Isabelle Adjani

talent

Search results

Entretiens Afc (1)

On ne peut pas filmer de la même manière Isabelle Adjani et un Dolpopa
(suite de l’entretien sur la lumière en extérieurs)

AFC’s Conversations

E. G. : Je voudrais juste revenir sur une chose ; ce qui est différent par rapport au film que Pierre a éclairé et Himalaya, c’est que je n’ai pas eu les mêmes moyens que lui, mais c’est aussi vrai que j’ai pu faire sur Himalaya des choses difficiles parce que j’avais des comédiens qui se prêtaient à des lumières difficiles. Il faut aussi se dire : « Qui va-t-on filmer ? ». On ne peut pas filmer de la même manière Isabelle Adjani et un Dolpopa. Ce sont des questions qu’on se pose forcément quand on prépare un film, on peut imaginer qu’on travaille dans des (...)

Articles (5)

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms: “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Festival du film de Paris
par Nicole Vulser

Press clippings

Le Monde, 15 octobre 2002

La Ville de Paris a décidé de se désengager totalement du Festival du film de Paris, une manifestation créée en 1986 et dont Isabelle Adjani est présidente d’honneur, pour lancer un festival concurrent.

"To Live and Die in Benidorm", par François Reumont pour l’AFC Romain Gavras et André Chemetoff, directeur de la photographie, parlent du tournage du "Monde est à toi"

Interviews

Sept ans après Notre jour viendra, le réalisateur de clips Romain Gavras retrouve le chemin du long métrage avec Le monde est à toi, une comédie policière loufoque et rock’n roll. André Chemetoff, fidèle collaborateur depuis plus de dix ans du cinéaste, l’accompagne pour cet entretien à deux voix. Le film est présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Le film évoque l’univers de Tarantino (en version Daniel Balavoine), et vient s’amuser avec quelques repères du cinéma français. On y trouve notamment une Isabelle Adjani déchaînée en mère délinquante castratrice ou un Vincent Cassel méconnaissable en épave fatiguée, comme un vestige sorti, vingt-trois ans après, d’un célèbre film consacré aux banlieues. (FR)

Exposition photographique "Filiation"
Trois regards croisés : Anny Duperey, Lucien Legras, Patricia Legras

Exhibitions and Museums

Dans le cadre du festival Promenades photographiques - Eloge de la lenteur, qui se tient à Vendôme (Loir-et-Cher) et alentours dans neuf lieux différents jusqu’au 22 septembre 2019, le Manège Rochambeau présente "Filiation", une exposition réunissant des travaux de Lucien Legras, Anny Duperey et Patricia Legras, ses filles. Trois regards photographiques qui se croisent pour s’unir.

movies (3)

Sœurs

by Yamina Benguigui
Produced by Bandits, Elemiah, StudioCanal
Cinematography by

Antoine Roch, AFC