François Berléand

Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (81)

Présentation de Vincent Richard, dit "Marquis", AFC
Par Thierry Arbogast, Laurent Dailland et Thomas Hardmeier, membres de l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Faisant suite à la récente décision d’un CA de l’AFC confiné d’admettre le directeur de la photographie Vincent Richard "Marquis" au sein de l’association, Thierry Arbogast, Laurent Dailland et Thomas Hardmeier, ses parrains AFC, présentent, dans les textes qui suivent, ce nouvel arrivant en tant que membre actif.

A propos des César 2020
Billets d’humeur de DoP de l’AFC

Billets d’humeur

A la suite de la 45e cérémonie des César, et en raison de la pluralité des réactions et des ressentis des DoP qui composent l’AFC, le conseil d’administration, réuni ce lundi 2 mars 2020, et moi-même avons décidé de ne pas faire "l’édito du président" à propos de cet événement mais de nous exprimer personnellement et librement dans la rubrique "billets d’humeur". (Gilles Porte, président de l’AFC)

Elin Kirschfink, chapeau bas !
Par Caroline Champetier, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Après Marie Spencer, son autre marraine AFC, c’est au tour de Caroline Champetier de présenter la directrice de la photographie Elin Kirschfink, entrée il y a peu à l’AFC. C’est à la vue du travail d’Elin sur le film Camille que Caroline étaye son mot d’accueil, lui donnant, en guise de souhait de bienvenue, un joli coup de chapeau.

Bilan 2018-2019 du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Conservatoire des techniques cinématographiques

A l’invitation de Laurent Mannoni, maître des lieux, la réunion annuelle du Conseil scientifique du Conservatoire des techniques, à laquelle l’AFC était conviée, s’est tenue jeudi 13 juin 2019 dans les réserves de la Cinémathèque française. L’occasion de dresser un bilan positif des conférences, dons et acquisitions pour la saison 2018-2019, dans l’attente du programme des conférences à venir en cours d’élaboration.

"La Cité de la peur" projeté au Cinéma de la Plage
Le directeur de la photographie Laurent Dailland, AFC, parle de son travail sur "La Cité de la peur, une comédie familiale", un film de Les Nuls

Les entretiens au Festival de Cannes

La Cité de la peur, une comédie familiale revient sur la Croisette au Cinéma de la Plage. Evidemment, je pense à Alain Berbérian, le réalisateur de ce film qui nous a quittés trop tôt. Une ressortie, une projection à Cannes, lieu du crime... Je suis hyper content.

Chefs op’ en Lumière, une grande première
Par Marie Spencer, AFC, SBC

Actualités AFC

Le festival Chefs op’ en Lumière s’est déroulé à Chalon-sur-Saône, du 27 au 31 mars 2019. "La bobine", association de cinéphiles à Chalon-sur-Saône, a organisé le premier festival en France consacré uniquement aux chefs opérateurs. Je tiens à féliciter et à remercier Chantal Thévenot, directrice de La bobine, Janick Leconte, ainsi que tous les membres très actifs de cette association qui nous ont reçus tellement élégamment.

Les cols empesés de Georges Méliès
Péril en sa dernière demeure, par Jean-Noël Ferragut, AFC

Billets d’humeur

Alors que l’on sait quasiment tout de l’œuvre et de la vie de Georges Méliès - dont nous sommes, cinéastes, les enfants spirituels -, vouloir s’intéresser aux cols de ses chemises et tenter de savoir s’ils étaient ou non amidonnés est non seulement une gageure mais encore, du point de vue de l’histoire du cinéma avouons-le, absolument dénué d’intérêt ! A ceci près...

Bruno Nuytten at the Cinémathèque française : "a critical lens"
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

To Bruno Nuytten and Caroline Champetier, AFC
Although it might seem an exaggeration, this little wink at Robert Doisneau is the opportunity to remind our readers that over a dozen members of the AFC – and I may not have had the opportunity of recognizing everyone in attendance – attended a nearly-full auditorium on Wednesday, 20 March at 8pm to support Bruno Nuytten at the opening of the retrospective that was dedicated to him at the Cinémathèque française.

