A l’affiche de la rétrospective Jean-Paul Civeyrac à la Cinémathèque française

La Cinémathèque française propose une rétrospective de l’œuvre en cours du cinéaste Jean-Paul Civeyrac, dont neuf longs métrages et quelques courts seront projetés du 4 au 11 avril 2018. La séance du film A travers la forêt, le 6 avril, sera présentée par la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC.

La musique n’est pas dissociable, dans le lyrisme de Civeyrac, de la grâce avec laquelle sont filmés les corps nus et les paysages (urbains compris), de la fluidité des mouvements de caméra, du tempo lent des plans-séquences, de la poésie qui se glisse dans les enchaînements et de la manière dont certains épilogues lumineux s’ouvrent sur un avenir indécis. Une même qualité sensible y est présente qui est aussi celle de la peau qu’on caresse et de la voix qui hypnotise, celle-là même qu’évoque une des deux "filles en noir" alors qu’elle envisage le pire : « Je veux, dit-elle, que ce soit doux. » (Dernier paragraphe de la présentation de la rétrospective par Jacques Bontemps)

Parmi les films programmés
Mercredi 4 avril à 19h
- Fantômes, photographié par Céline Bozon, AFC

Vendredi 6 avril à 19h30
- Mon amie Victoria, photographié par David Chambille, séance présentée par Guslagie Malanda et, sous réserve, David Chambille et Louise Narboni

Vendredi 6 avril à 19h30
- A travers la forêt, photographié par Céline Bozon, AFC, séance présentée par Céline Bozon

Samedi 7 avril à 19h30
- Le Doux amour des hommes, photographié par Céline Bozon, AFC

Dimanche 8 avril à 17h15
- Ni d’Eve, ni d’Adam, photographié par Pascal Poucet, AFC

Dimanche 8 avril à 21h45
- Toutes ces belles promesses, photographié par Céline Bozon, AFC

Mercredi 11 avril à 19h
- Ma belle rebelle, Malika s’est envolée et Tristesse beau visage, courts métrages photographiés par Céline Bozon, AFC.