Benoît Magimel

Interprétation

Résultats de la recherche

Films (111)

Articles (100)

Antony Diaz parle de la photographie de "Carbone", d’Olivier Marchal

Technique

Le directeur de la photographie Antony Diaz signe la superbe photographie de Carbone, le nouveau film policier d’Olivier Marchal, avec un Benoît Magimel au sommet. Pour donner toute son ampleur au long métrage et créer une image élégante et brillante, il s’est appuyé sur deux Alexa Mini et des optiques Arri Master Anamorphic.

L’éditorial de la Lettre de mai 2010

Editoriaux de la Lettre

Mai reste le mois du cinéma mondial, festival de Cannes oblige. Depuis 60 ans, ses directeurs et délégués gèrent habilement les rapports de force entre l’industrie et la création et permettent aux films d’arriver libres et égaux sur les écrans du festival.
Chaque année de nouvelles cinématographies apparaîssent, venant de pays dont l’industrie n’existe pas encore mais dont on voit qu’ils ont besoin d’un imaginaire cinématographique, comme le miroir nécessaire à leur évolution.

Editorial de janvier 2005 : Quatre-vingts
par Eric Guichard

Editoriaux de la Lettre

Ainsi, avec l’arrivée en janvier d’Yves Lafaye, Pascal Poucet et Jean-Louis Vialard, nous voici quatre-vingts membres actifs.
En ce début d’année 2005, je veux saluer et remercier chaleureusement les membres actifs et les membres associés, fondateurs de l’AFC. Ils peuvent êtres fiers de leur bébé.

Au fil des jours
photos de Romain Winding

Samedi 21 mai

Romain Winding, AFC, membre du jury de la Caméra d’Or, livre ses " vues " du festival en prenant une photo par jour estampillée " Kodak ".
Avec l’aimable autorisation de notre associé Kodak, nous vous en montrons quelques-unes, accompagnées d’autres, inédites.

  • Pour consulter l’album de Kodak, allez sur le site www.kodak.com/go/cannes (cliquer sur Cannes 2005 Photo of the Day).
  • Pour voir la galerie inédite " sous une loupe ", cliquez sur l’icône ci-dessous

Quelques photos au fil des jours
prises par Romain Winding et Sylvie Biscioni

festival de Cannes 2005

Nous vous avons présenté au jour le jour une des photos prises pendant la durèe du Festival de Cannes par Romain Winding, membre du jury de la Caméra d’Or.

  • Retrouvez les photos exclusives en visitant le site de Kodak www.kodak.com/go/cannes (cliquez sur Cannes 2005 Photo of the Day),
  • ou en allant sur Au fil des jours
    où vous pourrez voir tous les clichés inédits de Romain

Sylvie Biscioni, photographe qui avait œuvré pour le livre En lumière consacré aux directeurs de la photographie et initié par Kodak, nous a gentiment offert deux photos prises pendant le Festival.

  • Pour les voir, allez dans la rubrique
    Cannes 2005 (colonne de gauche)
    ou cliquez sur Le regard

Editorial de La lettre 145
d’Eric Guichard

Editoriaux de la Lettre

L’assemblée générale extraordinaire réunie le 25 juin a été riche en échanges d’idées, passionnés et passionnants, preuve que l’AFC et ses membres se préoccupent de la place du directeur de la photographie, de son rôle et de ses devoirs.

Suite à la 11e édition du Micro Salon, l’AFC exprime ses plus vifs remerciements...
par Jean-Noël Ferragut et Eric Guichard

2011

Chaque année, depuis 2001, le fait d’organiser le Micro Salon, pour une association telle que l’AFC, tient à peu de chose près du miracle... S’il s’est produit une nouvelle fois, ce n’est pas uniquement dû à la volonté acharnée de quelques-uns mais grâce à l’aide efficace et sans faille offerte par nombre d’organismes, sociétés et personnes sans lesquels le Micro Salon ne pourrait se tenir.
Qu’au nom des directeurs de la photographie de l’AFC, ils en soient vivement, chaleureusement et personnellement remerciés...

Interview with cinematographer Guillaume Schiffman, AFC, about his work on Michel Hazanvicius’ film "Redoubtable"
"Shooting Godard", by François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

This unexpected biopic on Jean-Luc Godard’s life was a brave project by Michel Hazanavicius. The movie lover and director of hit comedies OSS 117 and The Artist decided to pay a trenchant tribute to the internationally-renowned symbol of the Nouvelle Vague.
Shooting this out-of-the-ordinary film suddenly took on a personal and emotional dimension for Guillaume Schiffman, AFC, because of the family relationship between him and the emblematic director of the Nouvelle Vague.

