Claude Léon

Industries techniques

Résultats de la recherche

Articles (4)

Pour Edmond Richard
Par Pierre-William Glenn, AFC

Edmond Richard

Je l’avais rencontré, en visite sur le tournage de Fantasia chez les ploucs, de Gérard Pirès, en 1971. Le personnage était particulièrement original : un coffre plein de médecines bizarres, une réputation de médecin accoucheur, une dégaine de Lord anglais et une rigidité technique inébranlable (il avait décidé de tourner tout le film à 8 de diaphragme et il s’y tenait. Avec une pellicule de 100 ASA les acteurs avaient très chaud dans les intérieurs…).

Chris Marker left us Chris’ legacy : the owl and the cat named Guillaume
By Jimmy Glasberg, AFC

Chris Marker

Chris Marker chose the day of his 91st birthday to leave us, discreetly and without a sound, in his typical style. I was lucky enough to have known him professionally and personally. I travelled with him to Japan and to Cape Verde to film L’héritage de la chouette (The Owl’s Legacy). Chris adored Japan, the Japanese, cats, and new technologies. He used to tell us about his big philosophical theories regarding the values of Japanese civilisation and its cat myths.

L’héritage de Chris, de la chouette et du chat Guillaume
Par Jimmy Glasberg, AFC

Chris Marker

Chris Marker a choisi le jour de son 91e anniversaire pour nous quitter discrètement sans faire de bruit comme à l’habitude.
J’ai eu la chance de le croiser dans ma vie privée et professionnelle. J’ai ensuite voyagé avec lui au Japon et au Cap-Vert pour filmer L’héritage de la chouette. Chris adorait le Japon, les Japonais et les Japonaises, les chats et les nouvelles technologies. Il nous faisait des grandes théories philosophiques sur les valeurs de cette civilisation et bien sûr le mythe des chats.

1935 - Marius Franay fonde le Laboratoire de travaux cinématographiques (LTC)
Chronique souvenir de Jimmy Glasberg, AFC

Côté profession

Je me souviens lorsque je traversais la cour arrière du laboratoire, au milieu des bidons de révélateur et autres produits chimiques, pour me rendre dans un petit local où siégeaient les bureaux des actualités Fox-Movietone… (Voir un article, Bye Bye Charly, publié dans l’un des tout premiers Cahiers de l’AFC - n° 2 de mars 1992)