Benoît Jacquot

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (19)

Death of cinematographer Romain Winding, AFC (1951-2023)

Romain Winding

With the death of cinematographer Romain Winding on Thursday 20th July 2023, the AFC has lost one of its most lovable members. He passed away at the age of 71 at his house in Chambonas (Ardèche, France). Over the course of nearly 30 years, Romain shot, with elegance, sensitivity and simplicity, around sixty feature films and made-for-television movies. Here, we retrace his steps.

Décès du directeur de la photographie Romain Winding, AFC (1951-2023)

Romain Winding

Avec la disparition du directeur de la photographie Romain Winding, jeudi 20 juillet 2023, l’AFC perd une de ses figures les plus attachantes. Âgé de 71 ans, il s’est éteint dans la maison qu’il occupait à Chambonas (Ardèche). Pendant presque 30 ans, Romain aura photographié avec élégance, sensibilité et simplicité, une soixantaine de longs métrages et téléfilms. Nous retraçons ici son parcours.

Quand Romain Winding dialoguait avec Georges de Genevraye

Romain Winding

Dans le numéro 4, de décembre 1995, des Cahiers de l’AFC, était paru sous le titre "Le Stress de l’Opérateur", un entretien entre Romain Winding et un jeune opérateur, Georges de Genevraye. Au cours de ce premier tiers de sa carrière, Romain avait déjà tourné quatre films avec Jean-Claude Brisseau, il avait aussi collaboré avec les réalisateurs Pascal Kané, Christian Vincent, Benoît Jacquot, Romain Goupil, Bernard Stora... Georges de Genevraye revient sur la genèse de ces rencontres dont nous avons extrait quelques propos de Romain.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Aux aguets
Présentation de la rétrospective Caroline Champetier à la Cinémathèque française, par Bernard Payen

Cinémathèque française

Comment approcher et saisir l’intimité extrême de personnages cinématographiques ? La directrice de la photographie Caroline Champetier, en 33 ans et environ 70 films, a su répondre à cette question en nouant des liens fidèles avec les cinéastes Xavier Beauvois, Jacques Doillon, Claude Lanzmann, Benoit Jacquot, établissant également des ponts entre Jean-Luc Godard, Arnaud Desplechin, Philippe Garrel et Leos Carax, sans oublier Nobuhiro Suwa ou Amos Gitai. Elle continue d’accompagner de jeunes cinéastes, comme le palestinien Tawfik Abu Wael ou récemment Hélène Zimmer.

Romain Winding, AFC, César 2013 de la Meilleure Photo

Les César

Lors de la 38e cérémonie de remise des César qui s’est tenue au Théâtre du Châtelet à Paris le vendredi 22 février 2013, le César de la meilleur photographie a été attribué à Romain Winding, AFC, pour Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot. Le César du meilleur film a été décerné à Amour, réalisé par Michael Haneke et photographié par Darius Khondji, AFC, ASC.

Cinematographer Caroline Champetier, AFC, discusses her work on "Holy Motors" by Léos Carax

Les entretiens au festival de Cannes

Caroline Champetier, AFC, has worked alongside Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin and Xavier Beauvois, to name a few. It was thanks to the success of Of Gods and Men (Des hommes et des dieux) that she won the César award for Best Cinematography in 2001. Her work has been frequently selected for competition in the Cannes Film Festival (The Sentinel, Don’t Forget You’re Going to Die, The School of Flesh, H Story, Tokyo, Of Gods and Men), she is back this year with Holy Motors, the first new feature-length film by Léos Carax in eleven years. This film reprises ten characters, including the character invented during their 2008 collaboration on the Merde segment from the skit-based film Tokyo, also directed by Michel Gondry and Bong Joon Ho).

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Holy Motors" de Léos Carax

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier, AFC, a collaboré avec Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin et Xavier Beauvois, entre autres. C’est d’ailleurs à l’occasion du succès de Des hommes et des dieux qu’elle a remporté le César de la Meilleure photographie en 2011.
Habituée des sélections cannoises (La Sentinelle, N’oublie pas que tu vas mourir, L’Ecole de la chair, H/Story, Tokyo, Des hommes et des dieux), elle revient cette année avec Holy Motors, le nouveau long métrage de Léos Carax après onze ans d’absence. Un film qui reprend parmi dix autres personnages celui de leur collaboration en 2008 (le segment Merde du film à sketchs Tokyo, réalisés également par Michel Gondry et Bong Joon Ho).

