Jean-Luc Godard

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (112)

Articles (209)

Coutard, "Prénom Raoul"
Raoul Coutard nous a quittés

Raoul Coutard

Raoul Coutard s’en est allé ! Le célèbre directeur de la photographie et réalisateur s’est éteint, mardi 8 novembre 2016, près de Bayonne, à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Avec sa disparition, c’est l’acteur majeur d’un large champ de la photographie de cinéma des soixante dernières années – qu’il a couvert entre 1956 (La Passe du diable, de Pierre Schoendoerffer) et 2001 (Sauvage innocence, de Philippe Garrel) – qui tire une dernière fois sa révérence.

Coutard, “First Name : Raoul”
Raoul Coutard has passed away

Raoul Coutard

Raoul Coutard has passed away ! The famous cinematographer and director left this world on Tuesday, 8 November 2016, near Bayonne, at the age of 92. With his passing, a major figure of the cinematography world of the last sixty years – from 1956 with Pierre Schoendoerffer’s La Passe du Diable to 2001 (Philippe Garrel’s Sauvage Innocence) – has taken his last bow.

Interview with cinematographer Guillaume Schiffman, AFC, about his work on Michel Hazanvicius’ film "Redoubtable"
"Shooting Godard", by François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

This unexpected biopic on Jean-Luc Godard’s life was a brave project by Michel Hazanavicius. The movie lover and director of hit comedies OSS 117 and The Artist decided to pay a trenchant tribute to the internationally-renowned symbol of the Nouvelle Vague.
Shooting this out-of-the-ordinary film suddenly took on a personal and emotional dimension for Guillaume Schiffman, AFC, because of the family relationship between him and the emblematic director of the Nouvelle Vague.

A propos du "Redoutable", de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC
"Filmer Godard", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Un projet courageux que cet inattendu biopic consacré à Jean-Luc Godard de la part de Michel Hazanavicius. Ce réalisateur de comédies à succès (OSS 117, The Artist), et cinéphile a décidé de rendre un hommage mordant à l’icône mondiale de la nouvelle vague. Pour Guillaume Schiffman, AFC, le tournage de ce film pas comme les autres a soudain pris une dimension personnelle et sentimentale en raison des liens familiaux qui unissent le chef opérateur au réalisateur emblème de la nouvelle vague.

Hommage à Raoul Coutard
à la Cinémathèque française, du 28 mars au 9 avril 2007

Les Cinémathèques

A l’occasion de l’hommage que lui rend la Cinémathèque française, manifestation dont l’AFC est partenaire, une trentaine de films dont Raoul Coutard a assuré la direction de la photographie seront projetés.
Le samedi 31 mars, L’expérience-cinéma : la lumière au cinéma.
Au programme de cette journée...

  • Lire également le texte qu’Eric Gautier a écrit sur Raoul Coutard pour le programme de la Cinémathèque.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Alain Levent
par Armand Marco

Alain Levent

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès d’Alain Levent.
J’ai rencontré Alain en 1965 alors qu’il tournait Le Vampire de Düsseldorf (Robert Hossein). Je fus appelé, deux jours en renfort, pour charger des magasins.
Cette première rencontre faillit mettre un terme à nos relations, car une malencontreuse chute me fit dévaler la colline de la Porte de Pantin rendue boueuse par une pluie battante. Heureusement j’avais pris soin de protéger le magasin, et c’est tout crotté que je vins approvisionner le tournage. Pourtant il ne m’en tint pas rigueur.

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de "Cleveland Vs. Wall Steet", un documentaire de Jean-Stéphane Bron
En sélection de la Quinzaine des Réalisateurs 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après une formation à Louis-Lumière, Julien Hirsch assiste Caroline Champetier sur les films de Téchiné, Doillon, Jacquot… Il signe son premier long métrage à la lumière, en collaboration avec Christophe Pollock, avec Jean-Luc Godard pour Éloge de l’amour en 2001, puis travaille avec Laurence Ferreira-Barbosa, André Téchiné, Benoît Jacquot, Pascal Ferran… Il remporte le César de la meilleure photographie pour Lady Chatterley de Pascale Ferran en 2007.
Jean-Stéphane Bron, documentariste suisse, réalise La ßonne conduite et Le Génie helvétique, puis une fiction en 2006 Mon frère se marie. Son long métrage documentaire Cleveland Vs. Wall Steet est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.
Julien étant en tournage à Venise pour le prochain film d’André Téchiné, l’entretien avec lui n’a pas pu avoir lieu et s’est soldé par des échanges électroniques et le texte à suivre…

