L’image pas encombrante et sans débordement de Julien Poupard

Par Yves Cape, AFC, SBC

par Yves Cape La Lettre AFC n°252

J’ai rencontré Julien sur Flandre, de Bruno Dumont. Il sortait de La fémis et m’avait contacté, il était stagiaire caméra. J’envoyais tous les soirs des images et des commentaires au laboratoire GTC via mon Psion.

Dans nos gîtes, près de Bailleul, il n’y avait ni Wi-Fi ni réseau, on roulait jusqu’au parking du Formule 1 le plus proche et nous nous connections au réseau. C’est dans ces longs moments d’attente de transfert de data que Julien et moi avons fait connaissance.
Julien m’a tout de suite touché par sa clairvoyance et son avis pertinent sur notre travail. Ses questions ont nourri de belles discussions. Après ça, il a continué à travailler avec moi, intégrant l’équipe et s’adaptant parfaitement à tous les projets.

Maintenant, il est chef opérateur. Il a participé à quelques très beaux films de ces dernières années, Party Girl et Terre battue notamment. Ces films se caractérisent par une image sans débordement, pas encombrante, ce que j’aime dans la direction de la photo et que, j’espère, j’ai réussi à lui transmettre.
J’ai été très heureux de le voir se manifester lors des discussions sur la convention collective, notamment en cosignant l’appel "Changer de destin".
Tout cela fait que Julien est à sa place parmi nous. Je suis ravi de le voir nous rejoindre.