Articles (10)

Cinematographer Romain Winding, AFC, speaks about his work on "Les Adieux à la Reine", a film by Benoît Jacquot

Propos et entretiens

Les Adieux à la reine (after the eponymous novel by Chantal Thomas) tells the story of Sidonie (Léa Seydoux), who was Marie Antoinette’s (Diane Kruger) reader, who was fascinated by the Queen. The story unfolds at Versailles during the regime’s last days of July 14-16 1789.
This is the eighth film I’ve shot with Benoît Jacquot. We are used to and trust one another, which allows us to become even more creative every time we work together.

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, à propos du film "L’Exercice de l’état" de Pierre Schoeller

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Julien Hirsch, AFC, a été longtemps l’assistant de Caroline Champetier, AFC. Cette expérience lui a permis de participer au travail d’images très variées pour des réalisateurs aussi différents qu’Arnaud Desplechin, Benoît Jacquot, Jean-Luc Godard ou André Téchiné... Parallèlement à sa carrière d’assistant, il a aussi signé l’image de nombreux courts et moyens métrages. Depuis Drancy avenir, son premier long en tant qu’opérateur, il a depuis tourné Notre musique de Jean-Luc Godard, La Fille du RER d’André Téchiné ou Lady Chatterley de Pascale Ferran, pour lequel il obtint le César 2007 de la meilleure photographie.
Après Versailles et Zéro défaut, il retrouve le réalisateur Pierre Schoeller (qui fut le scénariste des La Vie rêvée des anges) sur son troisième long métrage.

Entretien avec la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, à propos du film "Des hommes et des dieux" de Xavier Beauvois
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier a commencé sa carrière avec les " Dinosaures " du cinéma français – Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Claude Lanzmann –, puis tourné avec la plupart des auteurs de la génération suivante : Benoît Jacquot, Philippe Garrel, Jacques Doillon, Chantal Akerman, André Téchiné, en rencontrant le courant montant avec Arnaud Desplechin, Xavier Beauvois, Laetitia Masson, Nobuhiro Suwa et Noami Kawase au Japon.
Aujourd’hui, Tawfik Abu Wael en Palestine, Valérie Mréjen et d’autres lui ouvrent l’imaginaire d’une quatrième génération de cinéastes. Elle pense que le cinéma est fait pour voyager dans le temps et dans l’espace et rêve d’éclairer une comédie.

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de "Cleveland Vs. Wall Steet", un documentaire de Jean-Stéphane Bron
En sélection de la Quinzaine des Réalisateurs 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après une formation à Louis-Lumière, Julien Hirsch assiste Caroline Champetier sur les films de Téchiné, Doillon, Jacquot… Il signe son premier long métrage à la lumière, en collaboration avec Christophe Pollock, avec Jean-Luc Godard pour Éloge de l’amour en 2001, puis travaille avec Laurence Ferreira-Barbosa, André Téchiné, Benoît Jacquot, Pascal Ferran… Il remporte le César de la meilleure photographie pour Lady Chatterley de Pascale Ferran en 2007.
Jean-Stéphane Bron, documentariste suisse, réalise La ßonne conduite et Le Génie helvétique, puis une fiction en 2006 Mon frère se marie. Son long métrage documentaire Cleveland Vs. Wall Steet est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.
Julien étant en tournage à Venise pour le prochain film d’André Téchiné, l’entretien avec lui n’a pas pu avoir lieu et s’est soldé par des échanges électroniques et le texte à suivre…

Merde
de Leos Carax, un des trois chapitres de "Tokyo !" photographié par Caroline Champetier, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Tokyo ! est une trilogie cinématographique ayant pour décor la ville de Tokyo. Trois réalisateurs évoquent la capitale japonaise par des moyens métrages très personnels : Michel Gondry avec Interior Design, Leos Carax avec Merde et le Coréen Joon-ho Bong avec Shaking Tokyo.
Caroline Champetier – collaboratrice de Jean-Luc Godard, Jacques Doillon, Benoît Jacquot, Xavier Beauvois, Nobuhiro Suwa et, récemment, d’Amos Gitaï et de Naomi Kawase – signe la photo de Merde et nous parle de sa première collaboration avec Leos Carax.