55e Festival International de Cannes
Les films photographiés par les membres de l’AFC

festival de Cannes 2002

Sélection officielle : "Kedma" d’Amos Gitaï, photographié par Yorgos Arvanitis "Le Principe de l’incertitude" de Manoel de Oliveira photographié par Renato Berta "Marie-Jo et ses 2 amours" de Robert Guédiguian photographié par Renato Berta "L’Adversaire" de Nicole Garcia, photographié par Jean-Marc Fabre "Demonlover" d’Olivier Assayas, photographié par Denis Lenoir Hors compétition (clôture) "And Now... Ladies and Gentlemen" de Claude Lelouch, photographié par Pierre-William Glenn Séance spéciale "La Dernière lettre" de Frederik Wiseman, (...)

Entretien avec la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, à propos du film "Des hommes et des dieux" de Xavier Beauvois
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier a commencé sa carrière avec les " Dinosaures " du cinéma français – Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Claude Lanzmann –, puis tourné avec la plupart des auteurs de la génération suivante : Benoît Jacquot, Philippe Garrel, Jacques Doillon, Chantal Akerman, André Téchiné, en rencontrant le courant montant avec Arnaud Desplechin, Xavier Beauvois, Laetitia Masson, Nobuhiro Suwa et Noami Kawase au Japon.
Aujourd’hui, Tawfik Abu Wael en Palestine, Valérie Mréjen et d’autres lui ouvrent l’imaginaire d’une quatrième génération de cinéastes. Elle pense que le cinéma est fait pour voyager dans le temps et dans l’espace et rêve d’éclairer une comédie.

Ici et ailleurs
Caroline Champetier, directrice de la photographie, AFC

Intermittence, Convention collective, Assurance-chômage

Ce qui blesse profondément dans la situation actuelle, c’est l’éclatement du corps social spécifique du cinéma, comme si cette époque assez inventive des années 1980-90, qui a vu l’émergence d’un nouveau cinéma d’auteur à la suite de la Nouvelle Vague, n’était en fait qu’un vaste malentendu et avait abouti, à partir des années 2000, à une période où cette inventivité de contenu et de fabrication était utilisée cyniquement par des forces obscures et contradictoires.

A propos des "Silences de Johnny", documentaire de Pierre-William Glenn, AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Lorsqu’on interroge quelqu’un sur la carrière de Johnny Hallyday au cinéma, rares sont les personnes, même les fans, qui peuvent lister plus de cinq films sur les trente-quatre qu’il a interprétés. Et pourtant sa carrière d’acteur a commencé avant celle de chanteur, en 1954, dans Les Diaboliques, de Henry-Georges Clouzot. Il est même probable que Johnny ait découvert Elvis Presley et le Rock’n’roll en voyant Loving You (Amour frénétique) au cinéma à l’âge de 14 ans.

L’agenda du mercredi 14 mai

Agendas

  • La cérémonie d’ouverture du 67e Festival de Cannes se déroulera ce soir au Grand Théâtre Lumière à partir de 19h15. Elle sera suivie, à 20h et 23h, de la projection de Grace de Monaco, le film d’Olivier Dahan photographié par Eric Gautier, AFC.
  • Le film sera de nouveau projeté le jeudi 15 mai, salle du Soixantième à 12h.
  • Lire un entretien accordé par Eric Gautier à propos de son travail sur Grace de Monaco.
  • Rappelons pour mémoire que treize films photographiés par des membres de l’AFC seront programmés lors de cette édition.
  • Contacts AFC
  • Marie Garric : +33 (0)6 89 58 83 91
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28