Interview with cinematographer Pierre Aïm, AFC, about his work on Andrea Bescond and Eric Métayer’s film “Little Tickles”

Les entretiens au Festival de Cannes

When Andréa Bescond and Eric Métayer were awarded the Molière Award for Best Solo Performance in 2016 for Les Chatouilles, a play about sexual abuse of children, they didn’t know they’d be back at Cannes two years later with the eponymous film they co-directed. Surrounding themselves with a shock team for their first movie, they called on cinematographer Pierre Aïm, AFC, who had shot Maïwen’s Polisse, a film that strangely resonates with Little Tickles… The film is being presented in the Un Certain Regard section (BB)

Bernard Zitzermann, homme de culture, au ras des villes, au ras des champs
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Bernard Zitzermann

S’il est des rencontres dont que je garde en mémoire le souvenir, celle avec Bernard Zitzermann, Zizi pour les intimes, y tient une place particulière tant elle fut, sinon déterminante, une belle occasion de partage. Par chance, j’ai pu croiser sa route pendant les deux derniers des six mois qu’a duré le tournage de Molière, le film d’Ariane Mnouchkine.

Bernard Zitzermann, "un type bien"
Par Jean-François Robin, AFC

Bernard Zitzermann

Lorsqu’un de nos "collègues" disparaît, il est de bon ton d’écrire une espèce "d’oraison", comme le faisait Bossuet. Nous n’avons pas le talent de Bossuet et le propos n’est pas de briller. Mais simplement de dire, comme moi, qui ai peu de souvenirs de Zizi, que ce souvenir qu’il a laissé dans ma mémoire n’est que rire, sympathie et chaleur.

Passing away of cinematographer Jean-Jacques Bouhon, AFC

Jean-Jacques Bouhon

It is with deep sadness that the AFC cinematographers share the news of the passing away of their friend and colleague Jean-Jacques Bouhon, AFC, on Wednesday, 27 September 2017 following a serious illness, at the age of 70. Besides his cinematographic work – notable examples of which are Coline Serreau’s Three Men and a Cradle, Thomas Gilou’s La Vérité si je mens, Patrick Bouchitey’s Lune froide, and Michel Sibra’s La Soule –, and his great human qualities, Jean-Jacques was an active member of our association, of the Image department of La fémis film school, and of the Superior Technical Commission (CST).

Où la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Napalm", de Claude Lanzmann
Sur la route de Pyongyang

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une introduction qui brouille les cartes, le nouveau documentaire de Claude Lanzmann est en réalité le journal intime d’un homme à l’hiver de sa vie qui raconte au spectateur son idylle secrète avec une infirmière nord-coréenne, il y a de cela 58 ans. Histoire d’amour impossible, aussi courte que passionnée, qui aurait pu donner lieu à une adaptation fictionnelle comme Clint Eastwood le fit jadis avec le roman Sur la route de Madison. Caroline Champetier, AFC, a accompagné le cinéaste lors de ce retour au pays de la dynastie Kim. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Yves Cape, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Les Filles d’Avril", de Michel Franco

Les entretiens au Festival de Cannes

Yves Cape, AFC, SBC, a commencé sa carrière avec Bruno Dumont puis il a collaboré avec Claire Denis, Patrice Chéreau, Cédric Khan, Guillaume Nicloux et dernièrement avec Arnaud des Pallières. En 2014, il rencontre le réalisateur mexicain Michel Franco avec lequel il tourne à Los Angeles Chronic, qui remporte le Prix du scénario à Cannes en 2015. Pour ce 70e Festival, le réalisateur revient à Cannes avec Las hijas de Abril (Les Filles d’Avril) en sélection à Un certain regard.

