David Lynch

Réalisation

Index des termes :

David Lynch; Lynch

Résultats de la recherche

Articles (53)

"Toute la mémoire du monde", 8e édition

Les Cinémathèques

Pour la 8e édition du Festival international du film restauré "Toute la mémoire du monde", la Cinémathèque française propose, du 4 au 8 mars 2020, d’assister à des projections exceptionnelles, dont certaines avec accompagnement musical, de partager une "Nuit de cinéma", de venir écouter les Master Classes d’Isabella Rossellini, Philip Kaufman et Rob Legato, et de découvrir les dernières inventions technologiques, les nouvelles restaurations de prestige et l’incroyable travail accompli pour sauver les œuvres du passé.

"Le clap de Romane Bohringer"

Revue de presse

Dans sa page "Le totem", M Le magazine du Monde s’attarde chaque semaine sur l’objet fétiche d’une personnalité connue de ses lecteurs. Entre autres outils d’un univers qui nous est familier, il fut ainsi question du verre de contraste de David Lynch, du rouleau de gaffer de Pierrick Sorin ou de l’iris de François-Jacques Ossang. M daté du 13 octobre revient sur cet accessoire de machinerie cher à Romane Bohringer, qui à chaque film, « sentimentale, fond toujours en larmes au moment du clap de fin ».

Cinematographer David Chizallet, AFC, discusses his work on Bi Gan’s “Long Day’s Journey Into Night”

Les entretiens au Festival de Cannes

About ten years after his graduation from the Image Department of La Fémis, cinematographer David Chizallet, AFC, was recognized for his work on his classmate Deniz Gamze Ergüven’s film Mustang. A loyal collaborator of Elie Wajeman (Alyah, The Anarchists), he has recently been trying his hand at comedy with Eric Toledano and Olivier Nakache’s film C’est la vie !. He had the opportunity to participate in a new adventure thanks to the Chinese film Long Day’s Journey Into Night, directed by Bi Gan, in Competition at the 71th Cannes Film Festival in the Un Certain Regard section. (BB)

"Smells like spleen spirit", par François Reumont pour l’AFC Entretien avec le directeur de la photographie Michael Gioulakis à propos de "Under the Silver Lake", de David Robert Mitchell

Les entretiens au Festival de Cannes

Après le succès international de It Follows, thriller horrifique conceptuel mettant en scène la jeunesse de Detroit, David Robert Mitchell se lance dans un projet bien plus ambitieux. Au centre du film, la ville de Los Angeles, comme un labyrinthe, et un jeune homme dilettante fan de Nirvana. Mal être, énigmes et suicide viennent compléter ce tableau d’une Amérique pétillante en surface mais dont la noirceur vient rappeler celle de David Lynch. Michael Gioulakis, chef opérateur de It Follows, fait de nouveau équipe avec le réalisateur américain pour ce film en compétition pour la Palme d’or.

Smells like spleen spirit, by François Reumont on behalf of the AFC Cinematographer Michael Gioulakis talks about his work on David Robert Mitchell’s "Under the Silver Lake"

Les entretiens au Festival de Cannes

Following the international success of It Follows, a conceptual horror-thriller portraying the lives of Detroit’s youth, David Robert Mitchell embarked on a much more ambitious project. At the center of the film is Los Angeles, like a labyrinth, and a young dilettantish fan of Nirvana. Malaise, enigmas, and suicide round off this portrait of an America that sparkles on its surface but whose darkness is reminiscent of David Lynch’s cinema. Michael Gioulakis, cinematographer of It Follows, joined ranks with the American director once again for this film, which is in Competition for the Palme d’Or.

Où le directeur de la photographie David Chizallet, AFC, parle de son travail sur "Long Day’s Journey Into Night", de Bi Gan

Les entretiens au Festival de Cannes

Une dizaine d’années après sa sortie du département Image de La Fémis, le chef opérateur David Chizallet, AFC, se fait remarquer pour son travail sur Mustang, de Deniz Gamze Ergüven, issue de la même promotion. Fidèle collaborateur d’Elie Wajeman - Alyah, Les Anarchistes -, il expérimente récemment la comédie avec Le Sens de la fête, d’Eric Toledano et Olivier Nakache. Une nouvelle aventure s’offre à lui grâce au film chinois Long Day’s Into Night, de Bi Gan, en compétition dans la section Un Certain Regard de ce 71e Festival. (BB)

L’iris de François-Jacques Ossang

Revue de presse

Chaque semaine, M Le magazine du Monde met à l’honneur, dans sa page "Le totem", l’objet fétiche d’une personnalité connue d’un large public. Il en fut ainsi, entre autres outils qui nous sont familiers, du verre de contraste de David Lynch ou du rouleau de gaffer de Pierrick Sorin. Dans son numéro du 17 mars 2018, M a proposé à ses lecteurs l’iris de F.-J. Ossang, « cet accessoire mécanique qui résume sa vision du cinéma ».

