Jean-Pierre Melville

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (93)

Articles (53)

Quand Pierre Lhomme évoquait "L’Armée des ombres", de Jean-Pierre Melville

Pierre Lhomme

Lors d’une projection AFC à La fémis, le 3 octobre 2005, Pierre Lhomme était intervenu pour présenter le film, et son travail de restauration effectué l’année précédente. Après la projection, il a répondu aux questions de ses collègues. La retranscription de ses propos ci-dessous a été publiée en 2006 dans le n° 1 de la revue Lumières / les cahiers AFC.

Plus Camerimage : Master Class de Pierre Lhomme, avec la participation de Bruno Delbonnel
par Benjamin B

Camerimage

Je reste fidèle au festival Plus Camerimage, ayant fait le voyage en Pologne une douzaine de fois, et notamment la première année à Torun. Malgré quelques problèmes de fonctionnement, ce festival est devenu incontournable, pour les rencontres qu’on y fait, pour ses projections et aussi pour ses ateliers (Workshops) et ses cours magistraux (Master Class) avec un public d’une centaine d’étudiants du monde entier.
Cette année, j’ai eu la chance de modérer deux Master Class et de participer au Workshop AFC. Rémy Chevrin m’a demandé si je voulais bien faire un compte-rendu de mon expérience. Le voici.

Visite à Louis-Lumière
par Pierre Lhomme

ENS Louis-Lumière

Dans le cadre de la carte blanche à l’AFC, j’ai eu le plaisir de présenter aux élèves la première bonne copie de L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville, superbement restaurée par les équipes d’Eclair.

Disparition de Pierre Lhomme, AFC, quelques brefs témoignages

Pierre Lhomme

A la suite du décès de Pierre Lhomme, de nombreux témoignages sont parvenus à l’AFC. Nous publions ici certains de ces témoignages, plutôt brefs, messages de directeurs de la photographie membres de l’association, dont il était le président d’honneur, suivis de ceux de connaissances l’ayant côtoyé et de quelques institutions.

A Cannes Classics, "Ascenseur pour l’échafaud", de Louis Malle, photographié par Henri Decaë
Par Marc Salomon

Festival de Cannes 2015

Jeudi 14 mai, dans le cadre de Cannes Classics, était projeté Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (1958), photographié par Henri Decaë. Une restauration 2K présentée par Gaumont dont les travaux image furent effectués par Eclair, ainsi que le son restauré par Diapason en partenariat avec Eclair. Marc Salomon, membre consultant de l’AFC, rappelle ici la brillante carrière d’Henri Decaë.

Projection à Cannes Classics de "Panique", de Julien Duvivier, photographié par Nicolas Hayer

Festival de Cannes 2015

Dans le cadre des projections Cannes Classics, le film Panique (1946), réalisé par Julien Duvivier et photographié par Nicolas Hayer, fut présenté par TF1 DA. Le négatif original ayant disparu, restauration en 2K chez Digimage, membre associé de l’AFC, à partir du marron nitrate. Marc Salomon, membre consultant de l’AFC, décrit la carrière de Nicolas Hayer, directeur de la photographie ayant photographié les films de Henri-Georges Clouzot, Julien Duvivier, Jean Cocteau, Jean-Pierre Melville.

Disparition du directeur de la photographie Jean Rabier

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse le décès, lundi 15 février 2016, à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), de Jean Rabier, directeur de la photographie de près de quarante films de Claude Chabrol, à l’âge de 89 ans. A l’image de Ghislain Cloquet, Raoul Coutard, Henri Decaë, Willy Kurant ou Sacha Vierny, il aura été l’un des grands opérateurs de la Nouvelle Vague.

"Les Lumières de Lhomme" à paraître bientôt
Par Luc Béraud

Pierre Lhomme

« Je ne suis pas entré dans le cinéma par amour de l’image, j’ai fait de l’image par amour du cinéma. » Pierre Lhomme
La première fois que je vois Pierre Lhomme, c’est à l’été 1970 sur le Pont-Neuf. Il tourne avec Robert Bresson Quatre nuits d’un rêveur. C’est en août mais les soirées sont glaciales et toute l’équipe est couverte de vêtements chauds. Elle est peu nombreuse et travaille en silence. Et curieusement, malgré la nuit, avec peu de matériel d’éclairage.

Décès du cinéaste Charles Bitsch

Charles Bitsch

Nous avons appris avec tristesse le décès du réalisateur et directeur de la photographie Charles Bitsch, survenu le 27 mai 2016, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. Rédacteur aux Cahiers du cinéma entre 1955 et 1959, il avait accompagné dès 1958 le parcours de cinéastes de la Nouvelle vague tels que Claude Chabrol, Jean-Luc Godard ou encore Jaques Rivette, avant de se consacrer lui-même à la mise en scène.

