"Aaton, la caméra qui redonne du grain aux images"

La Lettre AFC n°228

" La caméra numérique de l’ingénieur Jean-Pierre Beauviala était très attendue dans le milieu du cinéma. Parce qu’elle tente de restituer la richesse de la bonne vieille pellicule. " A lire, dans Télérama n° 3286 du 2 janvier 2013, des propos de Jean-Pierre Beauviala (Aaton) recueillis par Aurélien Ferenczi.

" Il est l’un des créateurs les plus secrets du cinéma français : il y a quarante ans, après avoir quitté son labo d’université et sa position de conseiller d’Eclair-Caméras, Jean-Pierre Beauviala a fondé la société Aaton. Cet ingénieur de haut vol a mis au point plusieurs caméras, mais aussi un enregistreur numérique, le Cantar, utilisé sur la plupart des tournages de longs métrages. Longtemps partisan de la pellicule traditionnelle, il a pris son temps pour mettre au point une caméra numérique, la Penelope-Delta. Observateur des mutations de l’image, il détaille les options fortes choisies pour que sa dernière-née retrouve via l’électronique la texture singulière de l’image argentique. "