Andrea Arnold

Réalisation

Résultats de la recherche

Films (1)

Articles (12)

Hiventy, retour sur Cannes 2016

Nos associés à Cannes

Hiventy, acteur incontournable de la prestation technique audiovisuelle et Partenaire officiel du Festival de Cannes depuis 28 ans, est fier d’avoir participé à la finalisation des films récompensés par le jury de la 69e édition du Festival, après dix jours de compétition.

Sony au 67e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Sony est présent à cette 67e édition du Festival de Cannes à travers, entre autres, un partenariat – et un un prix – avec la Semaine de la Critique et un séminaire en ligne avec Vittorio Storaro, ASC, AIC.

Le directeur de la photographie Robbie Ryan, BSC, ISC, parle de son travail sur "Moi, Daniel Blake", de Ken Loach

Les entretiens au Festival de Cannes

Robbie Ryan, BSC, ISC, apparaît de manière fulgurante en 2009 avec le magnifique Fish Tank, d’Andrea Arnold, après une belle carrière dans le court métrage britannique.
En 2011, il est récompensé à Camerimage (Grenouille de bronze) pour Les Hauts de Hurlevents, de la même Andrea Arnold qu’il accompagne à Cannes cette année. Il est aussi depuis trois films de DoP de Ken Loach et vient de finir à New York le tournage de Yeh Din Ka Kissa, de Noah Baumbach, c’est peu dire qu’il est dans le vent… (CC)

Cinematographer Robbie Ryan, BSC, ISC, discusses his work on "I, Daniel Blake", directed by Ken Loach

Les entretiens au Festival de Cannes

Robbie Ryan made a dazzling appearance in 2009 with the magnificent Fish Tank, directed by Andrea Arnold, and following a successful career shooting UK short films.
In 2011, he was won the Bronze Frog at Camerimage for Wuthering Heights, also directed by Andrea Arnold ; they again have a film at Cannes this year. He has also shot three films for Ken Loach recently, and just finished the shoot of Yeh Din Ka Kissa (dir. Noah Baumbach) in New York – so definitely a DoP to watch…

Kodak à Camerimage
Par François Reumont pour l’AFC

Camerimage 2014

Un peu isolé au milieu d’un océan de débats et de présentation de caméras numériques, l’ancien géant américain du cinéma a quand même tenu à être présent à Bydgoszcz... En invitant deux directeurs de la photographie et un coloriste à faire part de leurs expériences récentes.

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin parle de son travail sur "Hippocrate", de Thomas Lilti

Les entretiens au Festival de Cannes

Nicolas Gaurin a fait ses premiers pas comme directeur de la photographie auprès d’Anthony Cordier pour Douches froides, collaboration suivie d’un deuxième film, Happy Few. Entre ces deux longs métrages, il signe l’image de Notre étrangère, de Sarah Bouyain, et de Stella, troisième long métrage de Sylvie Verheyde qu’il retrouve quelques années plus tard pour Confessions d’un enfant du siècle (présent à Cannes en 2012). Sa carrière se poursuit avec Audrey Fouché pour Memories Corner et avec Marion Vernoux pour Les Beaux jours. Hippocrate, projeté en clôture de la Semaine de la critique, est le deuxième film de Thomas Lilti et l’occasion pour Nicolas Gaurin de travailler avec ce réalisateur pour la première fois.

Le festival Plus Camerimage annonce sa sélection et le programme des projections et ateliers

Camerimage

Le 19e Festival de l’image de film Plus Camerimage se tiendra à l’Opera Nova de Bydgoszcz (Pologne) du 26 novembre au 3 décembre 2011 (Voir précédentes infos). Il comprendra huit sections de films en compétition. Le jury de la compétition internationale sera présidé par le directeur de la photographie australo-néo-zélandais Roger Donaldson ; Joel Schumacher présidera quant à lui le jury de la compétition des films polonais, Haskell Wexler, ASC, celui des courts métrages documentaires et Jay Rosenblatt (...)

Retour sur Arri @ Cannes 2016

Nos associés à Cannes

Arri était présent encore cette année et sur tous les fronts ! Avec les réalisateurs, par son partenariat qui en est à sa septième année et qui à été célébré avec l’habituel Happy Hour à la Plage Quinzaine. Avec les producteurs, par son cocktail – en partenariat avec la PGA (Producers Guild of America) et l’APC (Association des producteurs français) – accueillis par Film France sur leur terrasse. Et "last but not least" avec les directeurs de la photo, par ses entretiens et rendez-vous tout au long du festival.