNC), publiée le 16 mars.
Véronique Cayla, directrice générale du CNC, souligne que « ce record témoigne certes d’une réjouissante vitalité. Mais cette tendance, si elle se poursuivait, pourrait être inquiétante, parce que les financements progressent de manière moins sensible que le nombre de films ».

Entretien avec le directeur de la photographie Denis Lenoir, AFC, ASC, à propos de son travail sur "Eden", de Mia Hansen-Løve
Denis Lenoir filme les 90’s

Les entretiens à Camerimage

Eden, présenté hors compétition à Camerimage 2014, est une des premières tentatives cinématographiques prenant pour décor le milieu des " rave parties ", la naissance du mouvement French Touch au début des années 1990 et son succès international depuis. Dialogue avec Denis Lenoir, AFC, ASC, sur ce " biopic " sociologique très " frenchy " dont le personnage principal est largement inspiré du frère de la réalisatrice, Mia Hansen Løve. (FR)

Antoine Bonfanti
par Jean-François Robin

Antoine Bonfanti

(Difficile de ne pas écrire " je me souviens " comme le faisait Pérec)

Je me souviens d’Antoine Bonfanti, le premier ingénieur du son que j’aie rencontré dans le cinéma, auréolé d’une gloire toute neuve venue de la Nouvelle Vague. Homme silencieux, aux gestes suggestifs qui réduisaient la parole (la sienne) au minimum, il écoutait. Pour lui la vie n’était que son et bruits qu’il fallait enregistrer.

Je me souviens qu’il aimait bien manger et bien boire. En province, il savait tout des bonnes tables et du bon vin.

Tonino Delli Colli
par François Catonné

Tonino Delli Colli

La première rencontre avec un grand chef opérateur, c’est un moment essentiel dans la vie d’un assistant opérateur. Pour moi ça a été Tonino Delli Colli pour Lacombe Lucien de Louis Malle. Il en imposait tout de suite, mais en même temps pour tout le monde, c’était Tonino. Aucune distance avec ses assistants, et immédiatement une bonne relation avec tout le monde. Un personnage.

Entretien avec Eduardo Serra
par Diane Baratier

Entretiens avec des directeurs de la photographie

J’ai rencontré Eduardo Serra aux soirées organisées par l’AFC. L’entendre parler de son travail m’a passionné car, à travers lui, je découvrais un cinéma inconnu. J’ai toujours aimé écouter les autres me raconter leurs expériences. Il n’y a pas une manière de travailler ou de faire des films, il y en a une multitude. Et plus on s’intéresse aux expériences des autres, plus nos différences nous enrichissent.

3cP Journal part 2
par Denis Lenoir

3 CP

Dans la Lettre du mois d’avril, Denis Lenoir commençait une série de deux articles relatant son expérience du 3cP, nouveau système d’étalonnage d’images de référence à destination de la postproduction mis au point par la société Gamma & Density.

Demonlover
d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir

En Sélection officielle

« Faux film de genre, Demonlover fait se télescoper deux mondes, celui de la haute-finance internationale et celui de la pornographie sur Internet. Les personnages y portent des accessoires de marque, prennent l’avion en première classe, trahissent et tuent sans scrupule. Cela finit évidemment très mal. J’y ai vu dès la lecture du scénario la plus radicale dénonciation de notre société capitaliste contemporaine en tant qu’elle réifie avec leur accord plus ou moins conscient ses servants (et servantes) mêmes. Terrifiant car c’est de nous aussi qu’il (...)

A bâtons rompus sur le DV
par Lucie Adalid, Louise Courcier et Julien Poupard

Caméras numériques

Trois étudiants du département Image à La femis nous ont proposé récemment de réaliser un entretien entre Jacques Loiseleux et Jean-François Robin.
« Nous avons choisi de les rencontrer pour les deux films qu’ils viennent de tourner dans le format DV : "Les Baigneuses" de Viviane Candas, photographié par Jacques Loiseleux, et "18 ans après" de Coline Serreau, photographié par Jean-François Robin. »