Le palmarès du 67e Festival de Cannes dévoilé

festival de Cannes 2014

Lors de la cérémonie du clôture du 67e Festival de Cannes qui s’est déroulée samedi 24 mai 2014, le jury international, présidé par la cinéaste Jane Campion, a annoncé le palmarès.
La Palme d’or a été décernée à Winter Sleep, de Nuri Bilge Ceylan, photographié par Gökhan Tiryaki, et parmi les autres récompenses, le Grand Prix a été attribué au film Les Merveilles, d’Alice Rohrwacher, photographié par Hélène Louvart, AFC (lire ses propos), le Prix de la mise en scène étant attribué à Foxcatcher, de Bennett Miller, photographié par Greig Fraser.
- Le Prix du jury est attribué ex aequo à Mommy, de Xavier Dolan, photographié par André Turpin (lire un entretien) et Adieu au langage, de Jean-Luc Godard, photographié par Fabrice Aragno.
- Le Prix du scénario est attribué à Leviathan, écrit par Andreï Zviaguintsev et Oleg Negin, réalisé par Andreï Zviaguintsev et photographié par Mikhail Krichman, RGC (lire un entretien).

Le 67e Festival de Cannes annonce sa sélection

festival de Cannes 2014

La 67e édition du Festival de Cannes se déroulera du 14 au 25 mai 2014. Lors de la traditionnelle conférence de presse, Thierry Frémaux, délégué général du Festival, a annoncé le choix des dix-huit longs métrages en lice pour la Palme d’or, et des dix-neuf sélectionnés à Un certain regard. Parmi les films faisant partie de cette Sélection officielle, dix d’entre eux ont été photographiés par sept des membres de l’AFC.

"Lumière réfléchie"
Par Isabelle Regnier

Revue de presse

Le Monde, 15 février 2014
Directrice de la photo, Caroline Champetier se distingue par une façon très identifiable d’éclairer la réalité, et spécialement les actrices. Une rétrospective lui est consacrée à la Cinémathèque française.

The 67th Cannes Film Festival announces its selection

festival de Cannes 2014

The 67th Cannes Film Festival takes place from May 14 to 25, 2014. At the customary press conference, Thierry Fremaux, General Delegate of the festival, had announced the selection of eighteen feature films vying for the Palme d’Or, and nineteen selected for “Un Certain Regard”. Among the films that are part of the official selection, nine of them were filmed by eight of the AFC’s members.

Les films "Digimage" au 67e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

De nombreux films postproduits par des laboratoires numériques membres associés de l’AFC font partie des sélections de ce 67e Festival de Cannes. Voici la liste détaillée des films sur lesquels les équipes de Digimage ont travaillé, selon chacune des sélections et sections...

Les créateurs de la Louma récompensés à Vincennes

Festivals, Rencontres, Projections et Prix

Les Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine, dont la 8e édition se déroulera à Vincennes du 31 janvier au 3 février 2014, décernent chaque année les Prix Henri-Langlois, récompensant ainsi des comédiens, réalisateurs et techniciens dont la contribution au 7e art est reconnue de tous. Ces Rencontres marqueront par ailleurs le début des célébrations du centenaire de la naissance, le 13 novembre 1914 à Smyrne (Turquie), du père fondateur de la Cinémathèque française.

Parti trop tôt, mon Ami Patrice
Par Pierre Lhomme, AFC

Patrice Chéreau

Patrice Chéreau, un homme chaleureux, exigeant, infatigable et fraternel, ennemi du soleil, mais à l’aise avec l’ombre… Je garde un souvenir très fort de ma rencontre avec lui et Richard Peduzzi, son décorateur, des repérages méticuleux et des essais.

Salut, Dominique par Alain Jomy, réalisateur et musicien

Dominique Chapuis

Il y a des rencontres comme ça, qui commencent sous le signe du travail et s’en échappent très vite. Nous nous sommes vus pour la première fois pendant un tournage (L’effrontée) et très vite, ce sont d’autres sujets que ce film qui nous ont rapprochés. Il sortait depuis peu de l’expérience de Shoah de Lanzmann et - comme me l’a dit récemment un de ses amis d’enfance : « Il y a eu Dominique avant et Dominique après Shoah ». Il était alors comme brûlé de l’intérieur par ce film, dont il me disait : « C’est la première fois qu’on filme réellement la parole. » (...)

