Clint Eastwood

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Films (26)

|

Articles (54)

Entretien avec le directeur de la photographie Tom Stern, AFC, ASC, à propos de son travail sur "Le 15:17 pour Paris", de Clint Eastwood
À 300 km/h

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Adapté du fait divers terroriste d’août 2015 au cours duquel trois jeunes touristes américains ont pu éviter un carnage à bord du Thalys, Le 15:17 pour Paris est un étrange mélange au grand écran entre fiction et réalité. Interprété par les trois héros en personne, ce film passe du drame adapté au cinéma pour sa première partie (l’enfance des trois garçons) à une sorte de docu fiction où chaque élément semble sorti de la réalité jusqu’à l’intégration d’images d’archives pour l’épilogue élyséen. Tom Stern, ASC, AFC, fidèle directeur de la photographie du cinéaste californien, explique les enjeux photographiques de ce film pas comme les autres. (FR)

Interview with Cinematographer Tom Stern, AFC, ASC, about his work on Clint Eastwood’s film “The 15:17 to Paris”
At 186 mph

Revue de presse

An adaptation of the real-life event of August 2015 in which three young American tourists prevented carnage on board a Thalys train, The 15:17 to Paris is a strange cinematographic mix of fiction and reality. The movie stars the three heroes themselves, and the film transitions from an adaptation of a drama (about the three boys’ childhoods) to a sort of documentary-fiction style in which each element seems to have been drawn straight from reality, down to the integration of archival footage for the epilogue in the Elysée Palace. Tom Stern, AFC, ASC, the Californian director’s loyal cinematographer, explains the cinematographic issues facing this extra-ordinary film. (FR)

Tom Stern, ASC, parle de son travail avec Clint Eastwood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Travaillant plus de 20 ans en tant que " gaffer " avec les plus grands opérateurs américains des années 1970 (Bruce Surtees, Owen Roizman, Haskell Wexler, Conrad Hall…), Tom Stern, ASC, a démarré à 56 ans une nouvelle carrière de directeur photo auprès de Clint Eastwood (sur Blood Work). Fidèle collaborateur de ce dernier depuis 1981 (depuis Honkytonkman), il a depuis 2002 signé les images de tous les nouveaux films de la star, remportant également récompenses sur récompenses dans les festivals internationaux.
Après Mystic River en 2003, Tom Stern revient cette année à Cannes en tant que président du jury de la CST.

Tom Stern, ASC, talks about his work with Clint Eastwood

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Having worked for over 20 years as a gaffer to the greatest American cinematographers of the 1970s (Bruce Surtees, Owen Roiszman, Haskell Wexler, Conrad Hall…), then 46-year-old Tom Stern started a new career as a cinematographer on Clint Eastwood’s Blood Work. His faithful collaborator since 1981 Honkytonk Man, he has photographed all of the star’s films since 2002 and subsequently won several international awards.
Four years after Mystic River, Tom Stern returns to Cannes as foreman of the CST jury.

Tzar (Le Tsar)
de Pavel Lounguine, photographié par Tom Stern, ASC, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

De nouveau cette année, Tom Stern, ASC, AFC a enchaîné les tournages à travers la planète. Se consacrant la plupart du temps aux projets de son ami Clint Eastwood (Gran Torino et depuis Le Facteur humain), il s’est également autorisé un petit détour en Russie au coté de Pavel Lounguine pour les besoins de Tzar… Une chronique de la vie d’Ivan le Terrible présente cette année à Un Certain Regard…
Entre deux avions, il nous accorde cet entretien téléphonique.

Entretien avec Jacques Delacoux, PDG de Transvideo
Par Jean-Noël Ferragut, AFC et Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Rencontre avec Jacques Delacoux, l’un de ces membres associés de l’AFC qui, depuis que sa société Transvideo a rejoint l’association, n’a jamais entamé son " capital-sympathie ". Globe-trotter infatigable, entre salons internationaux, workshops, festivals et master class, il nous a ouvert les portes de son entreprise à Verneuil-sur-Avre. Pour évoquer ses débuts, les outils qu’il crée, la façon dont il conçoit son métier, ses rencontres, ses choix et, somme toute, ce qu’est tout simplement pour lui le cinéma.

Le Ruban blanc
Entretien avec le directeur de la photographie Christian Berger, AAC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Lors du dernier Festival de Cannes, l’AFC a publié sur son site Internet une série d’entretiens avec des directeurs de la photographie ayant un film retenu dans l’une ou l’autre des sélections.
A l’occasion de la sortie sur les écrans du Ruban blanc de Michael Haneke, Palme d’or de cette 62e édition, nous publions un entretien avec le directeur de la photographie autrichien Christian Berger, AAC dans lequel il y parle de son travail sur le film et d’un système d’éclairage dont il a contribué à la mise au point.
Sortie le 21 octobre 2009

Hommage et rétrospective avec Giuseppe Rotunno
Le directeur de la photographie de Lucchino Visconti et de Federico Fellini

Festivals divers

Hommage et rétrospective, du 22 mars au 3 avril 2006, en présence Giuseppe Rotunno

C’est un des plus grands directeurs de la photographie du cinéma italien. On lui doit l’image des films de Visconti (Le Guépard, Rocco et ses frères), de Fellini (Satiricon, Fellini-Roma, La Cité des femmes) mais aussi Valerio Zurlini ou Mario Monicelli.. Il travaille également sur diverses productions hollywoodiennes (Ce plaisir qu’on dit charnel de Mike Nichols, Popeye de Robert Altman, Cinq jours ce printemps-là de Fred Zinnemann). Il participe activement à la restauration des grands chefs d’œuvre du cinéma transalpin.

