64e Berlinale

La Lettre AFC n°239

La 64e édition du Festival de Berlin se déroulera du 6 au 16 février 2014. Environ 400 œuvres de tous genres, longueurs et formats y seront programmées dans neuf sections, sans compter les séances spéciales. Entre six films sélectionnés et une conférence, cette Berlinale 2014 comptera sept membres de l’AFC .

Ont été sélectionnés en compétition :
- Aimer, boire et chanter, d’Alain Resnais, photographié par Dominique Bouilleret, AFC
- La Belle et la Bête, de Christophe Gans, photographié par Christophe Beaucarne, AFC, BSC
- La Voie de l‘ennemi, de Rachid Bouchareb, photographié par Yves Cape, AFC, SBC

En ouverture de la section Panorama :
- Yves Saint Laurent, de Jalil Lespert, photographié par Thomas Hardmeier, AFC.

Berlinale Special
- Dans la cour, Pierre Salvadori , photographié par Gilles Henry, AFC
- Diplomatie, de Volker Schlöndorff, photographié par Michel Amathieu, AFC

Berlinale Talents
A noter qu’Agnès Godard, AFC, interviendra, lundi 10 février, lors d’une conférence intitulée " Defining distance, the cinematography of Agnes Godard " où elle parlera du métier de directeur de la photographie, avec projections d’extraits de films à l’appui. Les directeurs de la photo Christopher Doyle et Franz Lustig feront par ailleurs partie des invités.

La Rétrospective de cette 64e édition mettra l’accent sur la lumière au cinéma : une occasion de redécouvrir les différents styles d’éclairage à partir de genres et d’époques de l’histoire du cinéma au Japon, aux Etats-Unis et en Europe. Le point de départ de la Rétrospective fut la publication d’un ouvrage de Daisuke Miyao, The Aesthetics of Shadow. Lighting and Japanese Cinema (2013), dans lequel l’auteur analyse la façon dont les films de F.W. Murnau et Josef von Sternberg ont influencé les cinéastes japonais.

Anna May Wong et Marlene Dietrich
Dans Shanghai Express, de Josef von Sternberg (1932), photographié par Lee Garmes et James Wong Howe - Collection Deutsche Kinemathek
  • Informations sur la Rétrospective consacrée à la lumière au cinéma