Céline Bozon

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (99)

Articles (162)

Entretien avec la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC

Propos et entretiens

Exposure, le magazine en langue anglaise de Fujifilm, a publié, dans son n° 19 (Automne 2010), un entretien avec la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, dans lequel elle évoque ses débuts et parle de sa façon de travailler dans le cinéma d’aujourd’hui.
Elle fait part également de ses expériences avec les pellicules Fuji Eterna et Eterna Vivid, et de la façon dont elle envisage les nouveaux outils.

  • Lire une traduction de cet entretien, avec l’aimable autorisation de Fujifilm France que l’on remercie.

Entretien avec la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, à propos du film "L’Autre monde" de Gilles Marchand
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Séance de minuit

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Céline Bozon a travaillé à plusieurs reprises avec Jean-Paul Civeyrac et aussi avec Cédric Khan, Tony Gatlif et son frère, Serge Bozon. Très liée au jeune cinéma français, elle assoit désormais son expérience de directrice de la photographie en signant l’image d’une vingtaine de longs métrages.
Scénariste de Dominik Moll pour Harry, un ami qui vous veut du bien et pour Lemming, Gilles Marchand a réalisé en 1993 un premier long métrage Qui a tué Bambi. C’est une première collaboration pour Céline Bozon sur ce thriller L’Autre monde, hors compétition à Cannes en Séance de minuit.
Nous avions déjà rencontré Céline l’an dernier pour le film d’Axelle Ropert La Famille Wolberg, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs.

Céline Bozon parle de son travail sur "La France" et "Un homme perdu"

Entretiens avec des directeurs de la photographie

En sortant de La fémis en 1999, Celine Bozon débute avec Jean-Paul Civeyrac sur un film fait de manière très libre, avec très peu d’argent, une équipe toute petite et en vidéo. Cela a donné Fantômes, un long métrage qui est sorti en salle. Ensuite il y a eu Le Doux amour des hommes et Toutes ces belles promesses. Parallèlement, elle tourne un moyen métrage Mods avec son frère Serge Bozon, puis deux films de Tony Gatlif (Exils et Transylvania). En 2007, la Quinzaine des réalisateurs a sélectionné deux films dont elle a fait l’image : La France, le second long métrage de son frère, et Un homme perdu de la cinéaste libanaise Danielle Arbid.

La directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, parle de son travail sur "Tip Top", de Serge Bozon

Les entretiens au Festival de Cannes

Céline Bozon a éclairé le film de son frère Serge Bozon, La France, qui avait obtenu le prix Jean Vigo en 2007. Tip Top est le quatrième long métrage de Serge. Céline a travaillé au côté de Tony Gatlif (Exils, Transylvania) et de Jean-Paul Civeyrac (Toutes ces belles promesses, Tristesse beau visage, A travers la forêt). Elle nous livre ici un texte personnel relatant la démarche photographique particulière pour ce film en sélection à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Céline Bozon, passer la frontière
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand la conseillère d’orientation de son lycée de Lyon lui avait dit d’une manière un peu péremptoire qu’il ne fallait pas choisir un métier dans la photographie car c’était se choisir une vie sans travail, sans argent, sans horizon, bref une vie de bohémienne, cela avait interloqué Céline Bozon du haut de ses 14 ans. Ses parents, tous deux professeurs, lui disaient alors – dans une veine post-soixante-huitarde – exactement l’inverse : « Fais ce qui te plaît, ce qui te passionne ».

Robert Alazraki présente Céline Bozon

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai rencontré Céline Bozon au cours d’un voyage à Beaune, nous étions deux des invités de Fuji pour participer aux Rencontres de l’ARP. J’ai suivi son parcours depuis, et quand j’ai eu besoin de renseignements sur une pellicule particulière (Kodak 5299), elle m’a aidé avec ses essais (et un œil très fin).
C’est exactement ce que j’espère d’un collègue, j’ai donc pensé qu’elle pourrait en aider d’autres et je suis content de l’accueillir parmi nous.

Céline Bozon parle de son travail sur "La France" et "Un homme perdu"

Entretiens avec des directeurs de la photographie

En sortant de La fémis en 1999, Celine Bozon débute avec Jean-Paul Civeyrac sur un film fait de manière très libre, avec très peu d’argent, une équipe toute petite et en vidéo. Cela a donné Fantômes, un long métrage qui est sorti en salle. Ensuite il y a eu Le Doux amour des hommes et Toutes ces belles promesses.
Parallèlement, elle tourne un moyen métrage Mods avec son frère Serge Bozon, puis deux films de Tony Gatlif (Exils et Transylvania). En 2007, la Quinzaine des réalisateurs a sélectionné deux films dont elle a fait l’image : La France, le second long métrage de son frère, et Un homme perdu de la cinéaste libanaise Danielle Arbid.