Olivier Père

The White Ribbon
Interview with cinematographer Christian Berger, AAC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

During the last Cannes Festival, the AFC published a series of interviews on its website of cinematographers with films in one of the selections.
On the occasion of the first screenings of The White Ribbon by Michael Haneke, the Palme d’Or winner for the Festival’s 62nd edition, we published an interview with the Austrian cinematographer Christian Berger, AAC, where he discusses his work on the film, and a lighting system that he helped develop.

Rencontre conservation et valorisation des contenus audiovisuels et photographiques
Ou que sommes-nous venus faire à Chalon-sur-Saône ? Compte rendu très subjectif... mais réaliste par Willy Kurant

Technique

A la demande du CA, j’ai donc représenté l’AFC à Chalon afin d’intervenir dans une table ronde " Restauration et conservation argentique & numérique " et d’essayer de défendre le point de vue suivant : le directeur de la photo doit être contacté (s’il est vivant) en cas de restauration d’un film dont il avait assumé les fonctions de chef opérateur (terme de l’époque).

Ricardo Aronovich, l’Éclaireur
Par Fabien Gaffez, directeur artistique du Festival d’Amiens

Caméflex 2012

Un festival de cinéma, c’est une histoire qui s’écrit au passé et se conjugue au futur. Depuis toujours (ce " toujours " des riches souvenirs) le Festival international du film d’Amiens, sous l’impulsion de Jean-Pierre Garcia, a mis en avant un métier essentiel du cinéma, celui de directeur de la photographie — sans lequel on n’y verrait rien.

Entretien avec le directeur de la photographie Dick Pope, BSC, à propos du film "Another Year" de Mike Leigh
Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, en compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Pour son retour sur la Croisette, Mike Leigh a décidé de porter à l’écran une histoire de famille et d’amitié sur fond de temps qui passe. Fidèle collaborateur du cinéaste britannique depuis vingt ans, Dick Pope, BSC, nous fait entrer dans la méthode de fabrication d’un film de Mike Leigh...

A propos d’"un mauvais rêve" de Claude Garnier et de l’"effarement" de Bruno Delbonnel, collègues et amis de l’AFC qui décrivent ces états dans la dernière lettre de novembre de notre association
par Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Je reste désespérément optimiste quant à l’avenir de l’AFC et ne veux surtout pas apparaître comme un " anti-ambiance " alors que j’essaie au contraire de faire vivre la convivialité par la discussion. Je crois qu’il faut ouvrir le débat sur qui dit quoi, et pourquoi, pour faire progresser l’AFC et la qualité de la vie associative.

Un bilan du festival de Cannes et de l’espace commun AFC-CST ou la critique est aisée et l’art est difficile…
par Pierre-William Glenn, membre fondateur de l’AFC, président de la CST

Billets d’humeur

Le 60e anniversaire du Festival de Cannes a vu une grande première : la naissance d’un espace partagé entre l’AFC et la CST à Pantiero, pendant toute la durée du Festival. Fruit de longues années d’opiniâtreté pour amener, recevoir et honorer des Chefs Opérateurs de cinéma au milieu d’autres techniciens et des partenaires de la CST.

Les nuits blanches de Pierre-William Glenn, grand maître de l’auditorium cannois
Par Frédéric Strauss

Festival de Cannes 2016

Télérama, du 14 au 20 mai 2016
Pour Pierre-William Glenn, « les problèmes techniques prennent des proportions insensées. Si un film s’arrête trois secondes, c’est la fin du monde ». Jusqu’au petit matin, le magicien du son et de l’image Pierre-William Glenn orchestre la répétition technique des projections cannoises à l’auditorium. Un huis clos sous haute tension, où se joue l’excellence du festival.

Où la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Napalm", de Claude Lanzmann
Sur la route de Pyongyang

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une introduction qui brouille les cartes, le nouveau documentaire de Claude Lanzmann est en réalité le journal intime d’un homme à l’hiver de sa vie qui raconte au spectateur son idylle secrète avec une infirmière nord-coréenne, il y a de cela 58 ans. Histoire d’amour impossible, aussi courte que passionnée, qui aurait pu donner lieu à une adaptation fictionnelle comme Clint Eastwood le fit jadis avec le roman Sur la route de Madison. Caroline Champetier, AFC, a accompagné le cinéaste lors de ce retour au pays de la dynastie Kim. (FR)

Grand Prix Technique 2003

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Lors du dernier festival de Cannes, la CST a décerné son Grand Prix Technique 2003 à Mystic River de Clint Eastwood, photographié par Tom Stern. C’est à Gerry Fisher, BSC, que la CST avait donné pour mission de visionner les films projetés en sélection officielle à l’Auditorium Lumière et d’en choisir un pour ses qualités techniques et artistiques.