Avec René Féret sur "La Communion solennelle", son chef-d’œuvre
Par Jean-François Robin, AFC

René Féret

En 1976, on était jeune et beau, circonstance idéale pour tourner La Communion solennelle, un film écrit et réalisé par René Féret. Titre on ne peut plus juste, car ce tournage fut justement une intense communion. Une communion parfaite entre le cinéma, cette histoire de famille, exact reflet de l’Histoire, une équipe animée d’un vrai appétit d’images et de sons, et l’enthousiasme débordant d’un metteur en scène.

Micro Salon AFC, ses 15 bougies soufflées
Par Jean-Noël Ferragut, Eric Guichard et Vincent Jeannot, membres de l’AFC

2015

Pour son quinzième anniversaire, le Micro Salon de l’AFC aura su une nouvelle fois soutenir sa réputation en répondant, du moins nous l’espérons, aux attentes non seulement de ses visiteurs mais aussi de nos membres associés qui, avec la remarquable énergie qu’on leur connaît, ont animé les plus beaux moments de ces deux intenses journées.

L’éditorial de la Lettre de février 2015 L’AFC tape les 25 balais, les 5 lustres, le quart de siècle…
Par Mattieu Poirot-Delpech, coprésident de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Nous étions en 1990. Les Français s’étaient faits longtemps attendre, l’ASC américaine avait déjà 72 ans et la BSC anglaise, 41. Derobe, Glenn, Strouvé – nostalgie du temps où les génériques faisaient l’économie des prénoms – bientôt rejoints par Serra, Lhomme, Lenoir et Alazraki, créent l’association. Loiseleux, le spécialiste, rédige les statuts. Les fabricants de pellicules, tout puissants à cette époque, sont les premiers bienfaiteurs. Comme présidents d’honneur, trois incontournables : Kelber, Alekan et Coutard, comme premier président : Lhomme.

Y être, ou ne pas en être, telle était la question…
Retour sur Camerimage, par Jean-Noël Ferragut, AFC

Camerimage 2014

Lorsque le CA de l’AFC décide, en réunion, que les directeurs de la photographie de l’association devraient, cette année, être mieux représentés au Festival Camerimage et qu’une bonne idée en valant une autre, j’y serais envoyé en tant qu’" expert commis d’office " afin de publier des articles sur le site et envoyer une lettre d’information quotidienne, version Cannes modifiée Camerimage, j’imagine à l’avance, et à quelques détails près, à quelle sauce aigre-douce je risquais d’être mangé…

L’éditorial de la Lettre de décembre 2014 Arane n’est plus
Par Matthieu Poirot-Delpech, coprésident de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Il en va des outils comme des hommes qui les manipulent, ils meurent.
Il est des disparus dont on pense qu’ils « ont fait leur temps » et que « c’était peut-être mieux comme ça ». On pense que leur disparition valait mieux qu’une lente agonie, qu’un pénible chapelet de souffrances. On est triste, c’est tout.

A propos de la rétrospective Caroline Champetier, AFC, à la Cinémathèque française Le geste à la parole
Par Eric Guichard, AFC

Billets d’humeur

Tout d’abord au nom de l’AFC, je tiens à remercier la Cinémathèque française de nous réserver, chaque année depuis cinq ans, cette fenêtre d’expression de l’art cinématographique. En ce 8 février 2014, la parole sera donnée pour la première fois à une femme directrice de la photographie, Caroline Champetier, AFC. En ces temps où l’on parle beaucoup de parité, cet évènement n’est peut être pas anodin mais arrive à point nommé.

Ici et ailleurs
Caroline Champetier, directrice de la photographie, AFC

Intermittence, Convention collective, Assurance-chômage

Ce qui blesse profondément dans la situation actuelle, c’est l’éclatement du corps social spécifique du cinéma, comme si cette époque assez inventive des années 1980-90, qui a vu l’émergence d’un nouveau cinéma d’auteur à la suite de la Nouvelle Vague, n’était en fait qu’un vaste malentendu et avait abouti, à partir des années 2000, à une période où cette inventivité de contenu et de fabrication était utilisée cyniquement par des forces obscures et contradictoires.

Films (111)