Parution de "Vincent Rossell - Photographies de cinéma 1957-1984"

Livres et revues

Vincent Rossell, photographe de plateau reconnu, a travaillé sur plus de 80 films de 1956 à 1999, notamment sur Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (1957), Le Jour le plus long, de Gerd Oswald (1962), Charade, de Stanley Donen (1963) ou Le Train, de John Frankenheimer (1964). Cet ouvrage rassemble plus de 400 photos en noir et blanc prises entre 1957 et 1984, essentiellement des photos de tournage – ambiances de plateau, portraits d’acteurs, de réalisateurs, de techniciens au travail.

34e Mostra de València - Cinema del Mediterrani

Films AFC dans les festivals

La 34e édition de la Mostra de València se tiendra du 24 octobre au 3 novembre 2019 et Marie Spencer, AFC, SBC en sera la présidente du jury composé de la comédienne française Sabrina Seyvecou, de la réalisatrice et productrice tunisienne Khedija Lemkecher, de la cheffe opératrice du son espagnole Amanda Villavieja, du journaliste et critique de cinéma italien Marco Lombardi, de la productrice, réalisatrice et comédienne libanaise Rana Salem. Dédié aux cinémas méditerranéens, ce festival présente cette année des films de Syrie, du Portugal, d’Italie, de Turquie, de France, de Tunisie, de Grèce... ainsi que des hommages et des programmations thématiques. On notera la présence de dix membres de l’AFC sur l’ensemble des sélections.

Parution d’"Henri Alekan - Le Vécu et l’Imaginaire"
Un recueil de souvenirs présenté par José-Louis Bocquet et Philippe Pierre-Adolphe

Livres et revues

En avril 1987, Philippe Pierre-Adolphe et José-Louis Bocquet rencontraient Henri Alekan dans le cadre d’un reportage réalisé dans sa propriété en Bourgogne ; âgé de 78 ans, il était au sommet de sa carrière. Plus de dix ans après, en 1999, une première édition du Vécu et l’Imaginaire paraît aux éditions de La Sirène évoquant ses souvenirs. En octobre 2019, une réédition est publiée, complétée et enrichie de textes inédits bénéficiant d’une iconographie issue des archives d’Henri Alekan, déposées à la Cinémathèque française par son épouse Nada.

Journée d’études Éclair à la Cinémathèque, 14 juin 2007
Extraits d’un compte rendu rédigé par Frédérique Berthet (*)

Les Cinémathèques

Le 14 juin dernier, la Cinémathèque française réunissait historiens du cinéma et responsables du groupe Éclair, des laboratoires GTC et du concepteur des caméras Aäton pour retracer la trajectoire d’Éclair (1907-2007). La première rétrospective Éclair remontait à la 11e édition des Giornate del Cinema Muto de Pordenone, en 1992. En rappelant en ouverture cet ancrage, Laurent Mannoni, directeur scientifique du patrimoine à la Cinémathèque française, inscrivait la journée d’études dans une perspective historiographique bienvenue. Les 46 heures de programmes (...)

Petites mauvaises nouvelles
par Pierre Lhomme

Billets d’humeur

1 - Un ami me rapporte du Japon un DVD de La Maman et la putain de Jean Eustache : un tas de boue ! Seuls les sous-titres japonais nous ravissent. On se demande quel a été le cheminement des droits et quel était le master utilisé pour le transfert ? Après quelques coups de téléphone à des collègues et amis, j’ai localisé les éléments. (Contretype 35 mm, originaux 16 mm montés en A et B intouchés depuis très longtemps). Il faut casser l’idée toute faite de la soi-disant qualité supérieure du DVD. Il y a qualité supérieure si une attention toute professionnelle est portée à sa fabrication.

2 - Par hasard au rayon zone 1 de la FNAC, je tombe sur un DVD de Mortelle randonnée de Claude Miller. Je découvre un nouveau montage et un étalonnage répondant aux normes en vigueur à la TV dans la deuxième moitié du vingtième siècle !! Ce DVD a été fait à New York par TF1 International. Qui a été mis au courant ? Qui a donné son accord ? J’en ai parlé à Claude, il m’a semblé indifférent, cependant un jour ses DVD seront ses compléments de retraite.

NB Une bonne nouvelle : la superbe édition DVD de L’Aurore de Murnau, Nostalgia de Tarkowski, Le Secret derrière la porte de Fritz Lang et son interview de J.-L. Godard un petit bijou.

