Josée Dayan

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (4)

Le groupe électrogène de Bruno Seffino coupé à jamais

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse le récent décès de Bruno Seffino, qui avait travaillé comme électricien avant de passer à l’énergie en tant que groupiste. Marc Serayet, chef électricien, rend ici en son souvenir l’hommage qui lui est dû.

Quand les séries prennent la lumière cinéma
Une enquête d’Anne-Laure Bell sur le travail des directeurs de la photographie sur les séries télévisées

Revue de presse

Le film français, 5 novembre 2010

Si le renouveau de la série française existe, la facture de ses images n’y est pas étrangère. Nombre d’entre elles ont été conçues par des directeurs de la photographie qui travaillent tant pour le cinéma que pour la télévision. Font-il le même travail pour ces deux supports ?

Caroline Champetier
La femme invisible

Propos et entretiens

A lire dans le Télérama du 26 janvier 2002, un entretien intitulé La femme invisible, que Caroline Champetier a accordé à la revue. Elle y évoque longuement le tournage de Cet amour-là de Josée Dayan.
Revenant sur son parcours, elle précise, également, les influences qui déterminent ses choix de lumière.
« Je trouve que les mots font peur aux images. Les plus beaux plans de Bergman ou Antonioni n’ont sûrement pas été déflorés par des mots... »
Caroline Champetier

Articles (28)

Le groupe électrogène de Bruno Seffino coupé à jamais

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse le récent décès de Bruno Seffino, qui avait travaillé comme électricien avant de passer à l’énergie en tant que groupiste. Marc Serayet, chef électricien, rend ici en son souvenir l’hommage qui lui est dû.

Monia prend tous les risques
Entretien avec la directrice de la photographie Josée Deshaies à propos de "La Femme de mon frère", de Monia Chokri

Les entretiens au Festival de Cannes

Hommage dans sa forme aux films de Claude Jutra ou Michel Brault, pionniers du cinéma direct des années 1960, La Femme de mon frère est un premier film réalisé par la comédienne québécoise Monia Chokri. Centré sur le mal de vivre de Sophia, une sorte d’anti-héroïne déprimée à la Woody Allen (interprétée par Anne Elisabeth Bossé), le film porte un regard ironique sur la société canadienne actuelle. Les thèmes de la réussite sociale et de l’immigration se mêlent au trajet parfois loufoque de cette jeune femme qui cherche le bonheur au milieu d’une famille encombrante. Josée Deshaies nous fait partager ses souvenirs du plateau. (FR)

De l’influence de Vilmos Zsigmond, vue par trois directeurs de la photographie

Propos et entretiens

A la suite du décès de Vilmos Zsigmond, ASC, le quotidien Libération s’est entretenu, dans un article intitulé "Chef op’, c’est matérialiser une vision", avec les directeurs de la photographie Josée Deshaies, Yorick Le Saux et Hélène Louvart, AFC, afin qu’ils « évoquent leur métier au regard de son style unique et de son influence considérable ».

Cinematographer Josée Deshaies talks about her work on "Saint Laurent", directed by Bertrand Bonello

Les entretiens au Festival de Cannes

Josée Deshaies, who we have already met to discuss Before I Forget, by Jacques Nolot, Heartbeat Detector, by Nicolas Klotz, Rebecca H., by Lodge Kerrigan, and House of Tolerance, by Bertrand Bonello, discusses Saint Laurent, which is in the official competition at Cannes this year. This is Bertrand Bonello’s sixth feature film ; she has contributed to every single one. (BB)

L’agenda du samedi 17 mai

Agendas

  • Pas de nouveau film AFC ce jour, si ce n’est une reprise en Séance du lendemain. Deux films " non AFC " et l’actualité de nos membres associés viennent remplir en partie l’agenda.
  • Sélection officielle, Un certain regard (Séance du lendemain)
  • La Chambre bleue, de Mathieu Amalric, photographié par Christophe Beaucarne, AFC, SBC, projection Salle Bazin à 15h
  • Films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Saint Laurent, de Bertrand Bonello, photographié par Josée Deshaies, projections à 8h30, 14h30 et 18h30 au Grand Théâtre Lumière
  • Le film sera de nouveau projeté le dimanche 18 mai, Salle Bazin à 15h
  • Lire un entretien accordé par Josée Deshaies à propos de son travail sur Saint Laurent
  • Quinzaine des réalisateurs
  • Les Combattants, de Thomas Cailley, photographié par David Cailley, projections au Théâtre Croisette JW Marriotte à 13h et 20h
  • Lire un entretien accordé par David Cailley à propos de son travail sur Les Combattants
  • Contacts AFC
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28.

