Jean Vigo

Réalisation

Index des termes :

Vigo;Jean Vigo

Résultats de la recherche

Films (96)

Articles (106)

L’AFC présente à l’IDIFF 2005
par Jean-Noël Ferragut (avec la complicité de Gérard de Battisa, Eric Gautier, Willy Kurant, Philippe Ros)

Salons, expositions et conférences techniques

Nul besoin, pour une fois, d’escalader quatre à quatre les marches du Palais du Festival de Cannes en ajustant son nœud papillon, habillé en queue-de-pie, pour assister à la 3e édition de l’IDIFF (International Digital Film Forum) qui s’est tenue du 2 au 4 février 2005. Il suffisait de s’intéresser, un tant soit peu, à tout ce qui a trait de près ou de loin avec ce que l’on appelle désormais le " cinéma numérique ". En effet, l’IDIFF se veut le reflet du développement de ses technologies.

La directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, parle de son travail sur "Tip Top", de Serge Bozon

Les entretiens au Festival de Cannes

Céline Bozon a éclairé le film de son frère Serge Bozon, La France, qui avait obtenu le prix Jean Vigo en 2007. Tip Top est le quatrième long métrage de Serge. Céline a travaillé au côté de Tony Gatlif (Exils, Transylvania) et de Jean-Paul Civeyrac (Toutes ces belles promesses, Tristesse beau visage, A travers la forêt). Elle nous livre ici un texte personnel relatant la démarche photographique particulière pour ce film en sélection à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Interview with Didier Diaz, President of The Studios de Paris
By Eric Guichard, AFC, Jean-Noël Ferragut, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

Les Entretiens AFC

Because of the importance to us as cinematographers of the opening of a new place where cinema is made, without further ado, on the eve of The Studios de Paris’ inauguration in September, we went to meet with Didier Diaz, who is their current director. After giving us a tour of the Cité du Cinéma and the studios themselves, Didier sat down to converse with us.

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Holy Motors" de Léos Carax

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier, AFC, a collaboré avec Jean-Luc Godard, Claude Lanzmann, Benoît Jacquot, Jacques Doillon, Amos Gitai, Arnaud Desplechin et Xavier Beauvois, entre autres. C’est d’ailleurs à l’occasion du succès de Des hommes et des dieux qu’elle a remporté le César de la Meilleure photographie en 2011.
Habituée des sélections cannoises (La Sentinelle, N’oublie pas que tu vas mourir, L’Ecole de la chair, H/Story, Tokyo, Des hommes et des dieux), elle revient cette année avec Holy Motors, le nouveau long métrage de Léos Carax après onze ans d’absence. Un film qui reprend parmi dix autres personnages celui de leur collaboration en 2008 (le segment Merde du film à sketchs Tokyo, réalisés également par Michel Gondry et Bong Joon Ho).

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "On the Road" de Walter Salles

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est pour une seconde collaboration qu’Eric Gautier retrouve Walter Salles sur les routes Nord américaines. Carnets de voyage était aussi en sélection officielle à Cannes en 2004 où Eric avait été récompensé pour son travail par le prix Vulcain de l’artiste technicien. L’adaptation filmée du roman culte de Jack Kerouac On the Road, en sélection officielle de ce 65e rendez-vous cannois, a inspiré à Eric une image sans cesse réinventée.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Vous n’avez encore rien vu", d’Alain Resnais

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Eric Gautier a débuté sa carrière de directeur de la photographie en 1991 au côté d’Arnaud Desplechin, et a collaboré avec lui pour tous ses longs métrages. Il a signé l’image des films de Patrice Chéreau, d’Olivier Assayas, de Claude Berri et de Léos Carax. C’est pour son film Cœur qu’Alain Resnais fait appel à ses compétences pour la première fois.
En sélection officielle, Vous n’avez encore rien vu est peut-être le film le plus inventif de ce grand metteur en scène français qui, à l’âge de 90 ans, risque de faire parler de lui sur la croisette.

Retour sur la formation des métiers de l’image
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Ironie dont le sort a parfois le secret, à l’heure où vous preniez connaissance dans la dernière Lettre du bilan d’un peu moins d’une année passée à la direction du département Image de La fémis établi par Pierre-William Glenn et Jean-Jacques Bouhon et à la veille de présenter notre Charte de l’Image, nous était adressé un document émanant des étudiants sortis en juin de l’ENS Louis-Lumière et dressant un constat pour le moins contrasté de trois années passées en son sein.

