Chaîne numérique

Toutes les étapes logiques de la prise de vues à la projection numériques

Sony lance le PMW-PZ1, nouveau lecteur 4K à carte mémoire SxS
Prise en charge de divers formats et interfaces polyvalentes pour faciliter les productions en 4K

Annoncé par Sony le 4 mars 2015, le lancement du nouveau lecteur 4K à carte mémoire SxS, le PMW-PZ1, est une solution économique de haute qualité pour les tournages et la postproduction en 4K. Le PMW-PZ1 prend en charge une variété de formats de lecture vidéo 4K (de 24p à 60p) et HD, dont XAVC Intra et Long, MPEG HD422 et MPEG HD, couvrant ainsi une large gamme d’applications, de l’amateur au professionnel.

Compte rendu de l’Atelier Focus Innovation
Par Philippe Ros, AFC

L’Atelier Focus Innovation, organisé par Marc Bourhis, délégué adjoint Technologies et Edition à la Ficam, s’est tenu le jeudi 6 février 2014, à la veille du Micro Salon de l’AFC. Cette journée avait pour but de faire comprendre la dématérialisation des contenus dans la filière Cinéma et la convergence des " workflows " IT.

La place du directeur photo dans la chaîne numérique
Par Philippe Ros, AFC, membre du Comité technique d’Imago

Lors du Festival eDIT 14 à Francfort, l’année dernière, j’ai été invité à organiser un " panel " de discussion avec des réalisateurs, des directeurs de la photo et des coloristes. Etaient présents : Nigel Walters, BSC, Jan Schutte, Director DFFB (Ecole Cinéma Berlin), Peter Zeitlinger, BVK, Barry Ackroyd, BSC, Richard Andry, AFC, et Simon Walker, Colorist. Le sujet de ce panel était : " Est-ce que les directeurs de la photo contrôlent encore l’image qui sera vue lors de l’exploitation du film ? "

Quinta Industries, "Process" de postproduction numérique 2K et 4K

Depuis désormais plus d’un an et demi, le groupe Quinta Industries a fait évoluer plusieurs étapes de sa chaîne de postproduction numérique 2K et 4K.
Ainsi, chez Duboi, pour tous les films tournés en pellicule 35 mm ou Super 16 mm, le négatif n’est plus dédoublé mais directement scanné d’images à images afin d’éviter une manipulation délicate du négatif original, le négatif original reste donc intacte !

"Le Super 16 est-il soluble dans la HD ?", compte-rendu de la présentation
par Hervé Lefel, membre du département Image de la CST

Le 2 septembre dernier à l’Espace Pierre Cardin, la Commission technique de la FICAM et le département Image de la CST avaient convié de nombreux professionnels participant à la création, la production, la postproduction et la diffusion des images de fiction pour la télévision à une matinée de présentation des résultats d’un groupe de travail commun " Super 16 – HD ".
Avec l’aimable autorisation de la CST, qui avait organisé cette rencontre, et avant même qu’il ne soit publié dans sa propre Lettre, nous vous proposons un compte-rendu de cette matinée, sous la plume d’Hervé Lefel, membre du département Image de la CST.

Panasonic et DVS au salon IBC à Amsterdam

Panasonic et DVS renforcent leur partenariat à l’occasion du salon IBC à Amsterdam.
A l’occasion du salon IBC 2009, DVS présentera les dernières évolutions de son serveur vidéo Venice, avec une gamme de produits particulièrement adaptés pour le marché audiovisuel. Venice propose des environnements de travail rapides et compatibles avec les formats de vidéo compressée.

Groupe de travail CST-Ficam : PAD en HD issus du Super 16 et de la HD

Résumé du chapitre préliminaire... (d’après un compte-rendu de Marie-Pierre Moreuil et Jean-Paul Rosa Da Costa paru dans la Lettre de la CST de juillet 2008).
Une réunion du département Image de la CST s’est tenue le 23 juin dernier au cours de laquelle ont été abordés les problèmes posés par le refus de plusieurs diffuseurs d’accepter un certain nombre de PAD HD issus de tournages en S16 notmment.

Fincher inaugure la captation virtuelle
par Benoît Guerville et Mireille Frenette

Pour son numéro 518 de mai 2007 paru peu de temps avant le Festival de Cannes, le mensuel Sonovision Broadcast a publié dans son supplément Digital Film un article signé Benoît Guerville et Mireille Frenette intitulé Fincher inaugure la captation virtuelle. Parlant de son expérience du tournage du film Zodiac de David Fincher avec la caméra Viper FilmStream de Thomson, dont le rendu, dit-il, est proche du Cibachrome, le directeur de la photographie Harris Savides s’étonne qu’« en numérique, une seule caméra devrait pouvoir aussi bien filmer en haute et en basse lumière », avant d’émettre l’idée « que les constructeurs devraient fabriquer des jeux de capteurs qui correspondraient à différents types de sensibilité de pellicule. »

Avec l’aimable autorisation de son éditeur délégué Eric Fontaine, nous reproduisons ci-dessous l’article de Sonovision Broadcast.

0 | 18