Le Festival de Venise annonce la sélection officielle
de sa 63e édition

Festivals

Plusieurs films français ou en co-production et photographiés par des membres de l’AFC se trouvent dans cette sélection :

  • L’Intouchable de Benoît Jacquot, photographié par Caroline Champetier, avec Isild Le Besco, Bérangère Bonvoisin, Marc Barbé
  • Private Fears in Public Places (Petites peurs partagées) d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, avec Lambert Wilson, Sabine Azema, André Dussollier, Laura Morante, Pierre Arditi, Isabelle Carré (France, Italie)
  • Nuovomondo (The Golden Door) d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Godard, avec Charlotte Gainsbourg, Vincenzo Amato, Francesco Casisa (Italie, France)

Et hors-compétition :

  • Quelques jours en septembre de Santiago Amigorena, photographié par Christophe Beaucarne, avec Juliette Binoche, John Turturro, Sara Forestier, Nick Nolte (France, Italie).

57e Festival de Cannes

Chiffres et statistiques

21 films présentés en compétition officielle, hors compétition, à Un Certain Regard, à la Quinzaine des réalisateurs et à la Semaine Internationale de la Critique ont été soutenus par le CNC :
aussi :
Aides au développement pour les films du Sud
Or (Mon trésor) de Keren Yedaya, Whisky de Juan Pablo Rebella, Pablo Stoll
(Source CNC)

Avance sur recettes (avant et après réalisation)
Clean d’Olivier Assayas, Exils de Tony Gatlif, Dixième Chambre : instants d’audience de Raymond Depardon, Mondovino de Jonathan Nossiter, Salvador Allende de Patricio Guzman, A tout de suite de Benoît Jacquot, Nelly de Laure Duthilleul, Dans les champs de bataille de Danielle Arbid, Mur de Simone Bitton, L’Après-midi de Monsieur Andesmas de Michelle Porte, Brodeuses d’Eléonore Faucher.

Aide aux films en langue étrangère
Alexandrie - New York de Youssef Chahine
La Femme est l’avenir de l’homme de Hong Sang-Soo

Fonds Sud
Tropical Malady de Apichatpong Weerasethakul, Mooladé d’Ousmane Sembène, Terre et cendres de Atiq Rahimi, La Porte du soleil de Yousry Nasrallah, Cronicas de Sebastian Cordero, Schizo de Gulshad Omarova

Un Certain Regard
Cannes 2004

Un Certain Regard

Moolaade d’Ousmane Sembene photographié par Dominique Gentil. « La force de ce film est son sujet. Quatre fillettes d’un village s’enfuient et demandent la protection, le " Moolade ", à une femme pour échapper à la cérémonie d’excision qui leur était destinée.
Tout le film est palabre à propos de ce rite dont chaque groupe, les femmes, les hommes, les imams, cherchent à justifier l’obligation.

A tout de suite de Benoît Jacquot photographié par Caroline Champetier

Terre et cendres d’Atiq Rahimi, photographié par Eric Guichard.

Articles (30)

Emmanuelle Collinot talks about her choices for Sophie Fillières’s "This Life of Mine"
By Brigitte Barbier

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Sophie Fillières’ filming of Agnès Jaoui, who plays Barberie Bichette in Ma vie, ma gueule (This Life of Mine), tells the story of a woman in her mid-fifties. Her loyal collaborator, Emmanuelle Collinot, shot the director’s last film before she died just a few weeks after shooting ended. The pitch of the film "how to deal with oneself, with death, with life in short..." particularly resonates for Ma vie, ma gueule, which opens the 2024 Quinzaine des Cinéastes. (BB)

Emmanuelle Collinot parle de ses choix à l’image pour "Ma vie, ma gueule", de Sophie Fillières
Par Brigitte Barbier