Et la lumière fut
Entretien avec Caroline Champetier, AFC

festival de Cannes 2010

Le Film français, 19 mai 2010

Présenté en compétition officielle, Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois pose la question de la foi. Celle qui conduisit les moines de Tibérine
à rester dans leur monastère alors que le terrorisme islamiste mettait l’Algérie à feu et à sang.
Directrice de la photographie de films d’auteurs importants dans le cinéma français, Caroline Champetier réalise, ici encore, une lumière riche de sens. Rencontre.

Pari gagné pour l’édition 2009 du Micro Salon de l’AFC ?
par Jean-Noël Ferragut, Rémy Chevrin et Eric Guichard

2009

Il aura fallu qu’elle ait eu à se jouer de l’indisponibilité surprise, pour raison pédagogique, des plateaux de La fémis à la période " habituelle " du début du mois de mars pour que l’AFC prenne une décision que d’aucuns ont jugé ferme mais que l’avenir, entre autres, dira si elle est définitive…
En l’occurrence, le Micro Salon se déroulerait cette année début février, il durerait deux jours, dont l’un d’eux bousculerait les sacro-saintes habitudes du week-end… Audacieux, pour un pari de taille !

Philippe Van Leeuw
par Alain Choquart

Nouveaux venus à l’AFC

Philippe m’a appelé il y a quelques mois. Nous ne nous connaissions pas. Nous nous étions à peine croisés lors du tournage d’une série que je réalisais en " parallèle " avec Patrick Grandperret dont Philippe était à cette occasion l’opérateur.
Son appel m’a surpris. Philippe souhaitait avec une grande sincérité être membre de l’AFC et me demandait si j’accepterais de le parrainer.

Editorial by Caroline Champetier, AFC president
May 09

Editoriaux de la Lettre

As it does each year, the Cannes Film Festival will make the film planet go round at 300 miles per hour. There are no speed limits in Cannes... Films of great directors and other unknown ones will be screened in the best possible conditions (which is not true of all the festivals), films whose modes of production techniques are increasingly hybrid : both photochemical and digital, as much in production as in post.

Entretien avec Evelyne Madaoui : RVZ, de nouvelles dimensions

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Depuis le 29 mars 2016, le siège de RVZ est installé dans un nouveau site à Ivry-sur-Seine. Profitant de l’occasion quelques jours avant le déménagement des locaux de Malakoff, nous avons demandé à Eveline Madaoui de nous présenter sa maison de location d’une part et la réorganisation de chacun des services fournis selon les espaces tels qu’ils ont été aménagés d’autre part. (ND et JNF)

Retour sur la carrière singulière de Jean Badal
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Jean Badal

« Même un film de divertissement devrait avoir un visage. »
Jean Badal est décédé le 9 octobre 2015 durant son sommeil, à son domicile parisien dans le quartier de la rue Mouffetard, à l’âge de 88 ans. Hongrois d’origine, l’essentiel de sa filmographie se déroula cependant en France avec quelques films phares qui jalonnent les années 1960 : Un roi sans divertissement (François Leterrier, 1963), Playtime (Jacques Tati, 1967), La Fiancée du pirate (Nelly Kaplan, 1969).

François Catonné parle de son travail sur "Boxes" de Jane Birkin
Sélection officielle, hors compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Une histoire de boîtes. Les boîtes dans lesquelles nous rangeons nos souvenirs, les boîtes pour les transporter, les boîtes qui restent au milieu du salon attendant d’être, enfin, déballées. Toutes ces boîtes à souvenirs sont mises en scène par Jane Birkin. Une foule d’acteurs pour l’accompagner dans ce voyage, dans le passé, dans le présent. Un lieu unique en Bretagne, une maison de famille, Jane interprétant son propre rôle, dans sa propre maison.
François Catonné l’a également accompagnée dans ce voyage si personnel, si atemporel.

