J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

Entretien filmé avec Claire Mathon, AFC, à propos de son travail sur "Portrait de la jeune fille en feu", de Céline Sciamma, par François Reumont pour l’AFC

par Claire Mathon

Avec ce Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma propose une histoire d’amour insulaire féministe entre une peintre et son modèle au XVIIIe siècle. Une mise en abîme visuelle de l’artiste qui fond pour son modèle, regardant l’artiste et fond à son tour pour elle.

Outre l’utilisation de symboles forts (comme l’absence d’hommes pendant une centaine de minutes), c’est également la splendide exploration picturale des visages et des paysages du Morbihan qui saute aux yeux du spectateur.
Claire Mathon, AFC, profite de cette occasion rare pour livrer une image à la fois moderne et sans faux pas, basée sur la beauté terrassante de chaque plan sur les deux comédiennes. Rendez-vous est donné en février 2020 avec elle pour une probable récompense compressée. (FR)

1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

https://vimeo.com/334695089/fbf3a91eb7

Portrait de la jeune fille en feu
Décors : Thomas Grézaud
Costumes : Dorothée Guiraud
Maquillage : Marie Luiset
Son : Julien Sicart et Daniel Sobrino
Montage : Julien Lacheray