Alain Choquart

Réalisation
Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Articles (15)

Alain Choquart, AFC, témoigne

Philippe Renaut

Je ne suis pas " intervenu " lors de la dernière Lettre de l’AFC au sujet de décès de mon assistant Philippe Renaut. En effet, j’ai choisi de proposer une " pleine page " au Technicien du film qui resterait auprès des enfants de Philippe comme une mémoire de la profession vis-à-vis de leur père. Je n’ai pas souhaité écrire deux textes.

Alain Choquart
par Pierre-William Glenn

Nouveaux venus à l’AFC

Je prie Alain Choquart, notre éminent nouveau collègue à l’AFC, d’excuser le fait d’avoir séjourné trop longtemps ces trois derniers mois dans des endroits du monde qui ne sont pas encore touchés par Internet !
Ce n’est pas que la mémoire me manquait d’une collaboration exemplaire sur une dizaine d’années, c’est que des responsabilités nouvelles, l’isolement dans le temps et dans l’espace m’ont fait présumer un peu de mes forces.
Mille excuses donc pour le retard apporté à cette présentation d’un nouveau membre qui n’est donc plus si nouveau que ça aujourd’hui et qui a déjà apporté sa contribution à notre Lettre mensuelle.

Ce que Bertrand Tavernier aimait, c’est le cinéma !
Par Alain Choquart, directeur de la photographie et réalisateur

Bertrand Tavernier

Après avoir travaillé avec Bruno de Keyser, sur La Vie et rien d’autre , et Pierre-William Glenn, AFC, sur Coup de torchon et Mississippi Blues, films réalisés par Bertrand Tavernier, Alain Choquart a dirigé la photographie de huit de ses films : La Guerre sans nom, L.627, L’Appât, Capitaine Conan, Ça commence aujourd’hui, Laissez-passer, Histoires de vies brisées - Les "double peine" de Lyon et Holy Lola. Il témoigne ici de la longue aventure, « humaine, cinéphile et professionnelle », qu’il lui a été donnée de vivre auprès de lui.

Philippe Van Leeuw
par Alain Choquart

Nouveaux venus à l’AFC

Philippe m’a appelé il y a quelques mois. Nous ne nous connaissions pas. Nous nous étions à peine croisés lors du tournage d’une série que je réalisais en " parallèle " avec Patrick Grandperret dont Philippe était à cette occasion l’opérateur.
Son appel m’a surpris. Philippe souhaitait avec une grande sincérité être membre de l’AFC et me demandait si j’accepterais de le parrainer.

La Caméra d’or
par Alain Choquart

festival de Cannes 2004

Or (Mon trésor) de la réalisatrice israélienne Keren Yedaya remporte la Caméra d’or 2004.
Deux mentions spéciales sont décernées à Lu Cheng (Passages) de Yang Chao (Chine) et Khâb é Tâlkh (Bitter Dream) de Mohsen Amiryoussefi (Iran).

Lettre ouverte à Keren Yedaya
par Alain Choquart

festival de Cannes 2004


Lors du dernier Festival de Cannes, notre confrère et ami Alain Choquart était l’un des membres du jury de la Caméra d’or. Le film de Keren Yedaya, Mon trésor, prix de la Caméra d’or, sort ce 1er décembre sur les écrans.
Loin de Paris, Alain nous a fait parvenir une lettre ouverte que Monique Koudrine - directrice générale de la Division Cinéma et Télévision de Kodak France, Benelux et Péninsule ibérique - a lue avant la projection en avant-première de ce film organisée le 24 novembre dernier à l’Elysée Biarritz.
En voici la teneur.

La société Papaye nouveau membre associé
par Alain Choquart

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai connu la société de Philippe Payet au tout début des années 90. Elle n’avait ni l’ampleur ni la notoriété qui sont les siennes aujourd’hui. Philippe travaillait encore comme chef électricien. Motivé, compétent et inventif, il a été un solide compagnon de tournage et devait jongler entre ses gants et pinces à linges et son costume de chef d’entreprise.

Films (1)

Holy Lola

de Bertrand Tavernier
Produit par Little Bear
Photographié par

Alain Choquart