Tom Stern, ASC, président du Jury de la CST

festival de Cannes 2007

Pour la cinquième année consécutive, la CST décerne le prix Vulcain de l’Artiste Technicien honorant un collaborateur artistique ayant œuvré sur l’un des films sélectionnés à Cannes.
Présidé par le directeur de la photographie américain Tom Stern, le jury est composé de Monique Koudrine, vice-présidente de la Ficam, Alain Coiffier, président de Panavision Alga Techno, Didier Diaz, président du groupe Transpalux, Pierre Lavoix, conseiller technique, et Yoan de Montgrand, étudiant à La fémis, tous les cinq membres de la CST.

Interview with Jacques Delacoux, CEO of Transvideo
By Jean-Noël Ferragut, AFC and Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

An encounter with Jacques Delacoux, one of the AFC’s associate members who has remained as genuine and likeable as the first day his company, Transvideo, became an associate member of our association. An indefatigable globetrotter, he attends international trade fairs, workshops, festivals, and master classes all over the world. He opened the doors of his company in Verneuil-sur-Avre to us, in order to tell us about the company’s beginnings, the equipment it manufactures, his perspective on his profession, his encounters, his choices, and to sum it up, just what cinema means to him.

Tom Stern, ASC, and now AFC
by Willy Kurant ASC, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

We are pleased to welcome Tom in his migration to the AFC.
Usually, it’s AFC members who knock on the door of the ASC to become members !
Why this attachment to France for a DP who is à la mode because of his work on the films of Clint Eastwood ? He started as a gaffer for 18 years with Clint… and DPs Bruce Surtees, Owen Roizman and Jack Green.

Plus Camerimage dévoile la sélection de son édition 2008

Camerimage

Le Festival Plus Camerimage se tiendra à Lodz en Pologne du 29 novembre au 6 décembre 2008.
Seize films ont été sélectionnés pour participer à la compétition de la 16e édition du Festival international d’image de film Plus Camerimage. Le jury international sera composé du directeur de la photographie mexicain Gabriel Beristain, AMC, du DP sud-africain Stephen Goldblatt, ASC, de Pierre Lhomme, AFC, du DP italien Nicola Pecorini, du DP espagnol Juan Ruiz-Anchia, ASC, du DP étasunien John Toll, ASC, du DP britannique Nigel Walters, BSC, du monteur Steven Rosenblum et du photographe Ryszard Horowitz.
Pierre Lhomme se verra décerner un Prix spécial pour l’ensemble de son œuvre et un livre retraçant sa carrière sera publié à cette occasion.
La sélection...

Prix 2009 de la meilleure photographie décerné à Anthony Dod Mantle, DFF, BSC par la BAFTA
pour "Slumdog Millionaire" de Danny Boyle

BAFTA Awards

La cérémonie de remise des " Orange British Academy Film Awards " s’est déroulée dimanche 8 février dernier au " Royal Opera House " de Londres.
Le prix de la meilleure photographie a été attribué au directeur de la photo Anthony Dod Mantle, DFF, BSC, pour Slumdog Millionaire de Danny Boyle. Les autres directeurs de la photo nommés étaient :
- Roger Deakins, BSC, ASC, et Chris Menges, BSC, ASC, pour The Reader (Le Liseur) de Stephen Daldry
- Claudio Miranda pour The Curious Case of Benjamin Button (L’Etrange histoire de Benjamin Button) de David Fincher
- Wally Pfister, ASC, pour The Dark Knight (Le Chevalier noir) de Christopher Nolan
- Tom Stern, ASC, AFC, pour Changeling (L’Echange) de Clint Eastwood.

"Positif", une référence sur l’histoire du cinéma
par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 17 juillet 2011

Depuis sa création en 1952, l’un des signes particuliers de la revue Positif, lieu majeur, avec les Cahiers du cinéma, de la cinéphilie en France, a été l’entretien. Ce genre journalistique est devenu et reste l’une des qualités majeures d’une revue qui, par le travail investi dans la préparation des interviews, la qualité des questions, la volonté de se donner de l’espace, et le choix toujours pertinent de ses interlocuteurs, sachant dénicher les talents sans suivre les modes, a su rapidement s’imposer comme une référence pour les historiens du cinéma.

Présentation du livre "A la porte du paradis - Cent ans de cinéma américain. Cinquante-huit cinéastes"
Par Dominique Gentil, AFC

Livres et revues

Michael Henry Wilson, journaliste, collabore depuis des années à la revue Positif. Cinéaste, il a réalisé des longs métrages documentaires : Clint Eastwood, le franc-tireur (2007) ; Reconciliation : Mandela’s Miracle (2010). Il est aussi un grand historien du cinéma, entre autres du cinéma des Etats-Unis où il vit depuis 25 ans. Son livre de 640 pages, grand format, iconographie exceptionnelle, n’est, en rien, une encyclopédie de plus sur l’histoire du cinéma américain.