Camerimage 2002
par Pierre Lhomme

Films AFC dans les festivals

De retour de Lódz, un membre du jury livre ses impressions à chaud sur le festival, les films primés, la lumière, le rôle du directeur de la photographie... et ses conditions de travail, en écho au communiqué de Conrad Hall.

Tourner dans des conditions extrêmes...
entretien entre Pierre Lhomme, Eric Guichard et Robert Alazraki sur la lumière en extérieur

Les Entretiens AFC

Tourner dans l’Himalaya implique-t-il une contrainte physique particulière ? Eric Guichard : C’est sûr que par rapport à des extérieurs classiques, la contrainte de l’Himalaya, c’est une contrainte physique. C’est-à-dire que faire un plan c’est déjà une difficulté en soi. Mais ça, ça fait aussi un peu partie du jeu. D’ailleurs toute l’équipe a passé un test d’altitude et certains membres ne sont pas partis à cause de ce test. Mon assistante Sylvie Carcedo, qui était quand même limite au niveau du test, a fait plusieurs fois du caisson de décompression. Mais (...)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Cinematographer Roger Deakins, BSC, ASC, discusses his work on Denis Villeneuve’s film “Sicario”
A gentleman of cinematography

Les entretiens au Festival de Cannes

Roger Deakins, BSC, ASC, is not just a legendary cameraman. He is a cinema aficionado who constantly pursues his visual research with great simplicity and enthusiasm. Although he hasn’t been awarded a golden statue in his over thirty-year-long career (despite his twelve nominations !), his close collaboration with the Cohen brothers has had a lasting impact on multiple generations of cameramen. After working with Denis Villeneuve on Prisoners two years ago, he is worked alongside him again on Sicario, one of the favorites to win the Palm d’Or at Cannes this year.

Camerimage 2003, Lodz, 29 novembre - 6 décembre
par Pierre Lhomme

Camerimage

Parallèlement à 13 films en compétition (production française absente) une grande activité, des ateliers, des rencontres, présentation de plus de 50 films d’étudiants (1 Femis et 1 Louis Lumière !), des projections hors compétition et rencontres avec David Lynch, Jerzy Skolimovsky, Agnieska Holland, Mike Parallèlement à 13 films en compétition (production française absente) une grande activité, des ateliers, des rencontres, présentation de plus de 50 films d’étudiants (1 Fèmis et 1 Louis Lumière !), des projections hors compétition et rencontres avec David Lynch, Jerzy Skolimovsky, Agnieska Holland, MikeFiggis et un bel hommage illustré rendu à William A. Fraker, ASC, BSC.

Le directeur de la photographie Roger Deakins, BSC, ASC, parle de son travail sur "Sicario", de Denis Villeneuve
Un gentleman de la photo

Les entretiens au Festival de Cannes

Roger Deakins, BSC, ASC, n’est pas qu’une légende de la caméra. C’est surtout un mordu d’image qui n’a de cesse de continuer ses recherches visuelles avec beaucoup de simplicité et d’enthousiasme. Si son travail, depuis plus de trente ans, ne lui a pas encore permis de ramener de statuette dorée chez lui (malgré ses douze nominations !), sa collaboration fidèle avec les frères Cohen a marqué plusieurs générations d’opérateurs. Après avoir accompagné Denis Villeneuve sur Prisonners il y a deux ans, il refait équipe avec lui sur Sicario, un des favoris annoncés dans la course à la Palme 2015. (FR)

Pierre Lhomme : "J’ai revu 50 fois "Le Joli mai" pour le restaurer"
Par François Forestier

Propos et entretiens

Le Nouvel Observateur, 29 mai 2013
En mai 1962, alors que la guerre d’Algérie vient de s’achever avec la signature des accords d’Evian, Chris Marker et Pierre Lhomme filment les Parisiens en train de goûter à la paix retrouvée. Le Joli Mai ressort aujourd’hui en version restaurée. Pierre Lhomme, coréalisateur et chef opérateur revient sur l’histoire du tournage.

Francfort "eDIT Fimmaker’s Festival" 2009
par Robert Alazraki, AFC et Richard Andry, AFC

Festivals divers

L’AFC était, cette année, par l’intermédiaire d’Imago, l’invitée d’honneur du 12e " eDIT Filmmaker’s Festival " qui s’est déroulé du 4 au 6 octobre à Francfort-sur-le-Main, région de Hessen, en Allemagne.
1re partie : " Le Festival "
A la soirée d’ouverture, après la projection d’une bande montée de nombreux extraits de films sur lesquels il avait opéré, le trophée Imago fut remis à notre confrère Ricardo Aronovich, AFC, ADB, ABC visiblement ému, par Nigel Walters, BSC, président en exercice d’Imago, le tout dans une joyeuse ambiance provinciale, populaire et bon enfant.