In which Caroline Champetier, AFC, discusses “Nyutten/Film”, a film she directed about Bruno Nuytten and his work
The documentary was screened on 5 July 2015 at the FID in Marseille

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Selected for the Marseilles FID Festival, the documentary directed by Caroline Champetier on Bruno Nuytten was screened on 5 July. Director and cinematographer Caroline Champetier, AFC, discusses this sensitive portrait of a legendary cinematographer who brutally decided to end his career after twelve continuous years of work on some of the greatest French films of the 1980s. (FR)

Où Caroline Champetier, AFC, parle de "Nuytten/Film", qu’elle a réalisé sur Bruno Nuytten et son travail
Documentaire projeté en avant-première le 5 juillet 2015 au FID de Marseille

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Sélectionné au festival FID de Marseille, le documentaire réalisé par Caroline Champetier sur Bruno Nuytten sera projeté le 5 juillet en avant-première. La réalisatrice et directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, nous parle de ce portrait sensible d’une légende de l’image de film qui a brutalement décidé de mettre un terme à sa carrière après douze années continues de travail sur les plus grands films français des années 1980. (FR)

Le bonheur est dans les champs...
par Jean-Noël Ferragut

Billets d’humeur

Il existe toutes sortes de jurys, des plus prestigieux aux plus humbles. Ceux qui décernent des prix en or, en forme de palme ou de caméra, ou encore ceux qui honorent un artiste maîtrisant mieux que quiconque sa technique...
A mille lieues du feu des projecteurs braqués ces derniers temps sur la Croisette, quoi de plus réjouissant que de faire connaissance, en une trentaine de minutes au sein de l’un des trois jurys d’oral, de quelques-uns des meilleurs candidats du concours d’entrée à l’ENS Louis-Lumière.

Micro Salon 007, une Opération du Tonnerre…
par Jean-Noël Ferragut

2007

Quand on aime, on ne compte pas ! Nul besoin d’avoir été agent secret pour estimer à environ 2 400 le nombre de personnes qui ont franchi cette année les grilles de La fémis à l’occasion de notre Micro Salon, y compris les quelques 500 représentants des entreprises membres associés de l’AFC.
Les visiteurs proprement dits ont été chaleureusement accueillis par 42 de nos associés qui ont montré matériel et savoir-faire tout au long de cette journée.

Micro Salon 2014, two intense and multifaceted days
By Jean-Noël Ferragut, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

2014

Now that the pages of the 14th Micro Salon have been turned, we take this time to reflect upon this event, which went by at the speed of light. We would like to mention the new discoveries and meetings with familiar friends, the lovely combination of the latest innovations and blasts from the past, and especially the friendly ambience that the AFC’s Directors of Photography attempted to maintain against all odds.

Au festival de Locarno, 9 m2 pour deux, par Jimmy Glasberg

Films AFC dans les festivals

Le film 9 m2 pour deux que j’ai co-réalisé avec Joseph Césarini est enfin terminé. Première copie 35 mm, étalonnée avec talent sur le " Lustre " par Alexandra Pocquet, " shootée " sur Arrilaser chez Mikros, développée et tirée par le labo Arane. Nous avons été sélectionnés pour une première présentation au festival de Locarno dans la section Cinéastes du présent.

Le patrimoine français sous-représenté
par Samuel Blumenfeld

Revue de presse

Le Monde, 23 novembre 2002

Le patrimoine cinématographique français est le parent pauvre de l’édition DVD. Alors que les studios hollywoodiens mettent en œuvre une politique de réédition efficace, le cinéphile français doit se tourner vers le Japon et les Etats-Unis, particulièrement vers la collection Criterion, véritable Pléiade de l’édition DVD.

La fausse teinte, Souvenirs de tournage avec Do

Dominique Chapuis

Les moments que je préfère sur les nombreux films dans lesquels j’ai collaboré avec Do sont ceux où nous étions bloqués sur une grue en hauteur, la tête dans les nuages. Tels des pilotes d’avion nous faisions un dernier check : Pellicule magasins : pleins Filtres : ok Batterie : branchée Diaph : affiché Quand nous devions attendre le soleil, nous plongions la tête la première dans le nuage qui nous empêchait de tourner. C’est ce que nous appelons dans le jargon des saltimbanques des plateaux : " La fausse teinte ". Nous faisions toujours des trouvailles (...)