Jean-Luc Godard

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (213)

Nos respects, Monsieur Piccoli !

In memoriam

Michel Piccoli, comédien, auteur, réalisateur et producteur, nous a quittés, mardi 12 mai 2020, à l’âge de 94 ans. Au-delà d’une carrière et d’un talent d’acteur reconnus, d’existences multiples et aventurières, d’engagements politique et citoyen, sa présence sur les plateaux auprès des femmes et des hommes qui font le cinéma et le théâtre aura été une partie intégrante de sa vie. Quatre directeurs de la photographie l’ayant côtoyé, même brièvement, témoignent.

Rencontres confinées entre étudiants et chefs opérateurs

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

Depuis le 21 avril 2020, l’ENS Louis-Lumière propose pendant le confinement des rencontres avec des professionnels du cinéma, de la photographie et du son destinées à ses étudiantes et étudiants, et à celles et ceux de La Fémis, de la CinéFabrique et de l’École Kourtrajmé. Une série d’entretiens, réalisés via webcam, avec la participation d’étudiants des différentes écoles et en partenariat avec l’AFC.

Le 47e Festival La Rochelle Cinéma en VoD

Du côté d’Internet

Le Festival La Rochelle Cinéma s’associe à la Cinetek pour vous permettre de poursuivre le Festival grâce à la Vidéo à la demande et à l’outil de référencement du CNC. Tous les films présentés lors de la 47e édition, en 2019, sont désormais accessibles en VoD sur différentes plateformes.

Les quotidiennes "Un jour, un décor" de l’ADC

Vie des associations, sociétés et fédérations

L’ADC (Association des chefs décorateurs et cheffes décoratrices de cinéma) propose sur son site Internet, dans le rubrique "A voir, à lire, à écouter…", la quotidienne "Un jour, un décor", coup de cœur d’un des décorateurs "maison". Depuis le 18 mars dernier, vingt-et-un décors de film ont été revisités par l’ADC, de Blade Runner à Pierrot le fou, de Fenêtre sur cour au Silence des agneaux ou d’Alien à Une étoile est née...

"Histoires de la couleur à l’écran"
Journée d’études internationale, en collaboration avec le Centre Pompidou et le CNC

Les Cinémathèques

Qu’attend-on de la couleur à l’écran ? C’est cette vaste question que se poseront la Cinémathèque française et ses invités, mercredi 4 mars, dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde" (4-8 mars 2020). Pour tenter d’y répondre, "Histoires de la couleur à l’écran" réunira des personnalités aussi variées qu’une directrice et un directeur de la photographie, des universitaires, une historienne, une cheffe de service de laboratoire, une directrice de cinémathèque et une artiste cinéaste.

Editorial de la Lettre de février 2020
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Qu’est-ce que c’est, dégueulasse ? »
« Dégueulasse », c’est évoquer la qualité des images censées « mettre en lumière le travail des techniciens français, reconnus à l’international »* et faire dégueuler, en boucle, une bouillie de pixels carrés surexposés sur un écran qu’il eut été plus élégant de laisser immaculé, lors de la remise des Trophées César & Techniques, mardi 7 janvier...

Léo Hinstin, l’un et l’autre
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Il y a quarante ans, des anges bienveillants s’étaient penchés sur le berceau de Léo Hinstin lui offrant de naître dans une famille de longue lignée bourgeoise, brillante et éclairée. Aussi loin qu’un grand oncle féru de généalogie avait pu remonter, il avait trouvé des hommes dont la France pouvait s’enorgueillir, des polytechniciens, des militaires et des intellectuels.

Léo Hinstin, the one and the other - both, actually
By Ariane Damain Vergallo for Leitz

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Forty years ago, benevolent angels leaned over Leo Hinstin’s cradle, bestowing upon him the privilege of being born into a family of long, brilliant and enlightened bourgeois lineage. As far back as a genealogy-obsessed great-uncle was able to go, he had found a multitude of men whom France could be proud of : Ecole Polytechnique alumni, soldiers, intellectuals.

34e Mostra de València - Cinema del Mediterrani

Films AFC dans les festivals

La 34e édition de la Mostra de València se tiendra du 24 octobre au 3 novembre 2019 et Marie Spencer, AFC, SBC en sera la présidente du jury composé de la comédienne française Sabrina Seyvecou, de la réalisatrice et productrice tunisienne Khedija Lemkecher, de la cheffe opératrice du son espagnole Amanda Villavieja, du journaliste et critique de cinéma italien Marco Lombardi, de la productrice, réalisatrice et comédienne libanaise Rana Salem. Dédié aux cinémas méditerranéens, ce festival présente cette année des films de Syrie, du Portugal, d’Italie, de Turquie, de France, de Tunisie, de Grèce... ainsi que des hommages et des programmations thématiques. On notera la présence de dix membres de l’AFC sur l’ensemble des sélections.

72e Festival de Locarno

Films AFC dans les festivals

La 72e édition du Festival de Locarno se déroulera du 7 au 17 août 2019, sous la nouvelle direction artistique de la Française Lili Hinstin qui succède ainsi à l’Italien Carlo Chatrian. Parmi les cinq sections compétitives, les quatre non compétitives et les sections parallèles, sont programmés quatre films photographiés par des membres de l’AFC.

Editorial de la Lettre de juin 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Il y a un an, jour pour jour, je déplorais, lors d’un édito adressé à Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, l’absence de techniciens au Festival de Cannes [1]. Cependant, alors que la 72e édition vient de fermer ses portes, saluons l’initiative de deux autres festivals, en France, qui viennent d’enrichir leur programmation d’une présence qui honore l’association que je représente.

