Lire, voir, entendre

Assemblée générale de la Cinémathèque française
par Amélie Cordonnier

Revue de presse

Le Monde, 27 juin 2002

Le 25 juin, l’assemblée générale annuelle de la Cinémathèque, réunie dans la salle de Chaillot, a donné quitus au conseil d’administration présidé par Jean-Charles Tacchella et qui compte trois nouveaux élus : l’historien et critique de cinéma Michel Ciment, la cinéaste Nicole Garcia et Margaret Menegoz, productrice et distributrice des Fims du Losange.

Cinémathèque, état grave mais pas désespéré
par Jean-Pierre Busca

Revue de presse

Le film français, 28 juin 2002

Non seulement les têtes ne sont pas tombées, mais de nouvelles personnalités ont intégré le conseil d’administration de la Cinémathèque Française, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 25 juin au Palais de Chaillot : l’historien-critique Michel Ciment, la cinéaste Nicole Garcia et la productrice Margareth Menegoz.

L’ex-maître du monde négocie sa reddition

Revue de presse

Libération, 2 juillet 2002

Jean-Marie Messier a « décidé de remettre son mandat à la disposition du conseil d’administration cette semaine ». Persuadé jeudi dernier qu’il parviendrait à convaincre son conseil d’administration de le laisser aux manettes, le futur ex-PDG de Vivendi continue de croire qu’on lui a cassé les pattes en plein vol.

Méliès, magie et cinéma

Expositions et Musées

A l’occasion du centenaire du film Le Voyage dans la lune, la Fondation Electricité de France, la Cinémathèque française et la Cinémathèque Méliès rendent hommage à Georges Méliès (1861-1938), pionnier français du cinéma dans une exposition présentée à l’espace EDF Electra : " Méliès, magie et cinéma ".

Vers un circuit à deux vitesses ?
par Jean-Michel Frodon

Revue de presse

Le Monde, 16 mai 2002

La CST a établi une distinction entre ce qu’elle nomme " cinéma numérique " et " projection électronique ". Dans sa recommandation technique de juin 2001, elle établit les critères qui qualifient les projections de même qualité que celles exigées dans les salles commerciales pour la projection en 35 mm : voilà pour le cinéma numérique. Toutes les salles de projection utilisant du matériel " digital " selon des standards inférieurs relèvent seulement de la projection électronique.

Le cinéma français au bord de l’implosion
par Nicole Vulser

Revue de presse

Le Monde, 17 mai 2002

Situation paradoxale, le cinéma ne s’est jamais si bien porté. La part de marché du film français en salles atteint des niveaux historiques, oubliés depuis les années 1980. Le nombre de films produits (204) en 2001 a atteint une nouvelle apogée et pourtant l’économie de la production reste structurellement fragile.

Les chiffres-clés de 2001

Revue de presse

Le Monde, 17 mai 2002

  • Nombre de films : 204 (dont 172 films d’initiative française).
  • Investissements totaux : 905,16 millions d’euros (dont 749,12 millions d’euros pour les films d’initiative française).

Arte contributeur indéfectible et désargenté du cinéma d’auteur

Revue de presse

Le Monde, 19 mai 2002

Tout le budget d’Arte France représente à peu près la moitié de ce que Canal+ doit consacrer au cinéma. Si Arte n’est soumise, par son statut interétatique, à aucune obligation en termes de diffusion ou de coproduction de films en France, la chaîne dépense toutefois plus de 5 % de son chiffre d’affaires (7,5 millions d’euros) pour coproduire chaque année entre 20 et 25 films.

Avec Miramax, TF1 vise la constitution d’un studio européen de cinéma
par Guy Dutheil

Revue de presse

Le Monde, 24 mai 2002

Patrick Le Lay, PDG de TF1, a conclu, le 17 mai dernier, un double accord avec les frères Weinstein, propriétaires de Miramax, filiale du groupe Disney. D’abord une société commune qui distribuera les films produits par l’américain d’une part et par TF1 international d’autre part. Ensuite une alliance pour coproduire des longs métrages principalement français et européens.

Les mesures européennes d’aide à l’audiovisuel sont légales
par Isabelle Pingel-Lenuzza

Revue de presse

Le Monde, 21 mai 2002

Les chiffres que publie l’Observatoire européen de l’audiovisuel créé en 1992 sous l’égide du Conseil de l’Europe révèlent notamment que le déséquilibre des échanges audiovisuels entre l’Amérique du Nord et l’Europe s’accroit. Si la diffusion de programmes américains par les chaînes européennes a diminué en volume, les recettes américaines en droits télé ont augmenté de 15,9 %. Des chiffres qui expliquent le débat sur " l’exception culturelle ".

0 | ... | 1152 | 1170 | 1188 | 1206 | 1224 | 1242 | 1260 | 1278 | 1296 | 1314