Eric Gautier présente Céline Bozon

Nouveaux venus à l’AFC

Je connais le travail de Céline depuis un film de Jean-Paul Civeyrac, Le Doux amour des hommes (2002). Je me souviens d’une image très structurée et classique, mais aussi élégante et sensuelle (comme chez Bresson). Le film a été tourné en vidéo, en format Beta numérique à l’époque ; tant de " Cinéma " dans l’image électronique me semblait une prouesse…

Cinematographer Céline Bozon talks about his work on "La France" and "Un homme perdu" ("A Lost Man")
interview by François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Upon graduating from the Femis in 1999, Celine Bozon made her debut with Jean-Paul Civeyrac on Fantômes, a low-budget film freely shot on video with a tiny crew. The result, feature film Fantômes, was given a theatrical release. Then came Le Doux amour des hommes (Man’s Gentle Love) and Toutes ces belles promesses (All the Fine Promises). At the same time, she shot medium-length Mods with her brother Serge Bozon, then two films by Tony Gatlif (Exils (Exiles) and Transylvania). In 2007, two of the films she photographed were selected in the Quinzaine des réalisateurs : her brother’s second feature La France and Lebanese Danielle Arbid’s Un homme perdu (A Lost Man).

Olivier Godaert, chef électricien, va nous manquer
Par Céline Bozon, AFC, Yves Cape, AFC, SBC, Thierry Jault, AFC, Serge Bozon et Stéphane Thiry

In memoriam

Olivier Godaert, chef électricien, est mort vendredi 11 décembre 2015 après une longue bataille contre le cancer. En France, il a été le collaborateur régulier de Céline Bozon, AFC, Thierry Jault, AFC, et Yves Cape, AFC, SBC. Voici leurs témoignages ainsi que ceux de Serge Bozon, cinéaste, et Stéphane Thiry, chef machiniste.

La Famille Wolberg
d’Axelle Ropert , photographié par Céline Bozon, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Déjà, en 2007, Céline Bozon avait répondu aux entretiens de l’AFC pour deux films sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs : La France, réalisé par son frère, Serge Bozon, et Un homme perdu de la cinéaste libanaise Danielle Arbid.
Cette année, elle signe la photo du film d’Axelle Ropert, La Famille Wolberg, sélectionné à la Quinzaine également. À noter qu’elle a rejoint l’AFC fin 2007...

Michael Ballhaus, ASC, à la Cinémathèque française, impressions
par Lubomir Bakchev, Céline Bozon, Denys Clerval (tous 3 AFC) et Isabelle Scala

Les Cinémathèques

Lubomir Bakchev et Céline Bozon se sont joints à Caroline Champetier, Eric Gautier, Willy Kurant et Philippe Van Leeuw, pour former un groupe de directeurs de la photographie de l’AFC qui ont planché sur la préparation de l’intervention au cours de laquelle Michael Ballhaus, ASC, à l’invitation de la Cinémathèque française, a fait part au public de son " expérience cinéma ".
Le veille de cette réunion, tous ensemble se sont entretenus avec lui, et ses propos feront l’objet d’un article à paraitre dans le n° 4 de la revue Lumières, les Cahiers de l’AFC.
Voici leurs premières impressions, suivies de celles de Denys Clerval, AFC et d’Isabelle Scala.

Sébastien Buchmann, un compagnon de route, un complice
Par Céline Bozon, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Sébastien et moi avons commencé un jeu de chassés-croisés depuis une dizaine d’années. Nous nous sommes passés le relais sur les tournages de jeunes cinéastes comme Jean-Charles Fitoussi, Antoine Fumat, Sandrine Rinaldi ou Claire Doyon. Et puis finalement nous partageons même certains films dont les tournages s’étalaient sur plusieurs saisons comme Horezon, de Pascal Bodet, ou La Reine des pommes, de Valérie Donzelli.

Sébastien Buchmann, a fellow traveller, an accomplice
By Céline Bozon, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Sébastien and I have repeatedly crossed paths over the last dozen or so years. We both relayed working on movies by young directors like Jean-Charles Fitoussi, Antoine Fumat, Sandrine Rinaldi, and Claire Doyon. Then finally we even shared work a few films where shooting was spread out over a couple of seasons, such as Horezon, by Pascal Bodet, or The Queen of Hearts, by Valérie Donzelli.

Retour sur "Chefs op’ en Lumière"
Par Janick Leconte

Actualités AFC

Il n’existe pas en France de festival qui soit dédié de manière spécifique aux directeurs de la photographie. A partir de ce simple constat, des passionnés de cinéma, regroupés autour de leur association "La bobine", forte de près de 1 000 adhérents, ont décidé de créer "Chefs op’ en Lumière", un festival consacré à l’image et à ceux qui la façonnent.

Chefs op’ en Lumière, une grande première
Par Marie Spencer, AFC, SBC

Actualités AFC

Le festival Chefs op’ en Lumière s’est déroulé à Chalon-sur-Saône, du 27 au 31 mars 2019. "La bobine", association de cinéphiles à Chalon-sur-Saône, a organisé le premier festival en France consacré uniquement aux chefs opérateurs. Je tiens à féliciter et à remercier Chantal Thévenot, directrice de La bobine, Janick Leconte, ainsi que tous les membres très actifs de cette association qui nous ont reçus tellement élégamment.

L’AFC au "MicroSalón España" de l’AEC
Par Richard Andry, AFC

Actualités AFC

Au dernier Micro Salon de l’AFC, nos confrères espagnols de l’AEC étaient venus nous demander quelques conseils en vue de la création d’un Micro Salon à Madrid. C’est donc le 15 décembre 2017 que fut célébrée l’inauguration de cet événement avec l’AFC en invitée d’honneur de cette première édition.