Retour sur la présentation "à l’aveugle" des essais d’optiques de l’AFC

Par Pascal Lagriffoul, AFC

par Pascal Lagriffoul

Voici nos essais d’optiques enfin projetés à Camerimage, le rendez-vous des "cinematographers". Je force l’anglicisme tant il est précis et commode, nous sommes ravis de vivre ce moment de partage.

Je rappelle ici le principe de nos essais :
Un comparatif d’images filmées avec trente-trois paires d’optiques Super 35 (les nouvelles optiques grand format et les zooms n’ont pas été testés), de focale 25 mm et 50 mm en sphérique, de 50 mm et 100 mm pour les anamorphiques.

Caméra utilisée : Arri Alexa SXT W - Format / Codec : 2,8 K RAW, cadence : 25 i/s,
800 ISO, obturateur : 180 °, colorimétrie : 4 000 K -3 CC - Format d’image 2:1.

Denis Lenoir, AFC, et Pascal Lagriffoul, AFC
Photo : Quentin Jorquera

Deux plans sont proposés, toujours identiques, c’est-à-dire à même focale (ou au plus proche). Un plan large tourné avec les 25 mm sphériques et 50 mm anamorphiques, un plan serré avec les 50 mm et 100 mm.
Même cadre, même lumière, même diaphragme affiché (T:2,8 pour les sphériques, T:4 pour les anamorphiques).
Même étalonnage, une charte de gris à18 % servant de référence (coupée au montage).

Le directeur de la photographie Ed Lachman, ASC, en spectateur attentif
Photo : Quentin Jorquera

Un décor a été construit à l’ENS Louis-Lumière, une belle proposition de Michel Barthélémy, ADC. Deux modèles ont été filmés dans ce décor.
La projection de ces essais se fait "à l’aveugle", sans révéler le nom des optiques, et les spectateurs sont invités à prendre des notes sur des feuilles distribuées au préalable pour y fixer leurs impressions.
Une projection d’images muettes mais la singularité du bruissement des prises de notes et des feuilles qui se tournent en disent long sur la concentration du public ! Un tableau de correspondance entre les étiquettes projetées et les noms des optiques est distribué après la projection.

Festivaliers comparant leurs propres anotations et la feuille de correspondance des noms des optiques
Photo Denis Lenoir

Nous avons pris un plaisir extraordinaire en construisant cette production, au gré de discussions enflammées et d’échanges d’e-mails sans fin entre nous quatre, Caroline Champetier, AFC, Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, Martin Roux et moi-même.

Nous avons eu ce même plaisir en partageant les impressions des spectateurs après la projection. Certains retrouvent "leurs" optiques, d’autres en découvrent d’autres, tous sont sensibles à l’invitation à regarder qui leur est faite.

Regarder et apprécier.

Je crois que nous célébrons ici un domaine qui continue à être notre poésie technique, notre matière à nous en ces temps digitaux. Au cours d’un séminaire d’une année précédente à Camerimage, j’avais été frappé d’entendre un "cinematographer" dire que l’optique était le dernier domaine dans lequel le "cinematographer" exerce sa propre sorcellerie...

En vignette de cet article, Denis Lenoir et Pascal Lagriffoul.