Citation du mois

La Lettre AFC n°222

Tu sauras que j’aime l’ombre comme j’aime la lumière. Pour qu’il y ait beauté du visage, clarté de la parole, bonté et fermeté du caractère, l’ombre est nécessaire autant que la lumière. Ce ne sont pas des adversaires : elles se tiennent plutôt amicalement la main et, quand la lumière disparaît, l’ombre s’échappe à sa suite.

Nietzsche, Le Voyageur et son ombre