Anouk Aimée

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (68)

Articles (12)

Face-à-face mythique
Entretien avec le directeur de la photographie Robert Alazraki, AFC, à propos des "Plus belles années d’une vie", de Claude Lelouch

Les entretiens au Festival de Cannes

Un demi-siècle de cinéma, une cinquantaine de films pour chacun ! Claude Lelouch approche avec Les Plus belles années d’une vie (49e long métrage), hors compétition de ce 72e Festival de Cannes, la cinquantaine de films sur 50 ans de cinéma. De son côté, le directeur de la photographie Robert Alazraki, AFC, a accompagné de nombreux cinéastes, dont Yves Robert, Elie Chouraqui, Laurent Heynemann, Alexandre Arcady, Coline Serreau… en 50 ans de cinéma, impossible de tous les nommer !

55e Festival International de Cannes
Les films photographiés par les membres de l’AFC

festival de Cannes 2002

Sélection officielle : "Kedma" d’Amos Gitaï, photographié par Yorgos Arvanitis "Le Principe de l’incertitude" de Manoel de Oliveira photographié par Renato Berta "Marie-Jo et ses 2 amours" de Robert Guédiguian photographié par Renato Berta "L’Adversaire" de Nicole Garcia, photographié par Jean-Marc Fabre "Demonlover" d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir Hors compétition (clôture) "And Now... Ladies and Gentlemen" de Claude Lelouch, photographié par Pierre-William Glenn Séance spéciale "La Dernière lettre" de Frederik Wiseman, (...)

Silence, on restaure
Par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 14 juillet 2012

Lola, Jules et Jim, Les Enfants du paradis... Des chefs-d’œuvre du cinéma s’offrent une seconde jeunesse en étant nettoyés et numérisés, avant de ressortir en salles ou en DVD. Mais jusqu’où restaurer un film sans trahir son auteur ?

La 54e édition du Festival de San Sebastián
se déroulera du 21 au 30 septembre 2006

Films AFC dans les festivals

La 54e édition du Festival International du film de Donostia - San Sebastián se tiendra du 21 au 30 septembre 2006.
Présidé par Jeanne Moreau, le jury sera composé du réalisateur brésilien Bruno Barreto, de la réalisatrice espagnole Isabel Coixet, de l’auteure-réalisatrice-actrice américaine Sara Driver, du comédien suisse Bruno Ganz, du réalisateur espagnol Manuel Gomez Pereira et de l’écrivai portugais José Saramago.
Seize films seront en compétition pour la Concha d’Or, prix du palmarès officiel, dont Mon fils à moi de Martial Fougeron, photographié par Yorgos Arvanitis avec Nathalie Baye, Victor Sevaux et Olivier Gourmet, film également candidat aux Prix Altadis et Forever de Heddy Honigmann (Pays-Bas) photographié par Robert Alazraki- Nouveaux Réalisateurs et Montblanc - Nouveaux Scénaristes.
Je ne suis pas là pour être aimé de Stéphane Brizé, photographié par Claude Garnier, sera également projeté.

  • Précisons que le festival de San Sebastián est l’un des rares grands festivals internationaux à décerner un prix de la meilleure photographie.

Le Festival de San Sebastián 2006
a décerné ses prix

Festivals, Rencontres, Projections et Prix

Le 54e Festival de Donostia - San Sebastián qui s’est déroulé du 21 au 30 septembre 2006 a décerné ses prix.
Le Prix du meilleur film a été attribué ex-æquo au film Niwe mung (Demi-lune) de Bahman Ghobadi (Iran-Irak-Autriche-France), photographié par Nigel Bluck, et au film Mon fils à moi du Français Martial Fougeron, film dont les images sont signées Yorgos Arvanitis.
De plus, le Prix du jury pour la meilleure photographie a été décerné au directeur de la photographie australien Nigel Bluck pour Niwe mung de Bahman Ghobadi. Ce film est cophotographié par Crighton Bone.

Theo Angelopoulos, mon compagnon de route
Par Yorgos Arvanitis, AFC

In memoriam

Il y a quelques jours un grand créateur, un grand cinéaste, digne représentant de son pays et de la Nouvelle Vague du cinéma européen, a perdu sa vie accidentellement sur le lieu du tournage de son dernier film, Theo Angelopoulos.
« Quelle bêtise, de traverser le périphérique de Pirée avec le viseur à l’œil ! », telle a été ma première réaction. Mais ensuite, je me suis dit qu’il est mort sur son lieu de combat ! Et ça m’a consolé.

35 mm ou 4K, les films ont la mort aux trousses
Par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 2-3 décembre 2012
Ne dites jamais, à propos d’un film de patrimoine : « Quelle belle restauration ! » ; dites plutôt : « Quel beau film ! » Le mot " patrimoine " fait peur, c’est Serge Toubiana, patron de la Cinémathèque française, à Paris, qui le dit : « Le patrimoine est synonyme de corvée pour un responsable de télévision. »

Palmarès des Lumières 2019

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

La 24e cérémonie des Lumières de la presse internationale s’est déroulée lundi soir, 4 février 2019, à l’Institut du monde arabe à Paris. Les Frères Sisters a remporté trois prix : film et mise en scène, pour Jacques Audiard, ainsi que le prix de l’image pour Benoît Debie, SBC.

Tchin-tchin, Edmond !
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Edmond Richard

Mes premières rencontres avec Edmond Richard datent, au début des années 1990, de mon arrivée à l’AFC et, peu après, de mon adhésion à la CST en tant que membre du Département Image. Ce dernier s’était appelé Commission Prise de vues et Edmond l’avait présidée pendant six ans, tout comme il avait "vice-présidé" cette vénérable association peu de temps avant. Courant des années 2000, je l’ai revu pour les dernières fois à Vincennes, là où il habitait et où il était, d’une certaine manière, l’invité d’honneur des Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine. Quelques souvenirs me reviennent en mémoire.