Accueil de l'AFC > Films, Festivals, Rencontres, Projections et Prix > Festivals, Rencontres, Projections et Prix > Rencontres, Projections, Diffusions > Rencontre-discussion autour du travail photographique de Reinhold (...)

Rencontre-discussion autour du travail photographique de Reinhold Vorschneider

Samedi 7 octobre à 13h30 - Cinéma L’Arlequin - Paris

dimanche 24 septembre 2017 - Modifié le 16/10

Dans le cadre du 22ème Festival du cinéma allemand, qui aura lieu du 4 au 10 octobre 2017 au cinéma L’Arlequin, le Goethe-Institut propose de mettre à l’honneur le directeur de la photographie Reinhold Vorschneider. L’une des projections de trois de ses films qui seront présentés à cette occasion sera suivie, en partenariat avec l’AFC, d’une rencontre-discussion autour de son travail.

Né en 1951, Reinhold Vorschneider étudie, dans un premier temps, la philosophie et la politologie, puis, en 1983, le cinéma à l’Académie allemande du film et de la télévision de Berlin. Dès 1988, il travaille avec bon nombre de réalisateurs, notamment Rudolf Thome, Angela Schanelec, Thomas Arslan, Christoph Hochhäusler et Benjamin Heisenberg. Il a remporté de nombreux prix prestigieux tels que le Marburger Kamerapreis, en 2013, et, plus récemment, le Deutscher Filmpreis - Beste Kamera pour le film Wild, de Nicolette Krebitz, en 2016.

Reinhold Vorschneider lors de la remise du prix Beste Kamera aux Deutscher Filmpreis 2017
Reinhold Vorschneider lors de la remise du prix Beste Kamera aux Deutscher Filmpreis 2017
Photo Deutscher Filmpreis

Qu’il s’agisse du dernier long métrage d’Angela Schanelec, Le Chemin rêvé, ou du drame biographique de Benjamin Heisenberg sur un célèbre braqueur de banque, Le Braqueur, ou encore du thriller politique de Christoph Hochhäusler, Les Amitiés invisibles, Reinhold Vorschneider trouve toujours un éclairage particulier qui rend parfaitement l’atmosphère du film. Avec pour secret une entière confiance en la lumière naturelle qu’il utilise pour la majorité des scènes des films qu’il photographie.

Lors de la remise du Marburger Kamerapreis en 2013, le jury a commenté ainsi son travail : « Il est étonnant de voir les nuances que Reinhold Vorschneider trouve dans l’obscurité, comment il crée des reflets en utilisant une lumière lointaine afin de produire des petits îlots de lumière ».

Au programme
Vendredi 6 octobre à 16h30

  • Der traumhafte Weg (Le Chemin rêvé), d’Angela Schanelec (2016)

« Le Chemin rêvé est de fait un film onirique. Comme dans un rêve, il se passe des événements qui ont leur propre logique intérieure. […] Angela Schanelec a un sens inné pour la sensualité de tout ce qui se cache dans un plan. Pour le souffle léger du vent ou pour un rayon de soleil qui éclaire tendrement l’arrière d’une tête. Pour des corps qui semblent étrangers et se laissent découvrir dans le regard de son chef opérateur Reinhold Vorschneider. » (Die Zeit)

Samedi 7 octobre à 11h

  • Der Räuber (Le Braqueur), de Benjamin Heisenberg (2008)
    Café offert par le Goethe-Institut avant la séance

Pour ce film, Reinhold Vorschneider a été nommé pour la Meilleure photographie aux Deutscher Filmpreis en 2010.

Samedi 7 octobre à 13h30

  • Die Lügen der Sieger (Les Amitiés invisibles), de Christoph Hochhäusler (2013)

« Voici un beau paradoxe du cinéma : la caméra devient la star du film tout en disparaissant. Elle semble parfois extérieure, comme si elle était une caméra de surveillance qui saisit les gens incidemment. Christoph Hochhäusler et Reinhold Vorschneider en jouent avec tant d’intelligence que la caméra n’est plus seulement un moyen mais le vrai média du récit. » (Die Zeit)

La projection sera suivie d’une rencontre-discussion avec Reinhold Vorschneider à laquelle participera Rémy Chevrin
Voir Rémy Chevrin dans l’index

, AFC.

Cinéma L’Arlequin
76, rue de Rennes - Paris 6e

Bande-annonce allemande des Amitiés invisibles


Tout l'univers AFC