Arri félicite les lauréats de la Mostra de Venise 2018

par Arri Camera Systems La Lettre AFC n°290

Le Festival de Venise est non seulement le plus ancien mais aussi l’un des festivals de cinéma les plus prestigieux au monde. Comme par le passé, Arri était présent sur le Lido pour la 75e Biennale du cinéma ainsi que dans les coulisses de la plupart des films primés du festival.

La cérémonie de remise des prix du 75e Festival de Venise a eu lieu le 8 septembre. Un événement observé par beaucoup car généralement un bon indicateur des succès des Oscars à venir. En 2018, seize des vingt-et-un films nommés en compétition officielle du Festival de Venise, Venezia 75, ont été filmés avec des caméras Arri, onze avec des caméras numériques Arri et cinq avec des caméras Arri 35 mm.

Alfonso Cuarón reçoit le Lion d’or

Le premier prix à Venise, le Lion d’or, est allé à Alfonso Cuarón pour son long métrage Roma. Curaón était le réalisateur et directeur de la photographie du film et a choisi de filmer ce film avec la caméra Alexa 65 et les objectifs Prime 65, tous deux disponibles exclusivement chez Arri Rental. Roma sera distribué plus tard cette année par Netflix.
Le Lion d’argent - Grand Prix du Jury a été décerné au réalisateur Yorgos Lanthimos pour son film The Favorite, un long métrage photographié par Robbie Ryan, BSC, ISC, sur Arricam. Le réalisateur français Jacques Audiard a reçu le Lion d’argent - meilleur réalisateur, pour son travail sur The Sisters Brothers.
C’était le premier film d’Audiard tourné sur Alexa SXT. Pour ce même film, Benoît Debie, SBC, a choisi aussi l‘Alexa Mini comme deuxième caméra. Le prix du meilleur scénario a été attribué à Ethan Coen et Joel Cohen, pour leur travail sur The Ballad of Buster Scruggs. Ce film, produit par Netflix, a été la première incursion des Cohen Brothers dans la prise de vues numérique et avec Bruno Delbonnel, AFC, ASC à l’image avec l’Arri Alexa. Un autre prix dans la compétition principale, le Prix spécial du Jury, a été décerné à Jennifer Kent, pour son film The Nightingale. Le directeur de la photographie Radek Ladczuk, PSC, a tourné le film avec l’Arri Alexa XT et l’Alexa Mini.

Encore une fois à Venise, Arri a porté un intérêt particulier et a été impliqué dans un certain nombre de films qui ont été présentés pour la première fois lors de l’événement de cette année. Werk Ohne Autor (Never Look Away), de Florian Henckel von Donnersmarck a reçu le prix Leoncino d’Oro, décerné par un jury de jeunes étudiants. Never Look Away a été tourné avec des caméras Alexa SXT, des objectifs Arri/Zeiss Master Prime, avec les équipements d’éclairage et de machinerie fournis par Arri Rental, tandis qu’Arri Media était responsable de la postproduction de l’image et du son. En outre, dans la séléction officielle, le film Aquarela a été tourné avec du matériel fourni par Arri Rental, tandis que l’image et le son étaient réalisés par Arri Media. Le film de Brady Corbet, Vox Lux, a été tourné par le directeur photo Lol Crawley, BSC, avec une Arricam fournie par Arri Rental. Sulla mia pelle, d’Alessio Cremonini, un projet italien financé par Netflix et tourné en Alexa par Matteo Cocco en mode Super 16, a remporté plusieurs prix collatéraux au festival. Ce film a également attiré une grande attention en Italie car il est basé sur une histoire vraie derrière l’une des affaires judiciaires italiennes les plus controversées.

Depuis des décennies, Arri entretient des relations avec des professionnels du monde entier. Au cours du festival, Arri a également profité de l’occasion pour parler avec plusieurs réalisateurs et cinéastes de leurs projets actuels. Dans la compétition officielle, What you Gonna do When The World’s on Fire, a été soutenu par le International Support Program d‘Arri et desservi par Arri Rental et postproduit par Arri Media. Ce film a reçu le cinéma Segnalazione pour l’Unicef au festival. Le réalisateur Roberto Minervini a parlé à Arri de ses expériences sur le film. « J’ai eu du mal pendant des années à trouver le bon outil... nous avons finalement trouvé ce partenariat avec Arri et son programme ISP. Diego Romero (le DP) a recommandé que nous testions l’Amira ; Il était sûr que cela servirait l’objectif de notre film. » Il a poursuivi : « L’Amira nous a apporté qualité, portabilité, durabilité et performance dans des conditions de faible luminosité ».

Diego Romero, directeur de la photographie sur What you Gonna do When The World’s on Fire, a déclaré : « L’utilisation de l’Arri Amira pour ce film a été la meilleure décision que j’aie prise dans ma carrière de directeur de la photo. Je savais qu’il n’y avait pas de négatifs sur le marché actuellement capables de fournir les résultats obtenus avec l’Amira ». Romero a poursuivi : « Vu que nous tournions à l‘épaule, l’Amira nous a permis de faire de longues prises. La légèreté de la caméra, son ergonomie (elle s’adapte incroyablement bien à l’épaule), les ND intégrées (permettant de travailler très vite) et la qualité du capteur sont des éléments uniques qu’un cinéaste ne peut trouver dans aucune autre caméra de nos jours ».

Le directeur de la photo Giovanni Macedonio, étudiant au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome, a parlé de son court métrage Storia triste di un pugile scemo (The Loony Boxer), dans la section I Love Gai du festival. « Je pense qu’il est essentiel que les étudiants utilisent les outils réels utilisés dans l’industrie pour apprendre et expérimenter dans des situations réelles », a-t-il poursuivi. « Ce film était un projet d’école avec un budget très bas, nous avons utilisé la lumière naturelle et l’éclairage existant, je n’aurais pas pu faire ce film de cette façon avec ce type d’éclairage sans l’Alexa. »

Le film Mafak (Screwdriver) a été tourné par le DP David Mc Farland, en Cisjordanie, en Palestine, avec une Alexa Mini et a été projeté dans la section Venice Days du Festival. McFarland a parlé avec Arri de son expérience. « Ce film était difficile à réaliser et financièrement, nous devions trouver des solutions intelligentes. Nous n’avions pas de caméra de back-up et nous n‘avons jamais eu de problèmes... cela m’a vraiment aidé à ne pas avoir à m’inquiéter et à être beaucoup plus créatif. »

Arri tient à féliciter tous les participants et les lauréats de Venise en 2018.