Un long dimanche de fiançailles

Pour Un long dimanche de fiançailles, nous avions deux grandes références : les dernières toiles du peintre brésilien Juarez Machado, que Jean-Pierre aime beaucoup, et le travail de Gordon Willis sur l’image du Parrain. C’est-à-dire des ambiances chaudes, plutôt monochromes, où explosent des taches de couleurs.
Audrey Tautou (copyright Bruno Calvo et Gilles Berquet)

En revanche, nous avons voulu traiter différemment les séquences des tranchées avec une lumière plus dure, plus contrastée. Jean-Pierre voulait que l’on sente la terre boueuse, les bâches mouillées, la matière lourde des tenues des poilus... Nous avons donc travaillé une image plus froide, hantée par le bleu horizon des uniformes...

Gaspard Ulliel (copyright Bruno Calvo et Gilles Berquet)

Côté mise en scène, si Jean-Pierre n’a rien perdu de sa passion pour les focales courtes, de film en film, les acteurs se rapprochent de plus en plus de la caméra.
Il faut souligner son souci constant de fluidité, de mouvements conçus de telle manière que l’on ne les sente pas. Ce qui donne un aspect très lyrique au film.

Équipe

Premier assistant caméra : Eric Vallée
Chef électricien : Michel Sabourdy
Chef machiniste : Bruno Dubet

Technique

Pellicules : Kodak 5274 et 5218
Matériel caméra : Technovision, Arricam, optiques Cooke S4
Grues : Super Technocrane de Loumasystem
Matériel électrique : Transpalux et grue Lumex
Laboratoires : Eclair
Etalonneur numérique : Yvan Lucas
Tirage : Kodak Vision Premier
Postproduction : Duboi