Panasonic, parrain de Camerimage 2017

Nos associés à Camerimage

Panasonic a eu l’honneur de parrainer la 25e édition du Festival international du film Camerimage. Ce festival des arts de la cinématographie s’annonce plus grand et meilleur que jamais avec 70 000 participants, 300 films au programme ainsi que 1 200 directeurs de la photographie et professionnels de l’industrie, parmi lesquels David Lynch, Vittorio Storaro, AIC, ASC, Paul Hirsch, John Bailey, ASC, John Toll, ASC, et bien d’autres.

"Let’s Talk About Sense8" : l’équipe avant tout
Par Céleste Ougier

Camerimage 2017

Depuis trois ans, le festival Camerimage met les séries télévisées sur le devant de la scène avec une compétition dédiée aux épisodes pilotes. Cette année notamment concourt la série "Transferts", dont Pascal Lagriffoul, AFC, nous a présenté quelques images lors de la Master Class AFC mercredi. David Lynch l’avait dit lui-même quelques jours auparavant, c’est, pour lui, dans le domaine de la série que résident aujourd’hui le plus d’opportunités de création.

The Quality of the Frog(s)
Par François Reumont pour l’AFC

Camerimage 2017

Dans une salle comble, une délégation française de trois DoPs de l’AFC est venue partager ses images et ses réflexions sur le métier. Le journaliste franco-américain Benjamin B, membre consultant AFC, les a chaperonnés à la fois dans le rythme et sur le vocabulaire nécessaire à cette présentation dans la langue de Shakespeare.

Fred Elmes, ASC, vieux comparse de Lynch et Jarmusch, fait la lumière sur la mise en image de "Paterson", de Jim Jarmusch
Et au milieu coule une rivière

Les entretiens au Festival de Cannes

A l’instar d’une chanson de Bruce Springsteen, le nouveau film de Jim Jarmusch plante son décor dans une bourgade du New Jersey où le postindustriel (les anciennes usines) côtoie le bucolique (la cascade et la rivière) et la poésie. Le héros est un chauffeur de bus dont la passion pour la prose est rythmée par son réveil, les pâtisseries préparées par sa splendide compagne persane et la promenade de leur bouledogue avant d’aller s’en jeter un le soir au bar du coin. Un jour sans fin filmé comme un haïku ? Fred Elmes, ASC, vieux comparse de Lynch et Jarmusch, fait la lumière sur la mise en image de ce poème visuel.

Lumière sur les villes de cinéma
Par Fanny Arlandis

Expositions et Musées

Le travail de Laure Vasconi prend des airs de balade nocturne. Entre 2001 et 2011, elle a photographié sur diapositives couleurs les intérieurs sombres de studios de cinéma dans six villes différentes. À main levée et vitesse lente, ses photographies « convoquent l’imaginaire » et évoquent « l’histoire d’un certain cinéma ».

"In Conversation with Cinematographers", de David A. Ellis, nouveau recueil d’entretiens avec des opérateurs britanniques

Livres et revues

La langue anglaise foisonne en parutions d’ouvrages relatant les propos de "cinematographers" reconnus. Un nouveau titre, publié récemment aux Etats-Unis et à paraître en octobre prochain au Royaume-Uni, vient enrichir une liste déjà longue de livres qui leur sont consacrés. Dans In Conversation with Cinematographers, David A. Ellis s’entretient avec vingt-et-un directeurs de la photographie britanniques – et deux cadreurs éminents – dont la plupart continuent à travailler pour le cinéma et la télévision.

Le rouleau de gaffer de Pierrick Sorin

Livres et revues

Dans sa dernière page intitulée " Le totem ", M, le magazine hebdomadaire du Monde, s’intéresse à un objet fétiche porté ou utilisé par une personnalité venue d’horizons divers. Il arrive parfois que cet objet nous soit familier, tel le verre de contraste de David Lynch évoqué dans un M en 2012. Le numéro daté du 15 novembre 2014 propose au vidéaste et plasticien Pierrick Sorin de parler d’un outil emblématique et indispensable qui a traversé toute son histoire, le rouleau de gaffer.

Présentation du livre "A la porte du paradis - Cent ans de cinéma américain. Cinquante-huit cinéastes"
Par Dominique Gentil, AFC

Livres et revues

Michael Henry Wilson, journaliste, collabore depuis des années à la revue Positif. Cinéaste, il a réalisé des longs métrages documentaires : Clint Eastwood, le franc-tireur (2007) ; Reconciliation : Mandela’s Miracle (2010). Il est aussi un grand historien du cinéma, entre autres du cinéma des Etats-Unis où il vit depuis 25 ans. Son livre de 640 pages, grand format, iconographie exceptionnelle, n’est, en rien, une encyclopédie de plus sur l’histoire du cinéma américain.

Le directeur de la photographie David Cailley parle de son travail sur "Les Combattants", de Thomas Cailley

Les entretiens au Festival de Cannes

Thomas Cailley et son frère David sont aux commandes d’un premier film sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. Ces deux jeunes cinéastes, issus respectivement de La fémis et de Louis-Lumière (promotion 2009), ont déjà travaillé ensemble sur un court métrage Paris Shanghai, qui a valu à David le Fuji Award 2011 de l’image.