Mettons les paillettes de côté
Cannes 2005 vu par Laurent Dailland

Billets d’humeur

Pour me rendre chez Fuji mes hôtes, une courte promenade sur la Croisette me replonge dans quelques souvenirs : mon premier passage au festival de Cannes... C’était en 1993. Comme beaucoup d’entre nous j’ai travaillé sur de nombreux films qui auraient dû " aller à Cannes " ! (Cela ne s’est d’ailleurs jamais présenté !). Accompagné de mon ami Pascal Gennesseaux et de deux caméras Panavision, nous étions là pour tourner les premières images de La Cité de la peur, le film des " Nuls ". Et c’est là que j’ai rencontré le comédien Alain Chabat, qui ne savait pas encore qu’il serait un jour réalisateur ! Je dois l’admettre : « On fait des rencontres, à Cannes. »

A propos du "Redoutable", de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC
"Filmer Godard", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Un projet courageux que cet inattendu biopic consacré à Jean-Luc Godard de la part de Michel Hazanavicius. Ce réalisateur de comédies à succès (OSS 117, The Artist), et cinéphile a décidé de rendre un hommage mordant à l’icône mondiale de la nouvelle vague. Pour Guillaume Schiffman, AFC, le tournage de ce film pas comme les autres a soudain pris une dimension personnelle et sentimentale en raison des liens familiaux qui unissent le chef opérateur au réalisateur emblème de la nouvelle vague.

Où Caroline Champetier, AFC, parle de "Nuytten/Film", qu’elle a réalisé sur Bruno Nuytten et son travail
Documentaire projeté en avant-première le 5 juillet 2015 au FID de Marseille

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Sélectionné au festival FID de Marseille, le documentaire réalisé par Caroline Champetier sur Bruno Nuytten sera projeté le 5 juillet en avant-première. La réalisatrice et directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, nous parle de ce portrait sensible d’une légende de l’image de film qui a brutalement décidé de mettre un terme à sa carrière après douze années continues de travail sur les plus grands films français des années 1980. (FR)

Jean-François Hensgens, AFC, SBC
Présenté par Eric Guichard

Nouveaux venus à l’AFC

Cher Jean-François, au cours de ces dernières années, nous nous sommes croisés et nous avions en commun d’avoir chacun travaillé avec Arnaud Sélignac.
Mais ce fut surtout à Plus Camerimage, que nous avons pu approfondir nos discussions.
Camerimage est ainsi un lieu unique où toutes nos motivations ne sont qu’image et travail. En discutant, j’ai pu ainsi mieux te connaître et découvrir que tes préoccupations étaient les nôtres.

L’éditorial de la Lettre de septembre 2010
par Caroline Champetier

Editoriaux de la Lettre

Il y aurait plusieurs façons de raconter ou de renseigner nos associés sur ce qu’est le Dialogue-Actif. Autant de manières que de directeurs photo membres de l’AFC. Je pourrais également partir de la réunion historique du 19 juin qui a vu 37 d’entre nous se réunir, dont certains n’étaient jamais venus à aucune assemblée (53 étaient représentés), pour essayer de définir une conduite, comme on le dit en musique, devant la situation qui entame plus ou moins violemment la cohérence de nos métiers.

William Lubtchansky
par Caroline Champetier, AFC

William Lubtchansky

Willy je m’adresse à toi, tant le sentiment est violent d’une conversation interrompue.
Depuis plusieurs mois, années même, il nous était venu à l’esprit, Bob Alazraki, Jean-Pierre Beauviala et moi de nous entretenir avec toi, bien sûr autour de ton impressionnante carrière, à propos de films précis que tu as magnifiés par ta vision, mais aussi au sujet de ta vie dont chacun ici connaît des parcelles plus ou moins étendues, car derrière ton extraordinaire aisance humaine, faite de générosité, d’instinct, de timidité aussi, tu étais un homme secret, mystérieux, qui cachait ses effrois, on allait avec toi de découverte en découverte, on voyageait, comme tes ancêtres sans doute.

Bienvenue à Antoine Monod
par Laurent Dailland

Nouveaux venus à l’AFC

Le directeur de la photographie Antoine Monod, nouveau membre actif de l’AFC, nous est présenté par Laurent Dailland, l’un de ses parrains.

Antoine tourne actuellement son 6e long métrage. Il est devenu membre actif juste au début du tournage, nouvelle qui, m’a–t-il dit, lui a donné confiance, tout simplement…
Voilà quelqu’un qui croit à l’AFC et qui défendra bec et ongles la " cinématographie ".

Editorial of the AFC Newsletter 186, April 2009
by Caroline Champetier, president of the AFC

Editoriaux de la Lettre

As Veronique Cayla (director of the French National Cinema Center) pointed out during her 2009 new year greeting, there is still as much money for film as ever.
But today the "sources" where producers seek funding for their films have multiplied : TV channels, regions, Sofica, tax credits, etc. This brings together non-converging co-producers, each protecting their own investment and the film can easily deviate from its original draft. But in no way does this multiplication imply a lack of money.
How is it then that our work tools have become so degraded ?

L’éditorial de la Lettre de septembre 2009 Que signifie "la rentrée" pour un directeur de la photographie ?
par Caroline Champetier

Editoriaux de la Lettre

Chaque situation est particulière, il y a ceux qui ont tourné tout l’été et ne seront pas dépourvus quand la bise sera venue, ceux auxquels l’été n’a pas souri et qui ont peut-être de jeunes enfants auxquels ils feront faire leurs premiers pas vers l’école, ceux qui ont sagement soufflé quelques semaines et repartent en tournage quand la lumière naturelle est encore belle.
Collectivement, pour une association comme la notre, la rentrée c’est poursuivre et recommencer les réflexions et les manifestations qui nous occupent et préoccupent en dépassant dans la mesure du possible nos situations individuelles.