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Raconter un moment de la vie d’une femme passé la cinquantaine, Sophie Fillières l’a fait avec humour et délicatesse en filmant Agnès Jaoui qui incarne Barberie Bichette dans Ma vie, ma gueule. C’est sa fidèle collaboratrice, Emmanuelle Collinot, qui signe l’image du dernier film de la réalisatrice, décédée quelques semaines après la fin du tournage. Le pitch du film "comment faire avec soi-même, avec la mort, avec la vie en somme…" résonne particulièrement pour Ma vie, ma gueule, qui ouvre la Quinzaine des Cinéastes 2024. (BB)

Les 1ers Prix AFC annoncés

Les Prix AFC

La première édition des Prix AFC, récompensant l’excellence du travail de direction de la photographie et dont la cérémonie de remise a eu lieu, mercredi 7 février 2024, dans le cadre du 24e Micro Salon, a été l’occasion, pour quatre personnalités du cinéma, de remettre leur trophée aux lauréats.

Annoucing the winners of the first AFC Awards

Les Prix AFC

During the Awards ceremony for the first-ever AFC Awards, recognizing excellence in cinematography, which took place on Wednesday 7 February 2024, as part of the 24th annual Micro Salon, the Awards winners were revealed by four personalities from the cinema.

Introducing the nominees for the AFC Awards

Les Prix AFC

Introducing the cinematographers nominated in one of the four sections of the AFC Awards. As a reminder, the winners will be announced at the award ceremony on 8 February 2024 (during the AFC Micro Salon).

Présentation des nommés pour les Prix AFC

Les Prix AFC

Présentation des directeurs et directrice de la photographie nommées dans l’une des quatre sections des Prix AFC. Rappelons que les Lauréats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix qui aura lieu le 7 février 2024 durant le Micro Salon AFC.

TSF s’entretient avec le directeur de la photographie Benoît Jaoul pour "Chien de la casse", de Jean-Baptiste Durand

Technique

Ce film est un succès. Un succès atypique. Un succès de cinéma. Un succès en salle de cinéma !
Un nombre de séances et de spectateurs que l’on a vu augmenter, au fur et à mesure que les semaines d’exploitation passent, bien après la sortie du 19 avril 2023. Ce "petit film", soutenu par les productrices d’Insolence Productions, tient bon le cap et peut être aujourd’hui encore découvert ou revu… en salles ! Après 23 semaines d’exploitation, alors que ces mots sont écrits. Prix du Public au Festival d’Angers, c’est justement un film fort des attaches qu’il entretient avec un public diversifié, toujours spécialement et personnellement touché par le film quand il sort (même après plusieurs visions) de la salle.

Death of cinematographer Romain Winding, AFC (1951-2023)

Romain Winding

With the death of cinematographer Romain Winding on Thursday 20th July 2023, the AFC has lost one of its most lovable members. He passed away at the age of 71 at his house in Chambonas (Ardèche, France). Over the course of nearly 30 years, Romain shot, with elegance, sensitivity and simplicity, around sixty feature films and made-for-television movies. Here, we retrace his steps.

Décès du directeur de la photographie Romain Winding, AFC (1951-2023)

Romain Winding

Avec la disparition du directeur de la photographie Romain Winding, jeudi 20 juillet 2023, l’AFC perd une de ses figures les plus attachantes. Âgé de 71 ans, il s’est éteint dans la maison qu’il occupait à Chambonas (Ardèche). Pendant presque 30 ans, Romain aura photographié avec élégance, sensibilité et simplicité, une soixantaine de longs métrages et téléfilms. Nous retraçons ici son parcours.

Articles (17)

Quand Romain Winding dialoguait avec Georges de Genevraye

Romain Winding

Dans le numéro 4, de décembre 1995, des Cahiers de l’AFC, était paru sous le titre "Le Stress de l’Opérateur", un entretien entre Romain Winding et un jeune opérateur, Georges de Genevraye. Au cours de ce premier tiers de sa carrière, Romain avait déjà tourné quatre films avec Jean-Claude Brisseau, il avait aussi collaboré avec les réalisateurs Pascal Kané, Christian Vincent, Benoît Jacquot, Romain Goupil, Bernard Stora... Georges de Genevraye revient sur la genèse de ces rencontres dont nous avons extrait quelques propos de Romain.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Aux aguets
Présentation de la rétrospective Caroline Champetier à la Cinémathèque française, par Bernard Payen

