Audrey Fouché

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (2)

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin parle de son travail sur "Hippocrate", de Thomas Lilti

Les entretiens au Festival de Cannes

Nicolas Gaurin a fait ses premiers pas comme directeur de la photographie auprès d’Anthony Cordier pour Douches froides, collaboration suivie d’un deuxième film, Happy Few. Entre ces deux longs métrages, il signe l’image de Notre étrangère, de Sarah Bouyain, et de Stella, troisième long métrage de Sylvie Verheyde qu’il retrouve quelques années plus tard pour Confessions d’un enfant du siècle (présent à Cannes en 2012). Sa carrière se poursuit avec Audrey Fouché pour Memories Corner et avec Marion Vernoux pour Les Beaux jours. Hippocrate, projeté en clôture de la Semaine de la critique, est le deuxième film de Thomas Lilti et l’occasion pour Nicolas Gaurin de travailler avec ce réalisateur pour la première fois.

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin parle de son travail sur "Confessions d’un enfant du Siècle" de Sylvie Verheyde
Le 19e siècle à travers la caméra Alexa

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Nicolas Gaurin est issu des rangs de La fémis (promotion 1999). Après quelques années d’assistanat et des films courts en tant que chef opérateur, il signe son premier long métrage en 2005 Douche froide, d’Anthony Cordier. En 2007, il rencontre Sylvie Verheyde à l’occasion d’un téléfilm pour Arte Sang froid, puis continue sa collaboration avec elle sur Stella l’année suivante.
Depuis il a également signé l’image de Happy Few, d’Anthony Cordier, Notre étrangère, de Sarah Bouyain et Memories Corner, d’Audrey Fouché.
Confessions d’un enfant du Siècle est adapté de l’unique roman d’Alfred de Musset ; il marque notamment les débuts à l’écran de la rock star britannique Pete Doherty dans le rôle principal.

Articles (30)

"Killer Coaster", une comédie noire et à paillettes mise en couleurs par Christophe Graillot avec des objectifs Zeiss Radiance

Optiques

Les sœurs Lamy plongées dans une affaire de meurtres en série horrifiques chez les forains de Palavas-les-Flots, pendant la Coupe du monde de football de 1998 [la seule, la vraie NDLR] : cette seule description dit tout, et finalement, pas grand-chose, de l’objet inattendu qu’est la série "Killer Coaster", co-écrite et réalisée par Nikola Lange pour Amazon Prime. Haute en couleurs au propre comme au figuré, la série allie une certaine imagerie "Redneck" à l’enquête burlesque à la française, et la poésie des manèges qui brillent la nuit aux cadavres toutes entrailles dehors. Christophe Graillot, directeur de la photographie familier des plateaux à hautes exigences esthétiques et techniques, fait ses classes dans le film de genre et n’a peur ni du noir, ni du fuchsia-turquoise-paillettes, patinés par l’alliance d’une Arri Alexa 35 et des optiques Zeiss Radiance. (HdR)

Le Prix "Découverte Leitz Cine du court métrage" 2023 décerné

Festival de Cannes 2023

Le jury de la 62e Semaine de la Critique, présidé par Audrey Diwan et entourée, entre autres, du directeur de la photographie portugais Rui Poças, AIP, ABC, a annoncé son palmarès lors de la soirée de clôture, mercredi 24 mai. Le Grand Prix a été attribué à Tiger Stripes, d’Amanda Nell Eu, photographié par Jimmy Gimferrer, et le Prix Découverte Leitz Cine du court métrage à Boléro, de Nans Laborde-Jourdàa, photographié par Manuel Bolaños.

Conférence AFC "La restauration des films"
Par Pascale Marin, AFC

Camerimage 2022

Intervenants pour l’AFC, Laurent Dailland et Jean-Marie Dreujou, présents à Toruń, et Caroline Champetier, dans un entretien filmé au préalable. Audrey Birrien, responsable gestion de projet, et Benjamin Alimi, directeur du laboratoire Hiventy Classics. La discussion était modérée par Clémence Thurninger.

Molière 2022 de la Création visuelle et sonore

Scènes et Lumières

Lors de la 33e cérémonie des Molières, qui s’est déroulée le 30 mai 2022 aux Folies Bergère à Paris, le Molière de la Création visuelle et sonore, qui réunit depuis une dizaine d’années décors ou scénographie, costumes, lumière et son, a été attribué au Voyage de Gulliver. La mise en scène étant de Christian Hecq et Valérie Lesort, la scénographie est signée Audrey Vuong, les costumes, Vanessa Sannino, et la lumière, Pascal Laajili.

Mon Festival de Cannes 2021
Par Laurent Dailland, AFC

Festival de Cannes 2021

Le Festival de Cannes 2021 a été pour moi un évènement exceptionnel. Moi qui n’y étais jamais vraiment allé, la même année je me retrouve membre du Jury de la Caméra d’or, un film que j’ai éclairé, Aline, est en Sélection officielle Hors compétition, Agnès Godard reçoit le Prix Angénieux.

Articles (2)

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin parle de son travail sur "Hippocrate", de Thomas Lilti

Les entretiens au Festival de Cannes

Nicolas Gaurin a fait ses premiers pas comme directeur de la photographie auprès d’Anthony Cordier pour Douches froides, collaboration suivie d’un deuxième film, Happy Few. Entre ces deux longs métrages, il signe l’image de Notre étrangère, de Sarah Bouyain, et de Stella, troisième long métrage de Sylvie Verheyde qu’il retrouve quelques années plus tard pour Confessions d’un enfant du siècle (présent à Cannes en 2012). Sa carrière se poursuit avec Audrey Fouché pour Memories Corner et avec Marion Vernoux pour Les Beaux jours. Hippocrate, projeté en clôture de la Semaine de la critique, est le deuxième film de Thomas Lilti et l’occasion pour Nicolas Gaurin de travailler avec ce réalisateur pour la première fois.

Le directeur de la photographie Nicolas Gaurin parle de son travail sur "Confessions d’un enfant du Siècle" de Sylvie Verheyde
Le 19e siècle à travers la caméra Alexa

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Nicolas Gaurin est issu des rangs de La fémis (promotion 1999). Après quelques années d’assistanat et des films courts en tant que chef opérateur, il signe son premier long métrage en 2005 Douche froide, d’Anthony Cordier. En 2007, il rencontre Sylvie Verheyde à l’occasion d’un téléfilm pour Arte Sang froid, puis continue sa collaboration avec elle sur Stella l’année suivante.
Depuis il a également signé l’image de Happy Few, d’Anthony Cordier, Notre étrangère, de Sarah Bouyain et Memories Corner, d’Audrey Fouché.
Confessions d’un enfant du Siècle est adapté de l’unique roman d’Alfred de Musset ; il marque notamment les débuts à l’écran de la rock star britannique Pete Doherty dans le rôle principal.