Denis Lenoir, AFC, ASC : "Art and Matter"
By Fabien Gaffez

Caméflex 2013

The 33rd Amiens International Film Festival, in partnership with the AFC, has for the second year in a row hosted "Caméflex Amiens", an event dedicated to cinematographers, from 11-15 November 2013. Denis Lenoir, AFC, ASC, was honoured with a retrospective on nine of his films and a Master Class. Fabien Gaffez, Festival’s Artistic Director, speaks about Denis Lenoir’s work.

"L’Art et la Matière"
Par Fabien Gaffez

Caméflex 2013

Ce qui frappe en premier lieu, chez Denis Lenoir, c’est son regard. Vif, aussi sévère qu’hospitalier, d’un bleu de ciel qui pourrait virer à l’orage. Ses gestes sont précis, avec des mains comme des rapaces qui fondent sur leur proie. Sa voix laisse transparaître un homme décidé, qui ne supporte pas les atermoiements ou les tergiversations — les décisions doivent être prises sur le vif, en un coup d’œil.

Libre-échange : comment les Français ont rallié des cinéastes de tous les pays à leur cause
Par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 18 juin 2013
Ce communiqué est envoyé par les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne. Son titre : A Wonderful Victory for European Culture, une merveilleuse victoire pour la culture européenne. Il s’agit de saluer la décision, prise vendredi 14 juin, lors de la rencontre des ministres européens du commerce extérieur à Luxembourg, d’écarter les services audiovisuels et le cinéma des négociations de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Europe.

Le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "The Immigrant", de James Gray

Les entretiens au Festival de Cannes

Darius Khondji est sûrement l’un des directeurs de la photo de l’AFC le plus connu internationalement et celui qui nous offre une très grande diversité d’images. Probablement à cause, ou grâce, aux réalisateurs très différents qui font appel à lui, de Caro et Jeunet (Delicatessen, La Cité des enfants perdus) à ses débuts, en passant par Wong Kar-waï (My blueberry nights), David Fincher (Seven) ou encore Woody Allen (Anything Else, Minuit à Paris, To Rome with Love) et dernièrement Michael Haneke (Funny Games US et Amour). Impossible de tous les citer – 44 films ! – mais une première collaboration avec James Gray, en compétition pour la quatrième fois à Cannes, qui vient nourrir sa filmographie d’une nouvelle expérience. (BB)

"Le cinéma européen accuse Bruxelles de vouloir sacrifier l’exception culturelle"
Par Alain Beuve-Méry

Revue de presse

Le Monde, 24 avril 2013

La charge n’est pas venue de France, mais de Belgique. Une pétition de réalisateurs européens, emmenés par les frères Luc et Jean-Pierre Dardenne, deux fois lauréats de la Palme d’or à Cannes, a été lancée, lundi 22 avril, pour exiger de la Commission européenne l’exclusion explicite de l’audiovisuel et du cinéma des discussions commerciales bilatérales qui doivent s’ouvrir, à l’été, entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis.

Les honneurs pour un verre de contraste

Revue de presse

Cela n’est pas si courant que la presse grand public s’attarde un tant soit peu sur nos outils de travail. C’est chose faite tout récemment avec le magazine du quotidien Le Monde daté du 28 avril 2012 qui consacre, pour sa rubrique " Le totem ", une quasi page entière à cet accessoire que beaucoup d’entre nous considèrent comme un " troisième œil ".

Entretien avec la directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, à propos du film "L’Autre monde" de Gilles Marchand
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Séance de minuit

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Céline Bozon a travaillé à plusieurs reprises avec Jean-Paul Civeyrac et aussi avec Cédric Khan, Tony Gatlif et son frère, Serge Bozon. Très liée au jeune cinéma français, elle assoit désormais son expérience de directrice de la photographie en signant l’image d’une vingtaine de longs métrages.
Scénariste de Dominik Moll pour Harry, un ami qui vous veut du bien et pour Lemming, Gilles Marchand a réalisé en 1993 un premier long métrage Qui a tué Bambi. C’est une première collaboration pour Céline Bozon sur ce thriller L’Autre monde, hors compétition à Cannes en Séance de minuit.
Nous avions déjà rencontré Céline l’an dernier pour le film d’Axelle Ropert La Famille Wolberg, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs.

Les Grandes personnes
d’Anna Novion, photographié par Pierre Novion, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

La carrière de Pierre Novion, AFC, a souvent été associée à celle du réalisateur Eric Rochant. Depuis l’immense succès d’Un monde sans pitié en 1989, il a depuis signé l’image d’Aux yeux du monde, des Patriotes, et de L’Ecole pour tous. Parmi ses autres films de fiction, on trouve aussi L’Année Juliette de Philippe le Guay ou deux films avec le réalisateur turc Yavuz Ozkan.
Cette année, à la semaine de la critique, il accompagne sa fille Anna dans la mise en image des Grandes personnes. Pour ce premier film en tant que réalisatrice, cette dernière a écrit et tourné entièrement cette histoire dans la patrie de sa maman, la Suède. Un pays que connaît naturellement bien Pierre, puisqu’il en parle aussi couramment la langue.

Films (19)

Rubriques (1)