Imago "Inspiration !" Seminar
by Eric Guichard, AFC

La fédération Imago

"Inspiration !", the seminar organized by Imago, the European Federation of directors of photography, was held in Copenhagen (Denmark) from October 31 to November 2, 2008.
First, let me express my warmest thanks to the Imago team, its chairman Nigel Walters, BSC, Jan Weincke, president of the DDF, Andreas Fischer-Hansen, DDF, Paul Rene Roestad, FNF and Tina Sorensen, head to the National Film School of Denmark, who welcomed all the participants. The team organized this seminar in a seamless and, above all, friendly fashion, with a theme, entitled "Inspiration", which was far from easy to develop.

Séminaire Imago "Inspiration !"
par Eric Guichard

La fédération Imago

" Inspiration ! ", le séminaire organisé par la fédération européenne des directeurs de la photographie Imago, s’est déroulé à Copenhague (Danemark) du 31 octobre au 2 novembre 2008.
Tout d’abord, je voudrais exprimer mes remerciements les plus chaleureux à l’équipe d’Imago, son président Nigel Walters, BSC, Jan Weincke, président de la DDF, Andreas Fischer-Hansen, DDF, Paul René Roestad, FNF, et Tina Sorensen, responsable auprès de l’Ecole nationale de cinéma du Danemark, qui accueillait l’ensemble des participants. Cette équipe a organisé de manière impeccable, et surtout conviviale, ce séminaire autour d’un thème dont l’intitulé " Inspiration ! " n’était pas si évident à développer.

L’éditorial de la Lettre de novembre 2009
par Caroline Champetier

Editoriaux de la Lettre

A elle seule, la soirée d’ouverture du Festival international de Tokyo où
j’étais membre du jury aux cotés d’Alejandro Inarritu (président) de Mieko Harrada, Jerzy Skolimowski, Yoo Ji Tae et Masamichi Matsumoto, pourrait être le sujet d’une réflexion approfondie sur la représentation du monde dans l’art cinématographique aujourd’hui.

Editorial de décembre 2004
par Eric Guichard

Editoriaux de la Lettre

La nouvelle est tombée le 27 novembre.
Par décision du tribunal administratif de Paris, le film de Jean-Pierre Jeunet n’est plus considéré comme européen et, par extension, français.
Il ne s’agit pas, ici, de contester la décision du tribunal et il ne nous appartient pas de juger cette décision.

Une photo par jour
par Romain Winding

Mardi 17 mai

Romain Winding, AFC, membre du jury de la Caméra d’Or, livre ses " vues " du festival en prenant une photo par jour estampillée " Kodak ".

Pour voir cette photo " sous la loupe ", cliquez sur l’icône ci-dessous

Mécène de la Caméra d’Or, Kodak propose la galerie Une photo par Jour, photos prises par Romain, sur le site www.kodak.com/go/cannes (cliquer sur Cannes 2005 Photo of the Day).

Cannes 2003, malgré la morosité : un bon cru pour l’AFC...
par Eric Guichard

festival de Cannes 2003

Fuji m’ayant sollicité de longue date comme invité d’honneur, je me devais aussi d’endosser mes nouveaux habits de président de notre association.
Cela faisait 10 ans que je ne m’étais pas rendu au Festival de Cannes, depuis la présentation en compétition, dans la section Un Certain Regard, du film de Tony Gatlif Latcho Drom, merveilleux souvenir car le film remporta un prix.

Astérix et Obélix : Misssion Cléopâtre
par Laurent Dailland

Les Entretiens AFC

Après les premiers retours des essais, j’ai eu une grande angoisse. J’avais très peur de la définition des plans larges après un passage par une chaîne 2K. Alors, j’ai fait un caprice. J’ai ressorti une caméra VistaVision. Finalement l’étalonnage numérique 2K a aligné le tout, et je ne trouve pas que les plans tournés en VistaVision (les plans très larges ou ceux comprenant des matte-paintings) aient plus de pêche que les autres. Seule la perspective (puisque, à champ équivalent, les plans sont tournés en plus longue focale) donne un côté " péplum ". (...)

Tourner dans des conditions extrêmes...
entretien entre Pierre Lhomme, Eric Guichard et Robert Alazraki sur la lumière en extérieur

Les Entretiens AFC

Tourner dans l’Himalaya implique-t-il une contrainte physique particulière ? Eric Guichard : C’est sûr que par rapport à des extérieurs classiques, la contrainte de l’Himalaya, c’est une contrainte physique. C’est-à-dire que faire un plan c’est déjà une difficulté en soi. Mais ça, ça fait aussi un peu partie du jeu. D’ailleurs toute l’équipe a passé un test d’altitude et certains membres ne sont pas partis à cause de ce test. Mon assistante Sylvie Carcedo, qui était quand même limite au niveau du test, a fait plusieurs fois du caisson de décompression. Mais (...)