Kanamé Onoyama, directeur de la photographie nouveau membre de l’AFC

Présentations de Matias Boucard, AFC, et Pascale Marin, AFC
Le directeur de la photographie Kanamé Onoyama a récemment été admis, lors d’une réunion du CA de l’AFC fin 2022, en tant que membre actif au sein de l’association. Présenté ici par Matias Boucard, AFC, et Pascale Marin, AFC, ses parrain et marraine, nous souhaitons à ce nouvel arrivant une chaleureuse bienvenue !

Kanamé Onoyama, un talent et une énergie précieuse, par Matias Boucard, AFC
Je suis très heureux et très honoré de présenter Kanamé Onoyama. C’est un chef opérateur dont j’apprécie les valeurs et le travail mais pas seulement.
Kanamé est arrivé en France à l’âge de 22 ans pour faire des études de cinéma, passionné par le cinéma français et particulièrement par les films de Gaspard Noé, avec une seule idée en tête, devenir chef opérateur. Cela pourrait être l’histoire de beaucoup d’étudiants, si ce n’est que Kanamé arrivant du Japon, ne parlant pas le français et ne connaissant personne, a du tout commencé à zéro, par l’apprentissage de ce métier, de la langue française et de notre culture.
19 ans plus tard, le voilà postulant pour rentrer dans notre magnifique association car il est aujourd’hui un chef opérateur confirmé, reconnu internationalement, mais qui a gardé tout son cœur et sa vie à Paris. Un artiste engagé qui dédie son temps disponible à l’association qu’il a créée pour promouvoir la diversité dans le cinéma, DIVE +, et que je vous encourage vivement à écouter les talks qu’ils organisent dans un format original et dont les interventions sont vraiment très intéressantes.
Je pense que Kanamé peut apporter son talent à notre association, avec une vraie énergie et grâce à ses compétences dans un désir d’ouverture et de diversité. Mais c’est surtout parce que c’est un artiste passionné et passionnant qu’il faut qu’il nous rejoigne. J’échange souvent avec lui quand parfois il vient sur mes tournages, les discussions sont toujours ouvertes et engagées car son énergie est précieuse et fait du bien.

Kanamé Onoyama, des ponts bénéfiques, par Pascale Marin, AFC
Un débat nous animait récemment à l’AFC : notre association doit-elle être un reflet de la réalité de nos professions ou doit-elle montrer un chemin d’évolution vers plus de parité et de diversité dans notre métier ?
Sans hésiter je penche pour la 2e option. Ce n’est donc pas un hasard de calendrier d’avoir proposé conjointement l’admission comme membres actifs de l’AFC de Kanamé Onoyama et Élodie Tahtane. Un homme d’origine japonaise, une femme d’origine algérienne, mais avant tout, un directeur et une directrice de la photographie de talent.
Kanamé a quitté le Japon à 22 ans par amour du cinéma d’auteur français. Pourtant son talent visuel l’a immédiatement lancé en publicité et en clip, ce qui ne le satisfaisait qu’à moitié. Il a eu l’audace de se remettre en question, de partir au Royaume-Uni afin de remodeler son réseau pour enfin travailler en fiction comme il le souhaitait.
Il a notamment fait l’image des saisons 2 et 3 de "Top Boy" pour Netflix.
Ainsi que d’Inshallah A Boy, d’Amjad Al Rasheed, 
lauréat "Final Cut" à la Mostra de Venise 2022,
 et Abou Leila, d’Amin Sidi-Boumédiène, en Sélection officielle à la Semaine de la Critique 2019.
Il a aussi fondé l’association Divé + qui encourage la diversité et l’inclusion devant et derrière la caméra dans le cinéma français. Et je suis persuadée que les ponts possibles entre Divé+ et l’AFC seront bénéfiques à tous et toutes.
Divé + sur Instagram : https://www.instagram.com/dive.plus.fr/

(En vignette de cet article, Kanamé Onoyama en 2019, sur le tournage d’une pub Diesel, à Londres - Photo Vikesh Govind)