La directrice de la photographie Josée Deshaies parle de son travail sur "Saint Laurent", de Bertrand Bonello

Les entretiens au Festival de Cannes

Josée Deshaies, que nous avions déjà rencontrée pour Avant que j’oublie, de Jacques Nolot, La Question humaine, de Nicolas Klotz, Rebecca H., de Lodge Kerrigan, et L’Apollonide, de Bertrand Bonello, nous parle de Saint Laurent, en compétition officielle à Cannes cette année. Sixième long métrage de Bertrand Bonello, elle a collaboré à tous ses films.

César 2012, les nominations...

Les César

L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma a fait connaître la liste des films et personnalités nommés pour les César 2012. Sont en lice pour la Meilleure photo :
Pierre Aïm , AFC, pour Polisse de Maïwenn,
Josée Deshaies, pour L’Apollonide, souvenirs d’une maison close de Bertrand Bonello
Julien Hirsch, AFC pour L’Exercice de l’Etat de Pierre Schoeller
Guillaume Schiffman, AFC, pour The Artist de Michel Hazanavicius
Mathieu Vadepied, pour Intouchables d’Eric Toledano et Olivier Nakache.

  • La cérémonie sera présidée par Guillaume Canet le 24 février prochain.

Entretien avec la directrice de la photographie Josée Deshaies à propos du film "L’Apollonide - Souvenirs de la maison close" de Bertrand Bonello, qu’elle a également cadré

Entretiens avec des directeurs de la photographie

L’Apollonide – Souvenirs de la maison close est le 5e long métrage de Bertrand Bonello, réalisateur flirtant régulièrement avec Cannes depuis Le Pornographe en 2001, Tiresia en 2003, puis De la guerre en 2008.
C’est Josée Deshaies, que nous avions eu le plaisir de rencontrer l’année dernière pour le film de Lodge Kerrigan Return to the Dog, qui photographie tous les films de Bertrand Bonello et que nous retrouvons ici pour ce long métrage réunissant douze jeunes filles dans un univers chaud et sombre…

L’agenda du lundi 16 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Un certain regard
  • Hors Satan de Bruno Dumont, photographié par Yves Cape, AFC, SBC, projections salle Debussy à 11h30 et 16h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, salle Bazin à 11h
  • Lire l’entretien accordé par Yves Cape à propos de son travail sur le film
  • Sélection officielle, 50 ans de la Semaine de la critique
  • My Little Princess d’Eva Ionesco, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, projections salle Bunuel à 20h
  • Lire l’entretien accordé par Jeanne Lapoirie à propos de son travail sur le film
  • Sélection officielle, Cannes Classics
  • Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC, projection salle du Soixantième à 17h
  • Quinzaine des réalisateurs
  • Impardonnables d’André Téchiné, photographié par Julien Hisch, AFC, projections au Théâtre Croisette (Hôtel Marriott) à 11h30 et 19h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, au cinéma Le Raimu à 17h et au Studio 13 à 22h
  • Lire l’entretien accordé par Julien Hirsch à propos de son travail sur le film
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello, photographié par Josée Deshaies, projections au Grand Théâtre Lumière à 11h45 et 22h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, salle du Soixantième à 14h
  • Lire l’entretien accordé par Josée Deshaies à propos de son travail sur le film
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi.

Articles (3)

Quand les séries prennent la lumière cinéma
Une enquête d’Anne-Laure Bell sur le travail des directeurs de la photographie sur les séries télévisées

Revue de presse

Le film français, 5 novembre 2010

Si le renouveau de la série française existe, la facture de ses images n’y est pas étrangère. Nombre d’entre elles ont été conçues par des directeurs de la photographie qui travaillent tant pour le cinéma que pour la télévision. Font-il le même travail pour ces deux supports ?

Caroline Champetier
La femme invisible

Propos et entretiens

A lire dans le Télérama du 26 janvier 2002, un entretien intitulé La femme invisible, que Caroline Champetier a accordé à la revue. Elle y évoque longuement le tournage de Cet amour-là de Josée Dayan.
Revenant sur son parcours, elle précise, également, les influences qui déterminent ses choix de lumière.
« Je trouve que les mots font peur aux images. Les plus beaux plans de Bergman ou Antonioni n’ont sûrement pas été déflorés par des mots... »
Caroline Champetier

Films (1)