A propos des "Silences de Johnny", documentaire de Pierre-William Glenn, AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Lorsqu’on interroge quelqu’un sur la carrière de Johnny Hallyday au cinéma, rares sont les personnes, même les fans, qui peuvent lister plus de cinq films sur les trente-quatre qu’il a interprétés. Et pourtant sa carrière d’acteur a commencé avant celle de chanteur, en 1954, dans Les Diaboliques, de Henry-Georges Clouzot. Il est même probable que Johnny ait découvert Elvis Presley et le Rock’n’roll en voyant Loving You (Amour frénétique) au cinéma à l’âge de 14 ans.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Guillaume Schiffman, the order - and concept - of merit
By Ariane Damain-Vergallo for Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In 2017, the Ministry of Culture offered cinematographer Guillaume Schiffman to honor him by making him “Knight of the National Order of Merit.” Being offered that so-evocatively named reward pleased the man no end... but he never finished filling the proper documents and never went to fetch it.

Guillaume Schiffman, de l’ordre du mérite
Par Ariane Damain-Vergallo pour Leitz Cine Weltzar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 2017, le ministère de la Culture avait proposé au chef opérateur Guillaume Schiffman de le distinguer comme chevalier de l’ordre national du Mérite. Cette offre de récompense - au nom si évocateur - lui avait beaucoup plu mais il n’avait finalement pas rempli les papiers et n’était jamais allé la chercher.

Mon premier Camerimage
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Camerimage 2018

J’ai aimé le petit aéroport de Bydgoszcz… J’ai aimé l’immense affiche de Roma annoncer son passage sur grand écran… J’ai aimé lire sur un mur « Painting still alive »… J’ai aimé la direction d’acteurs de certains courts métrages étudiants… J’ai aimé entendre des applaudissements à l’apparition du nom de la directrice ou du directeur de la photographie dans le générique de films courts…

Sobibor, October 14, 1943, 4 p.m.

In memoriam

During Claude Lanzemann’s funeral at the Montparnasse Cemetery in Paris on Thursday, 12 July 2018, Caroline Champetier, AFC, who worked alongside him, was one of the eulogizers and she spoke the following words.

Cannes 2018, avec un petit recul…
Par Vincent Lowy, membre du jury du Prix Vulcain

Festival de Cannes 2018

Merci Ô Pierre-William, Moira et Myriam, grâce à vous j’ai eu la chance de participer au jury du Prix Vulcain de la Commission supérieure technique, qui était cette année composé outre moi-même d’Aline Rolland, d’Isabelle Gibbal-Hardy (c’était notre présidente), de Louise Vandeginste, d’Alain Besse et de Patrick Bézier. Nous avons choisi de couronner Shin Joom-hee, directrice artistique du film Burning, de Lee Chang-dong, film magnifiquement photographié par Hong Kyung-Pyo. Le même jour, ce film était consacré par le prix FIPRESCI de la Fédération internationale des critiques de cinéma. Et totalement ignoré par le palmarès de la Compétition. Comment en est-on arrivé là ?

Surimpressions cannoises
Par Louise Vandeginste, membre du jury du Prix Vulcain

Festival de Cannes 2018

Louise Vandeginste, membre du jury du Prix Vulcain aux côtés d’Alain Besse, Patrick Bézier, Isabelle Gibbal-Hardy, Vincent Lowy et Aline Rolland, livre ses impressions cannoises en trois chapitres distincts. Il y est fortement question, c’est le moins qu’on puisse attendre d’une ex-étudiante tout juste sortie de l’ENS Louis-Lumière, d’image et surtout de cinéma.

Award Winners at the 71th Cannes Film Festival

Festival de Cannes 2018

During the closing ceremony of the 71th Cannes Film Festival on Saturday, 19 May, the jury, presided by Cate Blanchett, announced the winners of the 2018 Festival. The Golden Palm was awarded to Manbiki Kazoku, by Hirokazu Kore-Eda, cinematography by Ryuto Kondo, the Golden Camera to Girl, by Lukas Dhont, cinematography by Frank van den Eeden, and the CST’s Vulcain Award to Shin Joom-Hee, Art Director of Burning, by Lee Chang-dong, cinematography by Hong Kyung-Pyo.

Au palmarès du 71e Festival de Cannes

Festival de Cannes 2018

Lors de la cérémonie du clôture du 71e Festival de Cannes, samedi 19 mai, le jury, présidé par l’actrice Cate Blanchett, a annoncé le palmarès de l’édition 2018. La Palme d’or a été décernée à Manbiki Kazoku, de Hirokazu Kore-Eda, photographié par Ryuto Kondo, la Caméra d’or, à Girl, de Lukas Dhont, photographié par Frank van den Eeden, et le Prix Vulcain, à Shin Joom-Hee, directrice artistique de Burning, de Lee Chang-dong, photographié par Hong Kyung-pyo.

Armand Barbault, l’homme qui aimait le cinéma
par Isabelle Scala

In memoriam

Armand Barbault, l’une des figures de la production française, nous a quittés le 13 avril 2018 dans sa quatre-vingt-sixième année. Son nom, cité au générique d’une trentaine de films en tant que producteur exécutif ou directeur de production, est étroitement lié à celui de cinéastes qu’il a accompagnés, tels que Truffaut, Miller, Godard, Chéreau, Téchiné, Cavalier ou encore Mikalkov.

Films (113)

Rubriques (1)