Où Caroline Champetier, AFC, fait partager son expérience et parle des moments forts de sa carrière

Conférences, tables rondes, colloques, séminaires, Leçons de cinéma

Pendant la 3e édition du Festival international du film de La Roche-sur-Yon, qui s’est tenu du 17 au 23 octobre 2012, Caroline Champetier, AFC, s’est proposé, lors d’une conférence, de partager son expérience et de parler des moments forts de sa carrière. Vous trouverez ci-dessous, les retranscriptions de cette conférence réalisées pour l’occasion.

"Goha", de Jacques Baratier, projeté à Cannes Classics
Restauration par les Archives françaises du film du CNC en collaboration avec Diane Baratier, AFC

festival de Cannes 2013

Comme chaque année, les Archives françaises du film du CNC présentent l’un de leurs travaux de restauration du patrimoine français. C’est un cinéaste rare, Jacques Baratier, réalisateur en 1967 du Désordre à vingt ans, qui est à l’honneur cette année, grâce au soutien de sa fille Diane. A noter que Goha, film présenté à Cannes en 1957 sous pavillon tunisien, est le premier film de Claudia Cardinale et qu’Omar Sharif, qui vint à Cannes pour la première fois avec Youssef Chahine, y apparaît sous le nom d’Omar Cherif.

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Le Dernier des injustes", de Claude Lanzmann

Les entretiens au Festival de Cannes

Caroline Champetier a éclairé quelques 70 films, accompagnant certains des grands cinéastes français et étrangers. Elle remporte le César de la Photographie pour Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois, dont elle vient de finir le dernier film, puis la Grenouille d’argent en 2012 au festival Plus Camerimage pour Holly Motors, de Léos Carax. Avant cette longue expérience comme directrice de la photographie, Caroline Champetier fut l’assistante de William Lubtschansky et c’est à l’occasion du tournage de Shoah, en 1977, qu’elle rencontre Claude Lanzmann. Sa collaboration avec lui se prolonge en signant l’image de Sobibor 14 octobre 1943 16 heures, en 2000, et celle de sa dernière œuvre, Le Dernier des injustes, en 2012. Juste avant ce film, elle avait éclairé Hannah Arendt, le film de Margarethe von Trotta.
Cette collaboration avec Claude Lanzmann initiée par William Lubtchansky « a duré toute ma vie de directrice photo, c’est quelque chose de fondateur », souligne Caroline Champetier. Le Dernier des injustes, projeté Hors compétition à Cannes, ne participe pas à la Compétition officielle, au grand regret de Claude Lanzmann. (BB)

L’agenda du mercredi 21 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • The Search, de Michel Hazanavicius, photographié par Guillaume Schiffman, AFC, projection au Grand Théâtre Lumière à 8h30 et 19h
  • Le film sera de nouveau projeté le jeudi 22 mai Salle du Soixantième à 11h30
  • Lire un entretien accordé par Guillaume Schiffman à propos de son travail sur The Search
  • Les films non AFC du jour
  • Quinzaine des réalisateurs
  • P’tit Quinquin, de Bruno Dumont, photographié par Guillaume Deffontaines, projection au Théâtyre Croisette JW Marriott à 10h
  • Lire un entretien accordé par Guillaume Deffontaines à propos de son travail sur P’tit Quinquin
  • L’Acid
  • Mercuriales, de Virgile Vernier, photographié par Jordane Chouzenoux, projections au Studio 13 à 11h et au cinéma Les Arcades à 20h
  • Lire un entretien accordé par Jordane Chouzenoux à propos de son travail sur Mercuriales
  • Contacts AFC
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28.

Visite à Louis-Lumière
par Pierre Lhomme

ENS Louis-Lumière

Dans le cadre de la carte blanche à l’AFC, j’ai eu le plaisir de présenter aux élèves la première bonne copie de L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville, superbement restaurée par les équipes d’Eclair.

Rubriques (1)