Cinémathèque française

Comment approcher et saisir l’intimité extrême de personnages cinématographiques ? La directrice de la photographie Caroline Champetier, en 33 ans et environ 70 films, a su répondre à cette question en nouant des liens fidèles avec les cinéastes Xavier Beauvois, Jacques Doillon, Claude Lanzmann, Benoit Jacquot, établissant également des ponts entre Jean-Luc Godard, Arnaud Desplechin, Philippe Garrel et Leos Carax, sans oublier Nobuhiro Suwa ou Amos Gitai. Elle continue d’accompagner de jeunes cinéastes, comme le palestinien Tawfik Abu Wael ou récemment Hélène Zimmer.

Romain Winding, AFC, César 2013 de la Meilleure Photo

Les César

Lors de la 38e cérémonie de remise des César qui s’est tenue au Théâtre du Châtelet à Paris le vendredi 22 février 2013, le César de la meilleur photographie a été attribué à Romain Winding, AFC, pour Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot. Le César du meilleur film a été décerné à Amour, réalisé par Michael Haneke et photographié par Darius Khondji, AFC, ASC.

Cinematographer Caroline Champetier, AFC, discusses her work on "Holy Motors" by Léos Carax

Les entretiens au festival de Cannes

Caroline Champetier, AFC, has worked alongside Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin and Xavier Beauvois, to name a few. It was thanks to the success of Of Gods and Men (Des hommes et des dieux) that she won the César award for Best Cinematography in 2001. Her work has been frequently selected for competition in the Cannes Film Festival (The Sentinel, Don’t Forget You’re Going to Die, The School of Flesh, H Story, Tokyo, Of Gods and Men), she is back this year with Holy Motors, the first new feature-length film by Léos Carax in eleven years. This film reprises ten characters, including the character invented during their 2008 collaboration on the Merde segment from the skit-based film Tokyo, also directed by Michel Gondry and Bong Joon Ho).

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Holy Motors" de Léos Carax

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier, AFC, a collaboré avec Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin et Xavier Beauvois, entre autres. C’est d’ailleurs à l’occasion du succès de Des hommes et des dieux qu’elle a remporté le César de la Meilleure photographie en 2011.
Habituée des sélections cannoises (La Sentinelle, N’oublie pas que tu vas mourir, L’Ecole de la chair, H/Story, Tokyo, Des hommes et des dieux), elle revient cette année avec Holy Motors, le nouveau long métrage de Léos Carax après onze ans d’absence. Un film qui reprend parmi dix autres personnages celui de leur collaboration en 2008 (le segment Merde du film à sketchs Tokyo, réalisés également par Michel Gondry et Bong Joon Ho).

Cinematographer Romain Winding, AFC, speaks about his work on "Les Adieux à la Reine", a film by Benoît Jacquot

Propos et entretiens

Les Adieux à la reine (after the eponymous novel by Chantal Thomas) tells the story of Sidonie (Léa Seydoux), who was Marie Antoinette’s (Diane Kruger) reader, who was fascinated by the Queen. The story unfolds at Versailles during the regime’s last days of July 14-16 1789.
This is the eighth film I’ve shot with Benoît Jacquot. We are used to and trust one another, which allows us to become even more creative every time we work together.

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, à propos du film "L’Exercice de l’état" de Pierre Schoeller

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Julien Hirsch, AFC, a été longtemps l’assistant de Caroline Champetier, AFC. Cette expérience lui a permis de participer au travail d’images très variées pour des réalisateurs aussi différents qu’Arnaud Desplechin, Benoît Jacquot, Jean-Luc Godard ou André Téchiné... Parallèlement à sa carrière d’assistant, il a aussi signé l’image de nombreux courts et moyens métrages. Depuis Drancy avenir, son premier long en tant qu’opérateur, il a depuis tourné Notre musique de Jean-Luc Godard, La Fille du RER d’André Téchiné ou Lady Chatterley de Pascale Ferran, pour lequel il obtint le César 2007 de la meilleure photographie.
Après Versailles et Zéro défaut, il retrouve le réalisateur Pierre Schoeller (qui fut le scénariste des La Vie rêvée des anges) sur son troisième long métrage.

Films (28)